3 DATES DE LA PASTO JEUNE

Samedi 3 décembre : Les samedis de St Dé,  église St Désiré à Lons le Saunier, rencontre mensuelle des jeunes du Jura.

– messe  animée par les jeunes à 18 heures.

– repas partagé

– 20 h 30 témoignage à l’église st Désiré

– 21 h 00 soirée Pop Louange avec la possibilité de recevoir le sacrement de réconciliation durant ce temps. Une Adoration du Sacrement durant ce temps, également.

– fin de soirée à 22 heures. Gratuit

invitation-disciples-missionnaires

 

Vendredi 16 décembre  : Rencontre jeunes pros 20/35 ans à Poligny. Repas, enseignement, partage, convivialité.  Les inscriptions sont obligatoires. jeunescathos39@eglisejura.com

 

présentation du nouveau livret diocésain

le 26 novembre à la salle de la rue des Tanneurs, toute rénovée par une bonne équipe de de paroissiens,  a eu lieu la présentation du nouveau livret diocésain. L’occasion aussi de faire mémoire de l’ancien livret dont l’étude s’est achevée en juin dernier. Retour en images…

tous ceux qui sont intéressés peuvent rejoindre un groupe de partage du livret. Il suffit pour cela de se faire connaître au secrétariat 03.84.24.04.44.

20161126_152926

Faire mémoire du premier livret

1° extrait  de la lettre pastorale de notre évêque :

« Sortir de soi » pour vivre une amitié avec Jésus : Comme le disait le pape Benoit XVI, « à l’origine du fait chrétien il n’y a pas une décision éthique ou une grande idée, mais la rencontre avec un événement, une Personne, qui donne à la vie un nouvel horizon et par là son orientation décisive ». C’est pourquoi la transformation missionnaire de notre Eglise passe par la question de notre relation personnelle avec Jésus.

Le pape François l’exprime avec solennité : « j’invite chaque chrétien, en quelque lieu et situation où il se trouve, à renouveler aujourd’hui même sa rencontre personnelle avec Jésus-Christ ou, au moins, à prendre la décision de se laisser rencontrer par Lui, de Le chercher chaque jour sans cesse ». Si le Pape insiste ainsi, c’est parce « c’est seulement grâce à cette rencontre -ou nouvelle rencontre » avec l’amour de Dieu, qui se convertit en heureuse amitié, que nous sommes délivrés de notre conscience isolée et de l’autoréférence ».

Qui que nous soyons dans l’Eglise, quelle que soit notre vocation, nous sommes invités à nous interroger en vérité sur notre relation avec Jésus : nous parlons peut-être beaucoup de Lui ou en Son nom, mais qui est-Il réellement pour nous ? Comment et quand Le rencontrons-nous ? Quelle place a-t-Il dans notre vie ? Rappelons-nous l’unique question que Jésus posera à l’apôtre Pierre au bord du lac de Galilée après la résurrection : « Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? » (Jn 21,15)

20161126_155247

 

 

Pour ce parcours fructueux,

vécu avec toi et dans l’amitiés d’un groupe,

béni sois-tu, Seigneur

 

 

Présenter le deuxième livret par Bertane Poitou responsable de la communication du diocèse de st Claude.

2° extrait  de la lettre pastorale de notre évêque :

20161126_153433

Bertane Poitou 

20161126_165105

le nouveau livret 

« Sortir » pour devenir missionnaires :

