9 avril 2017 : Une journée à Taizé.

Le 9 avril 2017, Anaïs Comte organise une journée à Taizé, le jour des Rameaux.

La célébration a lieu à 10 heures.

Si nous sommes une trentaine, il y aura la possibilité d’y aller en bus.

Réservez maintenant ( prix du repas : 3, 5€ et prix du voyage en bus aller retour 10 € : total 13, 50 pour la journée.)

voyage-a-taize-2017

homélie du 6° dimanche

Résultat de recherche d'images pour "icône jésus enseignant"

Évangile de J-C selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement.

 Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère.  Eh bien ! moi, je vous dis :  Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur.

Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne manqueras pas à tes serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur.  Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas jurer du tout. Que votre parole soit ‘oui’, si c’est ‘oui’, ‘non’, si c’est ‘non’. Ce qui est en plus vient du Mauvais. 

Dans l’évangile que nous venons d’entendre, j’aimerai retenir trois choses qui peuvent nous aider à comprendre combien la personne et l’enseignement de Jésus étaient à son époque comme à la nôtre encore une véritable révolution… Ces trois choses sont d’abord l’attitude de Jésus « Vous avez appris qu’il a été dit …. Eh bien ! moi, je vous dis », ensuite je voudrais souligner l’implications des paroles de Jésus pour notre vie morale, enfin je souhaite m’arrêter sur la phrase : «Que votre parole soit ‘oui’, si c’est ‘oui’, ‘non’, si c’est ‘non’.»

1/ vous avez appris qu’il a été dit…. Moi je vous dis. Ceux et celles qui ont écouté cette parole de Jésus il y a 2000 ans ont du être grandement choqué ! D’ailleurs il est dit dans le texte grec, qu’ils étaient effrayés. En effet, en parlant ainsi, Jésus se permet de compléter la loi dictée par Dieu à Moïse lors de l’exode. En agissant ainsi, Jésus se place au même niveau que Dieu….et c’est cela qui effraie ses auditeurs qui comprennent que Jésus se prend pour Dieu, se fait l’égal de Dieu ! Cette attitude de Jésus révèle qui il est vraiment : Dieu venu à la rencontre des hommes. Ainsi chacun doit désormais se placer pour ou contre Jésus en tant que Fils de Dieu : est-ce que je crois qu’il a le pouvoir et le droit de changer la loi ou non, donc est-il est Dieu oui ou non ?

2/ qu’est ce qui change dans la loi après les paroles de Jésus ? A bien relire ces nouveaux enseignements de Jésus, on découvre qu’il affine beaucoup la loi de Moïse, qu’il essaie de bonifier ceux qui veulent vivre à sa suite : Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. L’enjeu c’est notre conversion pour être trouvés digne d’entrer, après notre passage par la mort, dans le Royaume des cieux. Jésus nous invite donc à réfléchir à notre vision du péché car nous avons tendance hier comme aujourd’hui à classer les fautes et les péchés du plus grave au moins grave. Agir ainsi, c’est oublier qu’un péché est un péché d’une part et que d’autre part, commettre de nombreux petits péchés finit par nous éloigner de Dieu aussi sûrement qu’un péché mortel. Il s’agit donc d’éviter au maximum de faire le mal pour ne pas être happé par lui. Vous connaissez tous le proverbe « qui vole un œuf, vole un bœuf ». Ce proverbe est un bon moyen de comprendre les propos de Jésus qui nous paraissent bien durs !  Il signifie qu’il n’y a pas de petit délit, et que lorsqu’on commence par en commettre un, on risque d’en commettre de plus gros. Il s’agit donc de nous mettre en garde. En effet, nous avons en nous une capacité naturelle qui s’appelle l’habitus, elle permet à chacun de nous de faire de mieux en mieux ce que nous faisons, autant en bien qu’en mal. Ainsi, Jésus nous prévient que choisir un petit mal risque de nous conduire vers un plus grand et sur le chemin de la sainteté il nous faut rien laisser passer : des insultes, des paroles insinuées, peuvent tuer autant qu’une arme (voyez les affaires politiques…) ; regarder un homme ou une femme avec convoitise c’est ouvrir la porte à l’adultère ; jurer et ne pas tenir sa parole est aussi ouvrir la porte à une certaine médiocrité morale. Et Jésus nous a enseigné par toute sa vie et ses actions que le meilleur moyen de lutter contre le mal est toujours de faire le plus de bien possible. Ce qui nous jugera le plus sûrement, c’est l’amour « en acte et en vérité » à destination des autres !

