Homélie du 7ème dimanche de Pâques

Ça coule de source ! Tel est le thème de notre week-end. Seulement face à un tel thème 2 questions se posent : « ça » c’est quoi, qu’est-ce que c’est qui coule de source ? Et la « source » c’est qui, c’est quoi ? En effet, depuis hier, nous faisons une relecture de tout ce que nous avons vécu durant l’année scolaire : aumônerie, scouts, préparation à la confirmation, week-end miséricorde, pèlerinage à Lourdes, etc… durant ces nombreuses rencontres nous avons prié, partagé, médité, chanté, réfléchi et bien ri ; nous avons aussi été touché au cœur, nous avons grandi, mûri, etc : tout cela c’est le « ça » en question. Et nous croyons que tout ce que nous avons vécu vient de la même source, que tout coule du cœur de Dieu et ce qui jaillit du cœur de Dieu, c’est la vie de Jésus, son amour pour nous.

Et cette source de joie qui donne sens à notre vie, qui nous met debout, qui nous aide à lever les yeux vers le ciel, ne sera jamais à sec, comme l’écrit st Jean dans le passage de l’Apocalypse que nous avons lu :

Celui qui a soif, qu’il approche. Celui qui le désire, qu’il boive l’eau de la vie, gratuitement.

Alors il me reste à essayer d’exprimer ce que vous avez reçu, en buvant cette année à la source de la vie de Jésus, avec mes mots de prêtre et en m’aidant des textes de la Bible

Deux mots dans l’évangile peuvent nous aider, ce sont deux mots, nous dit Jésus, qui sont liés l’un à l’autre, qui découle l’un de l’autre, ils caractérisent la vie d’un disciple. Sauriez-vous les dire ? Il s’agit de l’unité et de la connaissance. Il faut parvenir à une grande intimité avec Dieu, bien le connaître pour ne faire qu’un avec lui et faire l’unité entre croyants. Voyons cela ensemble.

Connaître : Le Seigneur Jésus à la fin de l’Evangile proclame: Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux. Connaître Dieu, c’est l’aventure de toute une vie. Une aventure qui ne s’achèvera jamais car nous ne pourrons jamais tout savoir de Dieu ! Mais tout ce que nous apprenons, tout ce que nous avons découvert cette année comme les années caté de notre enfance, toutes les expériences que nous avons faites n’ont qu’un seul but rappelle Jésus : que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux. Connaître Dieu c’est découvrir et expérimenter l’amour de Dieu pour nous, c’est se laisser aimer par Dieu comme Jésus a été aimé par Dieu le Père ! Et se laisser aimer passe par notre intelligence, notre âme et aussi notre corps ! Connaître Dieu passe donc par la prière, la méditation de la Bible, mais aussi par une rencontre quasi physique, par un corps à corps. Je connais Dieu quand mon corps d’homme ou de femme rencontre le corps de Christ. Dans la communion Dieu vient faire corps avec moi. Dieu vient s’unir à mon humanité. Dieu vient s’unir à moi, faire un avec moi. Mais s’il ne fait qu’un avec chacun de nous c’est que nous sommes aussi unis les uns aux autres. La communion nous unit en un seul corps.

La connaissance de Dieu nous mène à l’unité entre nous comme l’exprime la prière de Jésus dans l’évangile : Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. L’unité que nous sommes appelés à vivre est donc la même que celle qui vaut entre le Père et le Fils ! Mais si l’on continue la lecture de l’Evangile on découvre que Jésus ajoute : Qu’ils soient un en nous.  Cela signifie que notre unité comme chrétien n’est possible que plongés en Dieu, dans la relation d’amour qui unit le Père et le Fils. En Dieu il n’y a que de l’Amour ! et voilà ce que devrait être la vie dans l’Eglise : une unité de tous les croyants dans l’amour : c’est cela les expériences que nous vous avons proposées cette année : gouter à l’amour de Dieu qui pardonne pour apprendre à vous pardonner les uns les autres lors de WE à Poligny, gouter à l’amour de Dieu qui nous unit tous lors du pélé à Lourdes : jeunes tous différents et avec Marie la mère de Jésus servir les personnes malades, pour apprendre à faire Eglise ensemble, à vivre unis dans nos différences. Car telle est ma conviction : c’est notre amour pour notre prochain qui l’aidera à vivre, à exister et à devenir plus humain. C’est en nous aimant les uns les autres comme Jésus nous aime que nous faisons l’unité de l’Eglise et c’est en donnant cet amour autour de nous que nous feront l’unité de nos familles, entres amis et avec tous les hommes.

Puisse la communion au Corps du Christ qui nous enracine dans la connaissance du Dieu d’amour faire notre unité intérieure et entre nous pour le salut du monde. Amen