 La transformation missionnaire de l’Eglise qui est nécessaire dans notre temps passe, comme nous venons de le voir, par un dynamisme de transformation personnelle, de « sortie de soi », pour rencontrer et aimer le Christ et son Eglise. Cette transformation est essentielle; on ne peut être vraiment missionnaire sans être entré dans la dynamique d’une vie de disciple. Cette transformation se reconnaît à un signe manifeste, à un critère essentiel que le pape François nous rappelle et qui est la joie, ce fruit de l’Esprit que saint Paul évoquait déjà (gal 5) : « La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus ». Or, souligne le pape François, « la vie augmente quand elle est donnée et elle s’affaiblit dans l’isolement et l’aisance (…) La vie s’obtient et se mûrit dans la mesure où elle est livrée pour donner la vie aux autres. C’est cela finalement la mission. Par conséquent, un évangélisateur ne devrait pas avoir constamment une tête d’enterrement. Retrouvons et augmentons la ferveur, la douce et réconfortante joie d’évangéliser ». C’est cette joie qui nous fait alors poursuivre notre sortie au-delà de l’Eglise, vers les autres, jusqu’aux « périphéries » des besoins des hommes. C’est cette source de joie qu’il nous faut porter aux autres.

20161126_155527

20161126_160405

ANNONCES du 27 novembre au 4 décembre 2016

 

ANNONCES du 27 novembre au 4 décembre 2016

               *****

                          Vivez l’Avent  sur internet           

Pour les adultes

Du 27 novembre au 25 décembre 2016 avec ‘Retraite dans la ville » …en ligne proposée par des Dominicains de la Province de France    : www.retraitedanslaville.org

Pour les enfants

Avec Théobule : des vidéos, des jeux, des prières, à partir du 23 novembre, RDV chaque semaine pour se préparer à Noël avec la Parole de Dieu !    :  http://www.theobule.org

*****

Lundi  28 novembre 2016  

  • Pas de messe chez les Sœurs de l’Alliance
  • Préparation de la liturgie du 4 décembre, à la cure, à 20h

Mardi 29 novembre 2016  

  • La messe à Conliège n’a plus lieu à la chapelle de Lorette mais 40 rue Haute, à 17h30

Mercredi 30 novembre 2016  

  • Venez chantez et priez chaque mercredi matin de l’avent à la crypte de St Désiré de 7h 30 à 8h dès ce mercredi !
  • Il n’y a plus de messe chez les Sœurs de l’Alliance le mercredi midi
  • Prière du Mouvement sacerdotal marial, aux Cordeliers à 17h30
  • Partage d’Évangile à St Luc de 18h à 19h

Jeudi 1er décembre 2016

  • Rendez-vous amical du jeudi3 rue des Tanneurs, ouvert à tous dès 14
  • Prière du groupe Bethesda à St Luc, à 20h 30

Vendredi 2 décembre 2016 

  • Prière du chapelet à 14h 30 à la chapelle St Luc
  • Chemin de croix, chapelle des Cordeliers à 15h

Samedi 3 décembre 2016

  • Adoration du Saint Sacrement à la chapelle des Cordeliers, de 16h à 17h
  • Confessions aux Cordeliers de 17h à 18h

*****

Samedis de Saint Dé

   Temps fort de l’AventSamedi 3/12/2016

      17h : témoignage des « jeunes de la pasto » salle paroissiale rue des    Tanneurs

      18h – 19h : messe à l’église St Désiré animée par les jeunes

       Après la messe : pique-nique

      20h 30 : soirée festive dans la louange à l’église St Désiré

      22h00 : fin

        Temps fort à la carte : vous pouvez nous rejoindre à tout moment 

*****

Dimanche 4 décembre 2016 : 2eme dimanche de l’Avent  « année A »

Messes :  

samedi :

  • 18h 00 : St Désiré

dimanche :

  • 9h 00 : St Luc
  • 10h 30 : Cordeliers                                                                                                                            Tous les dimanches, aux Cordeliers, répétition des chants pour l’assemblée de 10h  15 à 10h 30
  • 10h 30 : Mirebel

*****

Jeudi 8 décembre 2016 l’équipe du rosaire accueille les personnes qui souhaiterait connaître ce qui se vit au sein d’une équipe, dans les locaux de la chapelle, 40 rue haute, à 14h 30.
La messe de l’Immaculée conception aura lieu à 16h 30 dans les mêmes lieux.

