homélie du 32° dimanche

« ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts …sont semblables aux anges, ils sont enfants de Dieu et enfants de la résurrection. » 

Afficher l'image d'origine

La fin de l’année liturgique qui s’achèvera avec la célébration de la fête du Christ Roi, est l’occasion pour les chrétiens de s’interroger sur les fins dernières. La vie après la mort est centrale dans les textes de la liturgie. La vie après la mort, la vie éternelle après la résurrection, il y a ceux qui y croient et ceux qui n’y croient pas. Il y a ceux qui y croient, comme les 7 frères de la première lecture qui préfèrent affronter la mort et la souffrance par fidélité à leur foi et à leur loi, tant ils sont sûrs de vivre auprès de Dieu pour la vie éternelle. Il y a ceux qui n’y croient pas comme les Sadducéens de l’Evangile qui évitent de se poser de vraies questions en prenant un cas d’école ridicule, celui de 7 frères tous époux d’une même femme !

Vous aurez remarqué qu’il y a un grand écart entre les 7 frères qui sont fidèles à leur foi et qui préfèrent perdre leur vie terrestre car ils espèrent partager la gloire de Dieu pour l’éternité, et les 7 frères qui n’ont comme seul souci que de savoir, si la résurrection existe, lequel d’entre eux au ciel sera l’époux de la femme qu’ils ont eue chacun pour épouse sur terre ! Cet écart de foi doit nous interpeller et nous permettre à chacun de poser de vraies questions : est-ce que je crois en la résurrection ? Pour moi la vie éternelle  c’est quoi ? Comment faire pour m’y préparer ? Trois questions, 3 parties dans mon homélie.

1° est-ce que je crois en la résurrection ? Dans un sondage de 2012 du magazine La Vie, 68 % des catholiques pratiquants croient en la résurrection de Jésus mais seulement 56% affirmaient croire en la vie après la mort ! Il y a donc aujourd’hui encore beaucoup de Sadducéens chez les croyants ! L’enjeu est important : ou nous vivons seulement dans ce monde et alors la mort est la fin de la vie ou nous vivons dans ce monde en espérant la vie éternelle et alors la mort est le passage vers cette vie auprès de Dieu ? Cela revient à se poser la question suivante : A quelle fin, dans quel but, Dieu nous a-t-il créés ? S’Il nous a créés pour vivre une vie d’homme qui finirait avec la mort, cela rendrait complètement inutile le fait que son Fils se soit fait homme et ait donné sa vie pour nous sur la croix. Dans ce cas sa venue n’a rien changé dans la vie des hommes et Dieu passe pour un sadique qui envoie son Fils à la mort. Osons ensemble une autre réponse : Jésus est venu nous rendre capables de partager sa vie divine pour l’éternité. Dieu nous a créés par amour dans l’unique but de pouvoir un jour partager sa vie divine avec nous. Il a envoyé son Fils dans le monde pour réaliser ce projet là. Pour cela il a fallu qu’il donne sa vie sur la croix pour tuer la mort et le péché puis qu’il ressuscite dans la gloire pour faire gagner la Vie. Alors, oui je crois en la résurrection !

2° pour moi la vie éternelle, c’est quoi ? Quand on imagine la vie éternelle, on se pose des questions en rapport avec notre monde et nos valeurs : « dans un corps de quel âge vais-je ressusciter (question ++ pour les filles) ? Y aura-t-il assez de place pour tous dans le Paradis ? Et les personnes handicapées, avec quel corps vont-elles ressusciter ? Mon corps me servira-t-il encore ? Vais-je retrouver ceux que j’ai aimés et surtout revoir ceux que je n’aime pas (comme ma prof de math, le copain ou la copine qui m’a largué(e) )? Mon chien ou mon chat seront-ils au paradis avec moi ? Vais-je devoir supporter ma belle-mère pour l’éternité ? etc. (ajoutez ici vos propres questions) ». Laissons tomber tout cela est donnons la parole à Jésus : la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul véritable Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. (Jn17,3). Ainsi par la Résurrection de son Fils, Dieu élève notre humanité jusqu’à Lui. En passant par la mort et revivifié par l’amour du Père, notre humanité (corps et âme) passera devant les anges et les archanges pour s’établir en Dieu. Alors nous connaîtrons Dieu, c’est-à-dire que nous vivrons en pleine communion avec lui, non pas face à Lui, mais en Lui. Alors oui je veux vivre pour l’éternité avec le Seigneur !

Comment faire pour m’y préparer ? Si je crois en la résurrection de tout mon être pour partager la vie de Dieu, alors ma vie sur terre doit être comme une préparation à cette joie éternelle. Il faut que les pensées que j’ai, les paroles que je prononce, les actes que je pose correspondent à ma foi, témoignent de ma foi. Car ce que Dieu regardera pour m’accueillir ce sont toutes ces choses là ! Alors agissons, parlons et pensons toujours en chrétiens, et pour cela formons-nous, laissons-nous enseigner par l’Eglise, ensemble découvrons ou relisons le catéchisme de l’Eglise catholique (You Cat), aidons-nous dans la charité fraternelle à garder sans tâche la robe blanche de notre baptême, encourageons nous à prier et à communier au même pain, alors nous pourrons paraître devant Dieu et lui dire comme le psalmiste : Tu sondes mon cœur, tu me visites la nuit, tu m’éprouves, sans rien trouver car J’ai tenu mes pas sur tes traces, jamais mon pied n’a trébuché. Amen