Homélie premières communions – paroisse des Roches

Dans ce passage de l’évangile, on apprend que des foules nombreuses sont venues écouter Jésus et lui amener leurs amis malades pour qu’il les guérisse. Comme le jour commençait à baisser, beaucoup ont eu faim ; et il fallait trouver de la nourriture pour tout le monde…. Comment faire ?

1° solution proposée par les amis de Jésus : Renvoie cette foule : qu’ils aillent dans les villages et les campagnes
des environs afin d’y loger et de trouver des vivres, mais Jésus refuse en disant une parole mystérieuse : donnez-leur vous-mêmes à manger !

Alors 2° solution proposée par les amis de Jésus voir ce qu’il y a comme nourriture disponible, après renseignements on trouve cinq pains et deux poissons…. bien peu pour nourrir des milliers de personnes !

3° solution alors : aller acheter de la nourriture pour tout ce peuple.

Mais la réponse de Jésus est surprenante et inattendue : Faites-les asseoir par groupes de cinquante environ. Jésus face aux doutes de ses amis et parce qu’il aime toutes ces personnes affamées, va faire un grand miracle : nourrir une foule immense avec cinq pains et deux poissons. Jésus prit les cinq pains et le
s deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction sur eux, les rompit et les donna à ses disciples pour qu’ils les distribuent à la foule. Jésus seul pouvait faire un tel miracle. Mais il a demandé, pour le réaliser, l’aide de ses disciples : ce sont eux qui vont distribuer les pains et les poissons à tous le monde, pour que personne n’en manque, pour tous soient rassasiés.

Ainsi nous découvrons que Jésus est celui qui peut vraiment combler notre faim et nous rassasier : pas seulement de pain ou de nourriture, mais aussi de joie, de bonheur, de paix, de sens à donner à notre vie et il a aussi besoin de nous pour donner sa nourriture à tous les hommes.

Mais il nous faut aller encore plus loin dans notre compréhension. Ce miracle qui nous est raconté annonce un cadeau de Dieu plus grand encore. Jésus promet de nous nourrir de sa vie même, de nous donner tout ce qu’il est pour que nous puissions bâtir solidement notre vie sur la vérité de l’amour de Dieu pour nous.

C’est pour cela que nous sommes ici ce matin. Comme il y a 2000 ans, nous sommes une foule nombreuse réunie dans cette église. Nous sommes venus pour écouter Jésus, pour trouver des réponses à nos questions : est-ce que je peux encore faire confiance à Jésus pour me faire grandir ? Peut-il combler ma vie et lui donner du sens, l’orienter vers le Bien, le Vrai et le Beau ? Et il y a 2000 ans, Jésus demandait à ses disciples de nourrir eux-mêmes les foules ; aujourd’hui il demande aux prêtres, et à moi ce matin ici à Vevy, de donner moi-même à manger à ceux qui ont faim de la vraie Vie, faim de donner un sens à leur vie. Jésus a choisi les prêtres de son Eglise pour donner sa vie en nourriture à tous ses amis baptisés. Aujourd’hui, comme il y a 2000 ans, le prêtre que je suis, au nom du Seigneur Jésus, va prendre du pain, rendre gloire à Dieu pour en faire le Corps du Christ et vous le donner à manger.

DSC03498.JPGMélissa, Agathe, Louise, Thaïs, Adrien et Samuel, Jésus, dans l’hostie qui est devenu son Corps, vous donne aujourd’hui, pour la première fois, sa vie et son amour, il vient les semer dans vos vies, dans vos corps et dans vos cœurs. Il vient vous transformer en Lui. Dimanche après dimanche, comme depuis 2000 ans déjà, Jésus se fait pain pour qu’à notre tour nous devenions du bon pain qui nourrisse nos familles, nos amis et tous les gens d’amour, de vérité et de joie.

Car l’Eucharistie c’est un trésor à partager…. On le reçoit pour le redonner aux autres. Plus on communie au Corps du Christ, plus on doit avoir souci de ceux qui n’ont pas assez de pain à manger, qui n’ont pas d’amis, pas de chance dans la vie, ou qui traversent des épreuves.

Alors chers frères et sœurs, vous qui chaque dimanche faite le plein de vie, de bonheur et de paix en communiant au Corps du Christ, ayez le courage d’emprunter le chemin de la solidarité et de l’amour pour offrir à votre tour, le pain de votre vie aux autres : aux familles de votre quartier, aux nécessiteux de votre ville ou à votre entourage. Ainsi nous serons ensemble vraiment le Corps du Christ qui agit et répand l’amour de Dieu dans le monde. Amen