*****

INTENTION DE MESSES du 27 novembre au 4 décembre 2016

Samedi 26/11/2016 18h 30 : Montmorot Marie-Thérèse BUFFARD, Marie-Louise VALLET, René BOISSON, René MILLET et famille,

Marcelle MARTELET (anniversaire),

Intentions particulières, Familles BERNARD-JANIER, Bernard LUGAND , Roland GENEVOIS,

Eric DECKER et son papa (anniversaire),

Défunts des familles SAURIAT-DOLE,

Familles POPCZYK-BRELOT, Christian BERAUD.

Dimanche 27/11/2016

 

1er Dimanche de l’Avent année A

 9h 00 :  Perrigny

 

10h 30 : Cordeliers

 

10h 30 : Crançot

Lundi 28/11/2016

St Jacques de la Marche

18h 30 : Cordeliers
Mardi  29/11/2016

St Saturnin

8h 30 : Cordeliers

17h 30 : Conliège

Sœur Noëlle JOURDAIN.
Mercredi 30/11/2016

St André

18h 30 : Cordeliers
Jeudi  1/12/2016

St Florence

  8h 30 : Cordeliers

18h 30 : St Luc

 

Vendredi 2/12/2016

Ste Viviane

  9h 00 : St Luc

18h 30 : Cordeliers

Andrée BLANCHARD.
Samedi 3/12/2016

St François Xavier

8h 30 : Cordeliers  (chapelle) Messe en réparation du cœur immaculé de Marie.
Samedi 3/12/2016 18h 00 : St Désiré Julia DENIS, Georges DENIS son grand-père et Paulette POLY sa grand-mère,

Martine GUYON,

Famille BRUN et BERTHAIL,

Madeleine et Louis LAGRANGE, René BOISSON,

Félix FAIVRE et famille,

Jules LAGARDE (suite obsèques),

Denis NOÊL (anniversaire),

André et Marie-Thérèse PICARD et famille,

Marthe et Augustin LABBE (obsèques et souvenir),

Gil ROY (anniversaire).

Dimanche 4/12/2016

 

2ème Dimanche de l’Avent année A

 

 9h 00  : St Luc

 

10h 30 : Cordeliers

 

10h 30 :Mirebel

 

 

homélie du Christ Roi

 Le Christ est Roi de miséricorde : mis au défit de se sauver lui-même et les autres avec lui, Jésus crucifié prend avec lui le brigand sur le chemin de la Résurrection. Ce condamné professe « In extremis » la foi qui le sauve : il reconnaît que Jésus inaugure à ce moment –là un Royaume où il invite les pécheurs. Il a tout compris cet homme, disciple de la toute dernière heure.

C’est avec la fête du Christ-Roi de l’Univers, instituée en 1925 par le Pape Pie XI, que s’achève l’année liturgique. Nous célébrons celui qui n’est pas roi à la manière des princes d’ici-bas mais qui s’abaisse et livre sa vie pour tous, afin que tous nous régnions dans la gloire à ses côtés.

La fête du Christ-Roi veut ainsi convertir nos cœurs et nos représentations, pour que nous comprenions que la puissance véritable réside mystérieusement dans l’abaissement et le don de soi. Son règne est celui de la justice et de l’amour, objet de toute espérance et dont l’édification patiente est la mission de chaque homme.

Précédent l’entrée dans le temps de l’Avent et marquant la fin d’une année liturgique, cette fête nous invite ainsi à célébrer Celui qui, par-delà les ans, domine l’histoire depuis son commencement jusqu’à son achèvement en Dieu.

En ce jour où nous fêtons la royauté du Christ, l’Eglise nous propose une vision bien peu compatible avec la nôtre de ce qu’est l’exercice de la royauté quand elle concerne Dieu. En effet, quand nous associons la royauté à des mots tels que : royaume, trône, couronne d’or et de pierreries, servantes, laquais, carrosses et fastes de la cour, nous demeurons dans l’imagerie d’Epinal de toute royauté. Pourtant, vue par l’Eglise, la royauté n’est pas celle des temps humains, mais celle éternelle que Dieu nous offre de contempler en son Fils le Christ,  l’unique vrai roi exerçant la véritable royauté.