3/ Que votre parole soit ‘oui’, si c’est ‘oui’, ‘non’, si c’est ‘non’. On comprend alors mieux cette parole exigeante de Jésus : il s’agit de clarifier nos actions et de savoir ce que l’on veut. En d’autre terme : il doit y avoir en nous une cohérence entre ce que ce nous pensons, ce que nous disons et ce que nous faisons ! Ainsi un chrétien solide dans sa foi et véritablement ami du Christ n’a pas besoin de jurer pour qu’on le croit, ses paroles et son comportement sont le témoignage que sa foi est vraie et profonde. Et c’est souvent à ce niveau là que l’on fait des reproches aux chrétiens qui peuvent bien aller à la messe alors qu’ils font ceci ou cela.

Le Seigneur Jésus nous demande d’être cohérents dans notre foi en orientant toute notre vie vers le bien. Ce n’est pas impossible, mais c’est exigeant. En laissant vivre et œuvrer en nous l’Esprit Saint reçu à notre baptême et à notre confirmation, en accueillant sans cesse la vie du Seigneur par les sacrements, Jésus nous configure à lui et Il peut agir à travers nous. Il fait de nous sa Bonne Nouvelle au milieu des hommes et des femmes de ce XXI° siècle, nous devenons Evangile vivant pour eux et donc un possible chemin de salut !Voilà notre belle mission, être un « oui » à l’amour pour que ce monde soit sauvé. Alors prêts pour l’aventure ?

ANNONCES du 12 au 19 février 2017

ANNONCES du 12 au 19 février 2017

 Lundi 13 février 2017

  • Messe chez les Sœurs de l’Alliance à 12h,
  • Préparation de la messe du 19/02/17 à la cure, à 20h,
  • Préparation au Baptême à la cure à 20h.

Mardi 14 février 2017

  • Aumônerie des 4ème– 3ème  : rue des Tanneurs de 17h 30 à 19h 30.

Mercredi 15 février 2017

  • Messe à Conliège à 10h30.

Jeudi 16 février 2017 

  • Réunion des catéchistes et animateurs d’aumônerie pour travailler la deuxième étape du nouveau livret diocésain, à St Luc à 20h,
  • Prière avec le groupe Bethesda à l’oratoire des Sœurs de l’Alliance, rue des Tanneurs, à 20h30.

Dimanche 19 février 2017   –  7eme dimanche du Temps Ordinaire 

Messes : 

Samedi

  • 18h 30 : Revigny

    Dimanche :

  • 9h 00 : St Désiré
  • 10h 30 : Cordeliers
  • 10h30 : Vevy

 

*******

Notre Evêque Vincent Jordy et le Vicaire général Raymond Monnoyeur proposent à tous les paroissiens du diocèse de venir visiter la nouvelle Maison diocésaine à Poligny.

Pour une meilleure organisation, nous sommes regroupés en doyennés.

Le mercredi 29 mars 2017, nous sommes donc conviés de 14h à 16h à nous approprier les nouveaux locaux de cette Maison, qui est aussi la nôtre.

Dans un premier temps, nous vous demandons afin de retenir un car, ou d’organiser un covoiturage, de bien vouloir remplir le bulletin ci-dessous et de le déposer complété

  • soit dans le panier de quête,
  • soit directement au secrétariat : 7, rue du Puits Salé  à Lons le Saunier,

avant le 15 mars 2017.

D’autres renseignements seront donnés ultérieurement

******************************************************

Madame, Monsieur………………………………………………………………..

S’engage(nt) à participer à la visite du mercredi 29 mars 2017 et souhaite(nt) réserver  ………. place(s).

