prière pour l’unité des chrétiens

par Anne NICOLLE -PUECH,  (photos : Stéphane Clerc et Anne Nicolle-Puech)

préparatifs et répétition

 

Dans l’assemblée de toutes les églises réunies ce mercredi 25 au temple de l’Eglise protestante unie de France, place Bichat, des adultes ont réfléchi avec les enfants et les jeunes présents sur tout ce qui peut séparer, diviser, affronter les hommes entre eux.

Le point de départ était le but de cette célébration entre chrétiens d’horizons et d’églises différentes, présentes sur notre secteur.

Nous avons évoqué brièvement l’histoire de la séparation entre catholiques, protestants, orthodoxes, des guerres de religion violentes et sanglantes que cela a entrainé.

Nous avons fait le parallèle avec aujourd’hui, où ces communautés autrefois divisées dans la violence arrivent aujourd’hui à vivre en paix et à partager l’amour de Dieu, leurs points communs. Nous avons parlé des guerres de par le monde où des hommes se battent encore au nom de l’idée qu’ils se font de Dieu.

Nous avons mis en commun ces réflexions en les articulant autour de mots forts qui constituent les murs que les hommes bâtissent entre eux, plus ou moins hauts, plus au moins infranchissables, dans notre vie de tous les jours mais aussi dans le monde.

Ces mots : manque d’amour, haine, mépris, dénonciation, calomnie, préjugés, discriminations, persécutions, intolérance, guerres de religion, division, isolement, orgueil, les enfants les ont collés sur des cartons figurant les pierres d’un mur.

Au cours de la célébration, les célébrants présentent à Dieu tous ces péchés qui  nous divisent. Chaque enfant, chaque jeune apportent une à une les pierres figurant ces divisions, ces péchés et un mur est élevé au milieu de l’assemblée pour la « diviser » en 2. A chaque « pierre », l’assemblée demande pardon pour chacun des péchés énoncés.

le pasteur Alain nous commente le texte choisi pour cette semaine de prière pour l’unité, un extrait de la deuxième lettre de st Paul aux Corinthiens (2Co5,14-20), car la Parole de Dieu est au coeur de nos vies chrétiennes…..

img-20170125-wa0034

 

img-20170125-wa0018

En effet, l’amour du Christ nous saisit quand nous pensons qu’un seul est mort pour tous, et qu’ainsi tous ont passé par la mort. Car le Christ est mort pour tous, afin que les vivants n’aient plus leur vie centrée sur eux-mêmes, mais sur lui, qui est mort et ressuscité pour eux. Désormais nous ne regardons plus personne d’une manière simplement humaine : si nous avons connu le Christ de cette manière, maintenant nous ne le connaissons plus ainsi. Si donc quelqu’un est dans le Christ, il est une créature nouvelle. Le monde ancien s’en est allé, un monde nouveau est déjà né. Tout cela vient de Dieu : il nous a réconciliés avec lui par le Christ, et il nous a donné le ministère de la réconciliation. Car c’est bien Dieu qui, dans le Christ, réconciliait le monde avec lui : il n’a pas tenu compte des fautes, et il a déposé en nous la parole de la réconciliation. Nous sommes donc les ambassadeurs du Christ, et par nous c’est Dieu lui-même qui lance un appel : nous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu.

 

Ensuite nous sommes invités à vivre réconciliés, à être des acteurs de paix. Le mur est démonté pierre par pierre par les enfants. Ils mettent ensuite en forme ces pierres pour les élever en forme de croix. Jésus est là parmi nous et par son sacrifice, nous appelle, nous épaule à détruire ces murs de divisions, d’intolérances, de violences, à être des acteurs de paix pour faire de nous, l’humanité en Dieu et en son espérance.

 

 nous continuons en proclamant la foi qui nous unit et en faisant monter vers le Seigneur nos intentions de prières….

 

enfin tous ensemble prêtres et pasteurs nous donnons la bénédiction à la nombreuse assemblée avant que tous prennent le temps de faire connaissance….