Ainsi, si les mots pour définir la royauté du Christ sont les mêmes que ceux utilisés pour une royauté terrestre, ils changent de sens :

1/ un roi selon les hommes règne sur un pays terrestre qui est son royaume, alors que le Royaume de Dieu ce sont les cieux et les âmes des croyants. 2/ un roi selon les hommes siège sur un trône, alors que le Christ trône sur la croix ; 3/ un roi selon les hommes porte une couronne d’or et de pierreries, Alors que le Christ porte une couronne d’épines ; 4/ un roi selon les hommes est servi par des laquais qui lui portent de bons repas, alors que Jésus s’est fait serviteur et que les soldats romains lui donnent de la boisson vinaigrée; 5/ un roi selon les hommes a des courtisans et une cour fastueuses, alors que le Christ n’a que 12 apôtres et des pauvres gens pour l’entourer, tous vivant dans une joyeuse pauvreté enfin 6/ un roi selon les hommes est respecté et glorifié alors que l’Evangile nous donne à voir le spectacle révoltant des chefs des prêtres se moquant et ricanant de Jésus.

Quel contraste ! Pourtant si nous lisons l’histoire, bien des royaumes terrestres ont passé et sont tombés dans l’oubli et ne resurgissent qu’au terme d’un travail archéologique alors que face à eux Jésus, le Roi nu et dépouillé qui règne par la croix  resplendit toujours de gloire!

Cependant, il ne nous faut pas réduire la royauté divine à ce dépouillement. En effet, alors que l’année liturgique touche à sa fin, l’Eglise nous propose chaque jour à la messe des passages de l’apocalypse. Là, en cette vision de l’Eternité et du Royaume à venir, nous admirons avec Jean la liturgie fastueuse du ciel : là aussi il y a trône et pierreries, couronnes d’or et courtisans nombreux. Cependant tous les hommes élus par Dieu fussent-ils rois terrestres se prosternent la face contre terre et jettent leur couronne d’or devant Dieu ; c’est qu’au ciel tout courtisan est un saint qui se réjouit pour son Roi. Mais cette vision là est une espérance pour nous, en attendant le monde qui doit venir !

En effet, c’est une espérance d’accéder au Royaume, d’être introduit au paradis auprès des élus pour participer avec eux à cette belle et fastueuse liturgie céleste qui honore sans cesse La sainte Trinité et dont nos liturgies terrestres devraient être des répétitions, un entraînement. D’ailleurs, vous aurez remarqué qu’en ce dernier dimanche de l’année liturgique, la dernière phrase du lectionnaire que l’Eglise propose à notre méditation et celle que je vous propose de retenir dans votre cœur comme conviction, c’est la promesse de Jésus au bon Larron : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. Vivre en Paradis voilà ce qui doit faire notre espérance et notre désire dès maintenant. Non pas parce que nous le méritons, mais parce que cela nous est offert par Dieu comme le rappelle Paul aux Colossiens : Christ est le commencement, le premier-né d’entre les morts, Et ainsi il règne en chacun de nous afin qu’il ait en tout la primauté. Il est notre avenir et notre accomplissement, il fait de chacune de nos vies, une vie royale en nous donnant sa vie, car Dieu a jugé bon qu’habite en Christ toute plénitude.

Le vrai roi est Celui qui agit comme tel, qui garde et offre cette dignité à tous. Le Roi comme le rappelle Paul est celui qui fait l’unité de son peuple au risque de sa vie : Car Dieu a jugé bon que tout, par le Christ, lui soit enfin réconcilié, faisant la paix par le sang de sa Croix. Voilà le grand mystère du Vrai Régnant : Alors que sa royauté est bafouée, que le Roi est humilié sur son trône de souffrance, il pose l’acte le plus important qu’un roi puisse poser à l’encontre de son sujet, il fait la promesse que seul un Dieu peut faire à son fils : être avec lui pour l’éternité au paradis !