******************************************************

**********

INTENTIONS DE MESSES du 12 au 19 février 2017

Samedi 11/02/2017 18h 30 : Perrigny En action de grâce et pour des jeunes en difficultés,

Jean ROY (suite obsèques),

Famille BRUN et BERTHAIL,

Madeleine et Albert PY,

François et Paulette PIGNIER,

René BOISSON,  M. et Mme AUNE,

Jean et Edith PEROZ,

Ferdinand TROUILLOT et famille,

Marie BÔLE et famille,

Famille CLERC-BASSARD,

Robert GEOFFROY et sa famille,

Père Charles EUVRARD et Pierre RIVOIRE,

Angela ROVELLI (anniversaire),

Vivants et défunts des familles CHAMOUTON-POMMIER et LABONTÉ,

Famille BOUVIER-GRIGI.

Dimanche

 12/02/2017

 

6ème dimanche du Temps Ordinaire

 

9h 00 :  St Luc

 

10h 30 : Cordeliers

 

10h 30 : Crançot

 

Lundi 13/02/2017

Ste Béatrice

18h30 : Cordeliers

12h : chez Sœurs de l’Alliance

 Solange BLIN (suite obsèques).
Mardi 14/02/2017

St Cyrille et St Méthode

8h 30 : Cordeliers  
Mercredi 15/02/2017

St Claude de la Colombière

10h 30 : Conliège

18h 30 : Cordeliers

 Bruno KORNPROBST.
Jeudi  16/02/2017

Ste Julienne

 

8h 30 : Cordeliers

 

 
Vendredi 17/02/2017

    St Alexis

  9h 00 : St Luc

18h 30 : Cordeliers 

 
Samedi 18/02/2017

Ste Bernadette

8h 30 : Cordeliers Claude BARTHET.
Samedi 18/02/2017 18h 30 : Revigny René BOISSON, Monique GRAVIER,

Thérèse MARTELET (anniversaire),

Famille VIDELIER-BERRARD,

Georges et Marcelle CATTENOZ,

Antoine GUYOT (suite obsèques).

Dimanche

19/02/2017

 

7ème dimanche du Temps Ordinaire

9h 00 : St Désiré

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Vevy

homélie du 5° dimanche

Afficher l'image d'origine

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Vous êtes le sel de la terre.
Mais si le sel devient fade,
avec quoi sera-t-il salé ?
Il ne vaut plus rien :
on le jette dehors et il est piétiné par les gens.

    Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.
    Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.  De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. »

Avez-vous déjà prêté attention aux différents comportements des personnes qui sont à table avec vous et partagent le même plat. Certains, sans même avoir gouté ce qui leur est servi, vont réajuster aussitôt l’assaisonnement, salant et poivrant vigoureusement. D’autres après avoir goûté, trouveront le plat à peine trop (ou trop peu) salé. Et chacun ira de son couplet justificatif : « j’aime bien quand les plats sont très relevés », ou « l’assaisonnement est parfait, bravo ! » ou encore « ça manque à peine de sel ! »… et il en va de même quand vous entrer avec des convives dans une pièce dont il faut régler l’éclairage, certains préfèreront l’éclairage direct et franc, d’autres l’éclairage tamisé ou indirect et des justifications semblables seront données « c’est plus intime » ou « on y voit mieux » etc.. Le plus important dans ces deux exemples est que chacun trouve son confort, qu’il soit papillaire ou oculaire.

Eh bien, ce qui vaut pour ces actes de la vie quotidienne vaut aussi pour notre vie de foi et notre agir de missionnaire ! je veux dire par là que nous trouverons parfois que les paroisses où nous arrivons, les personnes que nous fréquentons, les activités ou groupes auxquels nous adhérons manquent de foi, de piété, de spiritualité, de fidélité à l’enseignement de l’Eglise, parfois même de connaissance de la personne de Jésus, etc…et alors nous serons tentés d’y mettre notre grain de Sel, d’apporter notre rayon de Lumière. Et c’est bien l’invitation du Seigneur ce matin qui nous appelle à être sel et lumière pour les hommes et les femmes de ce monde. Jésus nous demande de donner le gout de la bonne nouvelle au monde et d’éclairer les hommes par notre foi. Mais il n’a pas dit de le faire de telle ou telle façon. Chacun de nous a sa manière et toutes les manières sont complémentaires, comme chacun sale ou éclaire à sa manière… ainsi, avant de juger des manières de saler et d’éclairer de chacun, voyons comment ce que disent et font les autres donnent le gout de la foi et rayonnent de la lumière du Christ. Je vais exposer quelques cas typiques :

