Annonces paroissiales du 18 au 25 septembre 2016

ANNONCES du 18 au 25 septembre 2016

Pour les horaires des messes en semaine, se reporter   à la rubrique « messes »

Lundi 19 septembre 2016

* Réunion de préparation du sacrement des malades à la cure à 17h

*  Préparation de la messe du dimanche 25 septembre, à la cure, à 20h

*  Réunion de lancement et d’information du Parcours Zachée, 3 rue des Tanneurs à 20h30

Du 19 au 24 septembre pèlerinage de Lourdes Cancer Espérance.

Mardi 20 septembre 2016

*  Calendrier des équipes liturgiques des Cordeliers, à la cure, à 20h

Mercredi 21 septembre 2016

* Partage d’Évangile  à St Luc à 18h

*  Calendrier des équipes liturgiques de St Luc, à 20h

Jeudi 22 septembre 2016

* Comme l’an passé, les Sœurs de l’Alliance proposent  au 3 rue des Tanneurs une   après-midi de rencontre  amicale ouverte à tous …

*  Prière avec le Groupe Bethesda, à St Luc, à 20h30

*  Prière façon Taizé, à la crypte de St Désiré, à 20h30

Vendredi 23 septembre 2016

*  Chemin de croix, chapelle des Cordeliers à 15h

Samedi 24 septembre 2016

* Éveil à la Foi, à St Luc de 10h30 à 11h30

A la même heure, et toujours à St Luc, rencontres des  groupes de CE1, CE2/CM

* Adoration du Saint Sacrement à la chapelle des Cordeliers, de 16h à 17h

* Confessions aux Cordeliers de 17h à 18h

Dimanche prochain  25 septembre 2016 : 26ème dimanche du Temps Ordinaire

Messes :  Samedi à 18h 30 à St Désiré

Dimanche à 9h 00 à St Luc – 10 h 30 à Verges

                  Dimanche à 10h 30 aux Cordeliers : MESSE DE RENTREE DES KT en DOYENNE

                  Ce dimanche 25 septembre, les enfants pensez bien à apporter vos cartables  que le prêtre bénira ainsi que toute votre année scolaire !

Pour bien vivre toutes nos activités paroissiales, nous avons besoin de locaux qu’il faut entretenir. Parmi eux : St Luc. Aujourd’hui nous faisons un investissement de 40 000 euros pour changer toutes les fenêtres et certaines portes. Ces travaux sont réalisables grâce aux ventes des presbytères Montmorot et Conliège.

Le Sacrement des malades sera donné aux personnes qui en auront fait la demande, le dimanche 9 octobre. Si vous souhaitez recevoir ce sacrement, merci de vous inscrire à la cure.

INTENTIONS DE MESSES  du 18 au 25 septembre 2016 

Samedi 17/09/2016 18h 30 : Montmorot Famille PUGET-PIRAT, Edith et Jean PEROZ,

Jules, Odile et Jean-Michel  PERROD,

Michel PERRIER et sa famille, René BOISSON,

Famille LANCON-MAURILIERAS,

Famille BON-LAMY, Famille PROST-PICHOT,

Chantal BUTIN (anniversaire),

Roland GENEVOIS (suite obsèques),

Marcel BERNARD (anniversaire) et famille,

Gérard BELLEVRET, défunts famille CLERC-BAVEREL,

En action de grâces, Paul VURPILLAT (anniversaire),

Elisabeth et Pierre MILLET et leur famille,

Jean MARECHAL et famille, Famille BOUCHARD,

Famille BRUN et BERTHAIL,

Guy et Yves  FALCONET.

Dimanche 18/09/2016

25ème Dimanche

du Temps Ordinaire

9h 00 : Perrigny

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Briod

Lundi 19/09/2016

St Janvier

18h 30 : Cordeliers
Mardi  20/09/2016

André Kim, Paul Chong

et leurs compagnons

8h 30 : Cordeliers
Mercredi 21/09/2016

St Matthieu

18h 30 : Cordeliers
Jeudi 22/09/2016

de la férie

8h 30 : Cordeliers

18h 30 : St Luc

Vendredi 23/09/2016

St Pio de Pietrelcina

9h 00 : St Luc

18h 30 : Cordeliers

Samedi 24/09/2016

Ste Thècle

8h 30 : Cordeliers
Samedi 24/09/2016 18h 30 : St Désiré Jacques DELIGNOU, Père Pierre MEYNIER,

René MILLET et famille,

Famille BRUN et BERTHAIL, Colette DICHAMP (anniversaire), Gabrielle CARRON (anniversaire),

Marthe et Albert BAUD et leur famille,

Henriette MARGUIER  et  Monique CORDIER,

Pour la paix au Gabon.