Alors en cette fête du Christ Roi qui règne par l’amour, le service et la croix, je vous invite à être pour lui de fidèles sujets en étant aussi audacieux que le bon Larron. Car cet homme est le seul, avec la Vierge Marie, dont on est sûr qu’il règne avec Lui pour l’Eternité. Alors en venant communier à son Corps offert osez Lui dire :  » Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume.  Amen

Annonces du 20 au 27 novembre 2016

ANNONCES du 20 au 27 novembre 2016

Lundi  21 novembre 2016 

  • Préparation au Baptême, à la cure, à 20h

Mercredi  23  novembre 2016

  • Prière du Mouvement sacerdotal marial, aux Cordeliers à 17h 30

Vendredi 25 novembre 2016

  • La pastorale de la santé propose une journée de formation : « Ose lâcher prise et tu vivras » à Montciel de 9h 00 à 16h 30
  • Temps de prière avec l’AED : Aide à l’Eglise en Détresse, à 17h 45 à la chapelle des Cordeliers suivi de l’eucharistie à 18h 30

Samedi 26 novembre 2016

Devenir Disciples -Missionnaires >  Parcours diocésain pour l’année missionnaire. 

Comme pour la première année, un parcours diocésain est proposé à celles et ceux qui souhaitent se retrouver en petits groupes, en famille, en mouvement,… pour partager sur le thème de cette année : comment de disciples de Jésus, je deviens missionnaire ? 
Rendez-vous en doyenné salle paroissiale rue des Tanneurs pour le lancement de ce nouveau livret à 15h 00… suivi d’ un goûter pour ceux qui le désirent.

Dimanche 27 novembre 2016 : 1er dimanche de l’Avent  « année A »

Messes :

samedi :

  • 18h 30  à Montmorot   

dimanche :

  • 9h 00 à Perrigny
  •  10h 30 aux Cordeliers 

Enfants, jeunes et parents, à 10h à la chapelle des Cordeliers, chaque dimanche, nous vous proposons de nous préparer au service des célébrations(lectures, répétition des chants, quête…).                                                                                                                                       Tous les dimanches, aux Cordeliers, répétition des chants pour l’assemblée de 10h 15 à 10h 30.

  •  10h 30 à Verges

**************

 Vivez l’Avent 

En paroisse

Temps fort de l’Avent – samedi 3 décembre 2016

Pour les enfants, les collégiens et leurs familles,  il se fera avec les jeunes des samedis de St Dé  :

  • 17h 00 : témoignage des « jeunes de la pasto » salle paroissiale rue des Tanneurs,
  • 18h 00 –19h 00 : messe à l’église St Désiré animée par les jeunes,
  • 19h 30 – après la messe  : pique-nique dans la salle paroissiale rue des Tanneurs,
  • 20h 30 : soirée festive dans la louange à l’église St Désiré,
  • 22h 00 : fin.

Temps fort à la carte vous pouvez nous rejoindre à tout moment 

à 17h pour le témoignage

ou à la messe à 18h

ou que pour la soirée …..

et repartir quand vous le souhaitez,

Mais vous pouvez surtout vivre cette soirée entière avec nous.

