2° dimanche de l’Avent

L'arbre de Jesse (image et texte) dans image sacré et texte UqFH4EKjaDIPiW7-BpsMZY8U39c

Lecture du livre du prophète Isaïe

En ce jour-là, un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur qui lui inspirera la crainte du Seigneur. Il ne jugera pas sur l’apparence ; il ne se prononcera pas sur des rumeurs. Il jugera les petits avec justice ; avec droiture, il se prononcera en faveur des humbles du pays. Du bâton de sa parole, il frappera le pays ; du souffle de ses lèvres, il fera mourir le méchant. La justice est la ceinture de ses hanches ; la fidélité est la ceinture de ses reins…….Ce jour-là, la racine de Jessé sera dressée comme un étendard pour les peuples, les nations la chercheront, et la gloire sera sa demeure.

Comme c’est rassurant, au Royaume des Cieux, pas de primaire pour savoir qui règnera sur le peuple de Dieu : pas de débat stérile, pas de promesses intenables donc pas de reniement, pas d’invectives et de noms d’oiseaux entre les candidats ! Notre roi, celui qui doit régner sur le peuple de Dieu nous est imposé depuis toujours et pour toujours. Est-ce à dire que Dieu craint la démocratie ? Non, simplement Il nous propose le meilleur roi possible, un chef zéro défaut (donc zéro péché) : son Fils Jésus ! visez un peu le CV de Jésus : créateur du ciel et de la terre, créateur des hommes et des femmes à son image et à sa ressemblance, un des trois qui fait que le monde entier tient debout et que l’univers continue de grandir harmonieusement ! Un Dieu qui aime tellement l’humanité qu’il va se faire l’un de nous, qui entre dans une histoire, dans notre histoire et l’assume : il est le rameau sorti de la souche de Jessé, père de David, le rejeton jailli de ses racines ! Il nous connaît par cœur, il sait les désirs profonds de nos cœurs, il sait de quoi nous somme capables car c’est lui qui a mis en nous sa vie divine. Il peut régner sur nous sans que nous ayons à craindre quoique ce soit car il veut nous donner le meilleur et pas simplement à quelques uns triés sur le volet, mais à tous les hommes et les femmes de tous les temps et de toutes les races !

En fait, Jésus a tout inversé, ce n’est pas nous qui devons l’élire, c’est Lui qui nous a élus, c’est lui qui nous a choisi depuis toujours pour régner avec lui dans la gloire ! Au jour de notre baptême, Dieu a déposé en nous sa vie divine, il a mis sur nos têtes la couronne de sa gloire qui ne s’abimera jamais ! Voilà pourquoi j’aime dessiner avec le saint chrême une couronne autour de la tête des enfants que je baptise : pour rappeler à tous que désormais cet enfant règne avec Jésus, qu’il est avec lui roi du Ciel ! Oui frères et sœurs, nous sommes tous élus pour être citoyens des cieux, tous absolument égaux par le baptême, tous « prêtres prophète et roi » avec le Christ le Grand prêtre, le grand prophète, le grand roi ! Tous aimer du même amour, tous rempli de ma même grâce, tous combler de la vie divine !

Vous comprenez alors qu’il ne faille pas tarder à se mettre au boulot, à réaliser la grandeur de notre vocation humaine, à saisir qu’il faut du temps pour se préparer à une telle éternité. L’Avent est donc une période privilégiée de préparation au règne du Christ dans la gloire à la fin des temps et à notre participation à sa royauté. Dans cette optique, dimanche dernier, l’Eglise fixait le programme d’entrainement, souvenez-vous : selon l’Evangile elle nous invitait à garder une attitude de veilleur : c’est-à-dire à travailler à la justice comme l’annonçait le prophète Isaïe, à œuvrer à la paix comme proposé dans le psaume et enfin à faire toute chose avec sobriété comme Paul y exhortait les romains.

Pour que ce programme et cet entrainement porte du fruit, l’Eglise, aujourd’hui, nous invite à prendre à notre service le meilleur entraineur, le coach le plus performant en la personne du Saint Esprit. Comme le rappelle Jean le Baptiste dans l’Evangile : Jésus vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu. Ainsi  au jour de notre baptême et de notre confirmation nous avons reçu l’Esprit Saint, qui embrasse notre cœur du feu de Dieu. …. Il nous est nécessaire pour nous aider à nous mettre d’accord entre nous pour deux choses biens précises que st Paul rappelle aux Romains : chanter les louanges à Dieu (d’un même cœur, d’une seule voix, vous rendrez gloire à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ.) et mener une véritable vie communautaire et fraternelle, conformément à l’enseignement de Jésus (accueillez-vous donc les uns les autres comme le Christ vous a accueillis pour la gloire de Dieu.)

Le prophète Isaïe nous rappelle même les 7 capacités nouvelles que donne l’Esprit Saint pour que se déploie en nous la vie chrétienne dans toute sa beauté. Ainsi, dans la première lecture, le prophète Isaïe nous apprend que l’Esprit du Seigneur est esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur qui lui inspirera la crainte du Seigneur. Ces dons demandons-les pour nos gouvernants d’ici bas, demandons-les pour tous nos élus et vos curés, pour tous les laïcs des EAP et même pour chacun de nous, afin que nous hâtions par une vie toute guidée par l’Esprit Saint, la venue du Royaume de Dieu parmi les hommes.

Que l’Eucharistie que nous allons célébrer maintenant nous donne l’énergie nécessaire pour tenir notre rang royal dans ce monde et dès aujourd’hui nous aide à nous préparer vivre en chrétien le Noël qui approche. Amen