Dimanche 25/09/2016

26ème Dimanche

du Temps Ordinaire

9h 00 : St Luc

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Verges

homélie du 24° dimanche

archives du Canada

archives du Canada

Y’a d’la joie, partout y’a d’la joie ! Voilà ce que chantait Charles Trenet en 1936. Et bien moi-aussi ce matin je voudrais reprendre avec vous ces paroles. Y’a d’la joie partout y’a d’la joie et surtout quand on parle de pardon. On va souvent dire que pardonner est long et douloureux, qu’il faut d’abord faire le deuil de ceci ou de cela, qu’il faut le temps de digérer et de guérir les blessures, etc. Tout cela est vrai, pourtant ce matin la liturgie nous invite à diriger le projecteur sur cette vérité biblique : la joie que procure le pardon donné ou reçu. Si nous pouvions saisir cela tout au fond de nos cœurs assombris par le péchés : la joie de celui qui pardonne dépasse infiniment la haine du rancunier, la joie de celui qui est pardonné déborde largement la tristesse du coupable. Rien ne m’est plus douloureux comme prêtre que d’entendre des paroles telles « je ne pourrai jamais pardonner » « je veux qu’il paye pour le mal qu’il (elle) m’a fait » « un jour je me vengerai » et combien d’autres phrases tout aussi terribles les unes que les autres. Des phrases que nous avons tous un jour ou l’autre pensées, voir prononcées à voix base ou à plein poumon. Des phrases nourries par la souffrance et l’incompréhension, par la haine et la violence.  Quoi de plus terrible que de vivre la haine au ventre, la vengeance dans le cœur, les regrets nous vrillant l’estomac ou la culpabilité nous empêchant de relever la tête ? La violence appelle la violence, l’intransigeance appelle l’intransigeance. Contre cela ce dimanche le Seigneur invite à la conversion. Il vient autant à la rencontre de celui qui fut blessé que de celui qui a blessé. Il vient nous indiquer le chemin du pardon.

Aujourd’hui encore nous devons prendre la suite du Seigneur et nous faire artisan de paix, modèle de pardon pour ce monde. C’est cela que nous rappelle Paul dans la 2° lecture : « Mais s’il m’a été fait miséricorde, c’est afin qu’en moi le premier, le Christ Jésus montre toute sa patience, pour donner un exemple à ceux qui devaient croire en lui, en vue de la vie éternelle». Ainsi, depuis 2000 ans, sur tous les tons et tous les modes les papes successifs, les saints et de nombreux chrétiens ont appelé toujours et encore à la paix, à la réconciliation et au pardon ! Nous prions pour cela pour les pays lointains, mais qu’en est-il au fond de nos cœurs ? Sommes-nous prêts au pardon envers nous-mêmes, envers nos proches ? Sommes-nous disponibles pour vivre enfin la grande joie de la réconciliation avec le Seigneur qui ouvre nos lèvres pour que notre bouche annonce sa louange et de ses merveilles ? Car le Seigneur Jésus rappelle dans l’Evangile que le pardon est une œuvre concrète qui exige que nous partions à la recherche de la brebis perdue dans le désert et de la pièce d’argent égarée dans la maison. C’est-à-dire que nous devons partir à la recherche de nos proches avec lesquels nous sommes en conflits. Accrochés à Jésus, accompagnés, même portés par lui, osons la réconciliation pour laisser enfin la joie jaillir en nous. Reconnaissons que ceux de nos proches avec lesquels nous sommes en froid nous manquent, qu’ils sont cette pièce d’argent qui manque à notre trésor familial, amical ou sociétal. Que de belles fêtes en perspectives quand deux personnes se réconcilient, quand la joie des retrouvailles est plus forte que la haine, l’indifférence ou le mépris. Jésus nous affirme qu’alors c’est aussi la fête au ciel, que les anges se réjouissent de toutes les réconciliations faites sur terre.