     

Sur internet    

Pour les enfants

Avec Théobule : des vidéos, des jeux, des prières, à partir du 23 novembre 2016, Rendez-vous chaque semaine pour se préparer à Noël avec la Parole de Dieu !   www.theobule.org

Pour les adultes

Du 27 novembre  au 25 décembre 2016 avec ‘Retraite dans la ville » … en ligne proposée par des Dominicains de la Province de France  :  http://www.retraitedanslaville.org

********

INTENTION DE MESSES du 20 au 27 novembre 2016

Samedi 19/11/2016 18h 30 : Revigny Famille PUGET-PIRAT

Edith et Jean PEROZ,

Edmond SAURIAT,

Jules, Odile et Jean-Michel PERROD,

Famille BRUN et BERTHAIL,

Bernard BELLATON,

René BOISSON,

Famille GUIGNOT -VENNE,

Victor et André VILLE,

Intentions particulières,

André LAGUT (anniversaire),

Edmond BOYET,

Famille MARECHAL -JANIER,

Famille TISSOT-VACELET,

Etienne GUYOT et leur fils Louis,

Bernard LUGAND,

Eugénie GRANDVAUX (suite obsèques),

Danielle JACQUIN (suite obsèques),

Michel BOURRIOT et sa famille,

Augustin JOUVENCEAU  (suite obsèques).

Dimanche 20/11/2016

Le Christ Roi

de l’Univers

9h 00 : St Désiré

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Vevy

Lundi 21/11/2016

Présentation de la Vierge Marie

18h30 : Cordeliers Frédérique Mary Elvire MEPAS.
Mardi  22/11/2016

Ste Cécile

8h 30 : Cordeliers

17h 30 : ND de Lorette (Conliège)

Simone JEU,

Cécile SAINTOT née PERRON,

Sœur Marie Alain DEYBER.

Mercredi 23/11/2016

  St Clément –               St Colomban

 

12h 00 : Oratoire des Srs de l’Alliance

18h 30 : Cordeliers

Jeudi  24/11/2016

St André Dung-Lac et ses compagnons martyrs

8h 30 : Cordeliers

18h 30 : St Luc

Jacques DELIGNOU.
Vendredi 25/11/2016

Dédicace basiliques

St Pierre et St Paul

9h 00 : St Luc

18h 30 : Cordeliers 

Andrée BLANCHARD.
Samedi 26/11/2016

Ste Catherine

8h 30 : Cordeliers  (chapelle)
Samedi 26/11/2016 18h 30 : Montmorot Marie-Thérèse BUFFARD,

Marie-Louise VALLET,

René BOISSON,

René MILLET et famille,

Marcelle MARTELET (anniversaire),

Intentions particulières,  

Roland GENEVOIS,

Familles BERNARD-JANIER,

Bernard LUGAND, 

Eric DECKER et son papa (anniversaire),

Défunts des familles SAURIAT-DOLE.

Dimanche 27/11/2016

1er Dimanche de l’Avent année A

 9h 00  : Perrigny

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Crançot

homélie du 33° dimanche

livrAfficher l'image d'originee du prophète Malachie 

« Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise. Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille. Le jour qui vient les consumera, – dit le Seigneur de l’univers –, il ne leur laissera ni racine ni branche. Mais pour vous qui craignez mon nom, le Soleil de justice se lèvera : il apportera la guérison dans son rayonnement. »

Le jour de Dieu ! C’est un acte de foi pour les chrétiens que de croire au retour du Christ pour juger en toute justice, pour confondre le mensonge, faire éclater la vérité et faire mourir la mort. Ce jour qui doit être le dernier de l’ancien monde et le premier du monde nouveau, est à la fois espéré et craint car c’est le jour grand et redoutable du retour de Dieu… Un jour grand car il provoquera la joie de toute la création, comme le souligne le psaume : au son de la trompette et du cor, acclamez votre roi, le Seigneur et plus loin : que les fleuves battent des mains, que les montagnes chantent leur joie et aussi un jour redoutable car ce sera celui du jugement comme le rappelle la première lecture : Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme une fournaise.  Mais il sera également un jour imprévisible et auquel il faut se préparer comme le dit Jésus dans l’Evangile : Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom,… ne marchez pas derrière eux !

Selon notre spiritualité personnelle, nous serons plus sensible à l’un ou l’autre versant de ce jour qui vient : ainsi certain souhaiteront son avènement chaque jour, quand d’autres diront : « surtout le plus tard possible ». Certains y voient déjà la joie d’une vie pleinement habitée par Dieu, d’autre le jour où il faudra rendre des comptes. Pour certains ce jour-là on chantera « Ad Cenam Agni Providi  », c’est-à-dire« l’Agneau nous invite à sa table »  et pour d’autre on chantera plutôt « Dies ire dies illa » c’est-à-dire « jour de colère que ce jour là ! ». Ces deux visions de la fin des temps sont-elles incompatibles ? Non, d’ailleurs la liturgie de ce matin lie les deux aspects comme les deux faces d’une même médaille, celle de la vie éternelle. Tout à la fois ce jour sera celui de la joie et celui de la peine, celui de la glorification des justes et des saints et de la damnation des ennemis de la croix. Ce jour la lumière de l’amour rayonnera dans chaque vie, mettant en relief nos bonnes œuvres, révélant nos péchés et nos faiblesses. Notre douleur naîtra non pas de la colère de Dieu, mais bien de notre attitude face à nos oublis d’aimer en acte et vérité. Cette la défaillance de notre amour qui transformera ce jour en jugement. Dieu n’y est pour rien, sa présence seule révèlera notre différence d’avec Lui, non pas pour nous damner, mais pour nous offrir de nous ajuster à Lui si nous reconnaissons humblement nos faiblesses et nos manques. Cette reconnaissance là s’opérait jadis par les rites des derniers sacrements, par un abandon confiant dans les mains de Dieu. Combiens, aux dernières heures, même parmi les personnes athées convaincues ont été surprises murmurant le Notre Père, ou ont appelé un prêtre pour se préparer au face à face? Certains y verront de la lâcheté, d’autre la grande miséricorde de Dieu.

Tout cela souligne que rien n’est moins facile que de faire le passage, et même dans la foi, de le souhaiter. Car enfin, chaque jour nous devrions attendre de mourir en cette vie pour naître en la vie éternelle. Oserons-nous proclamer comme Paul aux Philippiens : « pour moi vivre c’est le Christ et mourir m’est un gain ! » ou bien encore avoir sur les lèvres les paroles de la grande Thérèse d’Avilla : « Ô mort qui donnes la vie ne tarde pas, vers toi j’aspire, je meurs de ne pas mourir » ? C’est bien souvent un manque de foi qui nous fait douter du bienfondé de souhaiter mourir. Je dis bien souhaiter mourir et non souhaiter la mort. Il s’agit de désirer le passage de notre vie terrestre vers sa plénitude éternelle et non en finir avec la vie en ce monde. Mourir dans la foi c’est souhaiter vivre au maximum !

Alors pour nous conforter ou plutôt pour pallier nos manques de foi, des tas de dérivatifs ont jailli ou nous sont proposés : les sectes millénaristes annoncent régulièrement la date de la fin du monde. Souvenez-vous de Pacco Rabane en 2000, de la secte du Temple Solaire, et en cette décennie la fin était prévue pour le 21 décembre 2012 selon le calendrier Maya. Ne désespérez pas, d’autres dates devraient bientôt être annoncées ! Pourtant je vous rappelle les Paroles du Maître : «beaucoup viendront sous mon nom, en disant : ‘C’est moi’, ou encore : ‘Le moment est tout proche’. Ne marchez pas derrière eux » Pour ceux qui s’affirment Chrétiens, la victoire est déjà acquise, le nouveau monde est déjà semé, Christ est Vivant : l’Eglise, peuple des croyants, à l’heure voulue par Dieu s’épanouira en Royaume. Pour l’instant, dans ce monde qui souvent nous méprise et nous condamne, et qui attend pourtant une espérance, il nous faut oser redire le message qui nous fait vivre, réaffirmer l’espérance qui est la nôtre. Comme le Seigneur nous y invite dans l’Evangile : Ce sera pour vous l’occasion de rendre témoignage. … Moi-même, je vous inspirerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront opposer ni résistance ni contradiction. On y Croit ! Amen