Notre mission de baptisés est donc de transformer le ciel en une fête permanente : la miséricorde doit être notre bataille spirituelle à tous. Partout où cela est possible œuvrons pour la paix, pour la réconciliation et la concorde. Osons toujours faire le premier pas, même si nous sommes parfois rabroués, même si cela nous coûte.

Cependant il faut aussi mettre des choses au point : le pardon est possible dans la mesure où nous-mêmes nous nous laissons réconcilier avec Dieu : c’est à la mesure du pardon que Dieu nous donne que nous pouvons pardonner ou demander pardon. Regarder notre vie en face, connaître et assumer nos faiblesses nous permettront toujours de les pardonner aux autres et de les aider à les assumer. Le psaume le redit avec tant de justesse « le sacrifice qui plait à Dieu c’est un esprit brisé, tu ne repousse pas ô mon Dieu un cœur brisé et broyé ». Il n’y a pas de triomphalisme à pardonner seulement la joie de se sentir à nouveau estimer de soi et des autres, la joie d’être intégré à nouveau dans la communauté familiale, ecclésiale ou sociale.

Puisse le Seigneur ce matin, lui qui nous fait miséricorde par son Corps livré et son Sang versé, nous donner courage et persévérance pour devenir à notre tour des puits de miséricorde autour de nous et dans tout notre diocèse. Amen

Annonces paroissiales du 12 au 18 septembre 2016

ANNONCES du 12 au 18 septembre 2016

Pour les horaires des messes en semaine, se reporter à la rubrique « messes »

Lundi 12 septembre 2016

  • Préparation de la messe du dimanche 18 septembre, à la cure, à 20h.

Mardi 13 septembre 2016

  • Aumônerie des 4-3ème, 3, rue des Tanneurs, de 17h30 à 19h30
  • Réunion des parents des 6/5ème à Ste Marie à 20h30

Mercredi 14 septembre 2016

  • Partage d’Evangile  à St Luc à 18h

Jeudi 15 septembre 2016

  • Rencontre des prêtres et délégués pastoraux du doyenné de Lons, à St Luc à 19h 15
  • Prière avec le Groupe Bethesda, à St Luc, à 20h30

Vendredi 16 septembre 2016 

  • Chemin de croix, chapelle des Cordeliers à 15h
  • Rencontre entre anciens et futurs confirmands (à partir de la 3ème), rue des Tanneurs à 18h… 19h15 aux Cordeliers, répétition de la Célébration de Confirmation.

Samedi 17 septembre 2016

  • Temps Fort des 6/5ème à Ste Marie de 9h à 12h
  • Rencontre du groupe de confirmands adultes, à la cure de 14h à 16h
  • Adoration du Saint Sacrement à la chapelle des Cordeliers, de 16h à 17h
  • Confessions aux Cordeliers de 17h à 18h

Dimanche prochain : 18 septembre 2016  25ème dimanche du Temps Ordinaire

Messes : 

  • Samedi 
    • 18h30 à Montmorot
  • Dimanche
    • 9h à Perrigny
    • 10h30 aux Cordeliers
    • 10h30 à Briod

Pèlerinage National des servants d’autel à Lourdes

« SOYEZ MISÉRICORDIEUX »

 du Lundi 24 octobre 2016 au Jeudi 27 Octobre 2016

Inscrivez-vous vite !

Le Sacrement des malades

sera donné aux personnes qui en auront fait la demande, le dimanche 9 octobre 2016.

Si vous souhaitez recevoir ce sacrement, merci de vous inscrire à la cure.

Tel : 03 84 24 04 44

Parcours Zachée 

Une proposition de mise en pratique très concrète de la doctrine sociale de l’Eglise pour notre vie de tous les jours : au travail, en famille, en société. Pour vivre au quotidien notre foi de chrétien, même dans les tous petits actes !  Les rencontres se feront le lundi tous les quinze jours, en alternant une fois sur deux une conférence sur un thème de la DSE, puis la quinzaine suivante un temps de partage en petits groupes sur les exercices de mise en pratique de ce thème.

Réunion de lancement et d’information :

lundi 19 septembre 2016, rue des Tanneurs à 20h30

**********

INTENTIONS DE MESSES  du 11 au 18 septembre 2016

Samedi 10/09/2016 18h 30 : Revigny Pierre PROST et sa marraine,

René BOISSON,

René MILLET et sa famille,

Pour un couple en difficulté,

Marie-Thérèse RAMETTE(suite obsèques),

Marie-Louise VALLET (anniversaire),

Monique DOLE (suite obsèques),

Denise COLLARD (suite obsèques),

Philippe et François PICARD.

Dimanche 11/09/2016

 

24ème Dimanche

du Temps Ordinaire

9h 00 : St Désiré

 

10h 30 : Cordeliers

 

10h 30 : Mirebel

Lundi 12/09/2016

St Apollinaire

12h 00 : Oratoire des Srs de l’Alliance

18h 30 : Cordeliers

Mardi  13/09/2016

St Aimé

8h 30 : Cordeliers

17h 30 : ND de Lorette (Conliège)

Mercredi 14/09/2016

La Croix Glorieuse

12h 00 : Oratoire des Srs de l’Alliance

18h 30 : Cordeliers

Jeudi 15/09/2016

St Roland

8h 30 : Cordeliers

18h30 : St Luc

Vendredi 16/09/2016

Ste Edith

9h 00 : St Luc

18h 30 : Cordeliers

Samedi 17/09/2016

St Renaud

8h 30 : Cordeliers
Samedi 17/09/2016 18h 30 : Montmorot Famille PUGET-PIRAT, Edith et Jean PEROZ,

Jules, Odile et Jean-Michel  PERROD,

Michel PERRIER et sa famille,

René BOISSON,

Famille LANCON-MAURILIERAS,

Famille BON-LAMY, Famille PROST-PICHOT,

Chantal BUTIN (anniversaire),

Roland GENEVOIS (suite obsèques),

Marcel BERNARD (anniversaire) et famille,

Gérard BELLEVRET,

Jean MARECHAL et famille.

Dimanche 18/09/2016

 

25ème Dimanche

du Temps Ordinaire

9h 00 : Perrigny

 

10h 30 : Cordeliers

 

10h 30 : Briod

 

 

homélie du 23° dimanche

Rappelez-vous, dimanche dernier deux thèmes : l’humilité et la joie étaient abordés dans les textes de la liturgie, aujourd’hui deux autres thèmes sont proposés: la Sagesse dans la première lecture et le psaume et le renoncement dans la seconde lecture et évangile (on peut aussi utiliser le mot plus désuet, mais très parlant de mortification). Et aujourd’hui encore l’Eglise fait le lien entre ces deux thèmes et cela exige que nous les mettions en écho.

1/ D’abord la Sagesse. Dans la 1ière lecture, tirée du livre de la Sagesse, nous avons entendu : qui aurait connu ta volonté, si tu n’avais pas donné la Sagesse et envoyé d’en haut ton Esprit Saint ? Ce verset nous informe que c’est Dieu qui nous fait deux dons : la sagesse et l’Esprit Saint pour nous permettre de faire sa volonté et de venir à lui. Si nous les accueillons, ils ont un effet immédiat sur notre comportement : les sentiers des habitants de la terre sont devenus droits. L’Esprit Saint, que nous avons reçu en nous au jour de notre baptême puis de notre confirmation, agit en nous, nous guide sur les chemins de la foi et nous prépare par la méditation des Ecritures, par la prière silencieuse, par l’Adoration et par la vie sacramentelle à la pleine communion avec Dieu dans la vie éternelle. Car tel est notre objectif, et notre désir doit être d’apprendre ce qui plaît à Dieu, en l’appliquant d’être sauvé et en le vivant, d’accéder à la vie éternelle.

Or, pour nous chrétiens, la Sagesse de Dieu c’est Jésus Christ lui-même. La sagesse c’est donc en premier suivre Jésus, l’imiter. Et pour que cela soit possible, Jésus, la sagesse de Dieu, s’est fait nourriture pour vivre en nous et nous rendre capable de faire la volonté de Dieu. Ainsi notre désir d’aimer Dieu en faisant sa volonté exige de recevoir la vie du Christ en nous le plus souvent possible, donc de venir communier le plus souvent possible au corps du Christ. Vous ne vous en lasserez pas car  « jamais celui qui monte n’arrête de désirer ce qu’il connaît déjà » disait St Grégoire de Nysse.

Ainsi Dieu nous a donné Le Christ et le Saint Esprit pour avancer dans la vie terrestre jusqu’au jour de notre passage vers la vie éternelle. Jésus est donc notre sage compagnon de route et notre modèle de vie et l’Esprit Saint, reçu à notre confirmation, la boussole qui nous guide sur le chemin qui mène vers le Père. Et il faut prendre la route avec eux sans tarder car nos jours sur cette terre sont comptés. Prenez aujourd’hui la décision de vous mettre en route vers Dieu, de vous laisser guider par la Sagesse dans l’Esprit Saint.

Se laisser guider par un autre, laisser à Dieu les rênes de notre vie pour faire de nous des saints, voilà qui n’est pas facile, c’est comme faire un sacrifice. C’est renoncer à tout décider seul, c’est accepter de mêler Dieu à toute nos décisions.

2/ Le renoncement ou mortification est alors abandon de soi, comme la mort à soi-même pour le Christ, pour Le revêtir et n’être qu’à Lui. Ce progrès dans l’union de plus en plus grande avec Jésus ne va pas sans souffrance, sans porter sa croix. C’est ce que révèle l’Evangile : la mortification n’est pas dans l’ordre de la douleur physique, elle est de l’ordre du renoncement à des tas de choses et attitudes inutiles ou plutôt secondaires. La mortification, c’est Christ premier servi dans nos vies, dans nos actes : cela implique parfois de dire non à nos amis pour telle occasion, à notre famille pour tel rassemblement, d’accepter de faire des kilomètres pour recevoir sa vie dans le Pain eucharistique, ou encore de renoncer à nos idées ou à l’attrait des idées du monde pour s’attacher à l’enseignement du Christ par celui de l’Eglise, enfin, dans la 2ième lecture c’est aussi pour Philémon de renoncer à Onésime un esclave pour le recevoir à cause du Christ, comme un frère.

Jésus nous a prévenus : se mettre à sa suite c’est d’abord un projet à bâtir et ensuite un combat à mener : il faut donc se donner les moyens pour devenir saint et ne pas rêver qu’on peut se perfectionner spirituellement sans passer par la croix. En effet, « le chemin de la perfection passe par la croix, il n’y a pas de sainteté sans renoncement et sans combat spirituel » rappelle Le N° 2015 du CEC. Commentant cet évangile, Bède le Vénérable nous indique ce qu’est le renoncement dans ce monde : « c’est une obligation pour tous les fidèles …d’user des choses du monde, sans en devenir jamais l’esclave dans le monde. » Le projet est assez simple, il s’agit de vivre une vie juste et bonne dans ce monde en gardant toujours l’œil sur le Christ, notre modèle et en laissant l’Esprit Saint nous guider vers l’éternité. Puisse le Seigneur ce matin être notre seule fin et la faim du Seigneur notre unique motivation, pour que nous progressions sur le chemin de la sainteté à sa rencontre. Amen

le grand nettoyage des Cordeliers

merci au nombreux paroissiens et particulièrement à la dizaine de jeunes venus donné un coup de main le dernier lundi d’août. en effet, ce sont une bonne vingtaine de personnes qui ont prêté main forte pour le grand ménage de l’Eglise des Cordeliers. après celle de st Désiré qui a retrouvée comme une seconde jeunesse, c’est celle des Cordeliers qui a été nettoyée ce lundi 29 août : décrassage des sols à la chapelle de la Vierge, des autels et des statues, balayage, rangement dans le chœur, le hall d’entrée a retrouvé une belle allure qui le rend plus accueillant, etc…

désormais une statue de la Vierge Marie nous accueille à l’entrée du Chœur de la chapelle de semaine, nous permettant, à la fin de la messe de tourner nos regards vers elle  afin d’implorer sa maternelle intercession.

merci à vous tous paroissiens dévoués qui avez permis ce grand moment de « propre », merci aux jeunes qui ont apporté leur force et leur bonne humeur! désormais le contraste est  un peu moins saisissant entre l’extérieur si beau et si propre et l’intérieur de notre église! Tâchons ensemble de garder nos églises accueillantes et priantes!

Grand nettoyage de l’église des Cordeliers !

« Préparons la table du Seigneur »

Le lundi 29 août, à la demande du Père Arnaud Brelot, une brave équipe de paroissiens, jeunes et moins jeunes, a accepté de braver la poussière et les toiles d’araignées, qui ont laissé place à une bonne odeur de cire d’abeille ! Un grand merci à tous !

Il faudra recommencer régulièrement : « Quand tout le monde s’aide, personne se crève ! »