Cas N°1 : salage immédiat et lumière vive. Beaucoup de nos jeunes catholiques (et certains moins jeunes) sont dans cette posture, portant sans crainte une croix, un tee-shirt ou un sweet-shirt avec message explicite : « souris, Jésus t’aime », « Jésus 1ier dans ma vie » ou les logos de la manif pour tous…. Ils aiment alterner adoration du saint sacrement et concert de pop-rock (comme nos jeunes des samedis de st Dé !). Jeunes ou moins jeunes capables d’aller à la rencontre des gens sur les plages, de faire de l’évangélisation de rue, etc…. Ils occupent le terrain sans peur et annoncent le christ Sauveur de manière claire et décomplexée.

Cas N°2 : après avoir pris le pouls de la situation, léger salage supplémentaire et augmentation légère de l’éclairage. Nous avons là une bonne part des chrétiens aujourd’hui, qui osent encore proposer le baptême ou le caté à leurs petits enfants et qui veillent à ce qu’à Noël en famille on ne pense pas qu’au gros bonhomme rouge sur son traineau et qu’à Pâques on ne fasse pas que chercher les œufs dans le jardin. De nombreux chrétiens sont dans cette posture d’essayer de donner un supplément d’âme à leur entourage : proposant de bénir le repas le dimanche, de faire un simple signe de croix sur le pain, d’entrer dans une église avec les petits enfants pour y brûler une bougie lors des vacances, de faire avec eux la crèche à Noël, de vivre la veillée pascale, de leur apprendre discrètement le Notre Père ou le « je vous salue Marie » pour qu’ils y découvrent la joie de la présence de Dieu. Etc.

Cas N°3 : on s’accommode de la situation : ni salage, ni lumière en plus. Il s’agit pour ces personnes-là d’être présent au milieu des autres, sans rien ajouter. Ils sont seulement des personnes vivant leur foi au quotidien : ils revendiquent d’être enfouis dans ce monde, comme un feu de braise sous les cendres qui continue, sans être vu, de prodiguer de la chaleur. Ce sont là de nombreux fidèles chrétiens qui prient plus avec leurs bras et leurs mains qu’avec un chapelet. Ils retroussent les manches pour donner un coup de main à telle ou telle association caritative, d’insertion, d’accueil des migrants.

Mais dans chacun de ces cas, c’est toujours l’amour de Jésus, la foi au Dieu Trinité qui pousse à agir. Ces trois façons de faire sont complémentaires et indispensables à la vie paroissiale. Et je me réjouis de pouvoir compter sur des chrétiens vivant de ces trois façons-là dans notre doyenné, grâce à elles sont rejointes toutes les personnes habitant chez nous et ainsi sous tous les modes possibles le Seigneur est servi et glorifié. Merci à tous d’avoir le souci de la mission et du témoignage de votre foi. Que le même Pain que nous allons partager lors de l’Eucharistie fasse de nous un seul Corps gouteux et lumineux, pour la gloire de Dieu et le salut du monde. Amen

Samedi de St Dé du 4 février : « Soyons le Sel de la terre et la Lumière du monde »

“Les samedis de St Dé continuent à attirer  de plus en plus de jeunes de Lons le Saunier, de Dole, de Morez, et ce samedi spécialement, des jeunes de Moirans, et St Lupicin sont venus se joindre à nous. Une soixantaine de jeunes ont participé à ce rassemblement mensuel du diocèse, particulier.  A 16 heures, le père Jean-Christophe Thibaut, prêtre du diocèse de Metz, auteur de la tétralogie “La porte des anges” est venu témoigner aux jeunes et aux adultes,  des dangers du spiritisme et de l’occultisme. Il a témoigné de  ses expériences personnelles dans sa jeunesse et mis en garde les jeunes contre cette pratique. Il a enseigné à partir de la parole de Dieu qui dénonce ces pratiques.  A 18 heures, la messe fût présidée par Mgr Vincent Jordy. Beaucoup de servants d’autel étaient présents pour la servir.  A 19 heures, le repas partagé eut lieu dans la salle paroissiale, récemment rénovée. A 20 h 30, tous les jeunes sont retournés à l’église St Désiré pour écouter Mgr Jordy .  La soirée pop louange commença à 21 heures. Les jeunes ont pu adorer le saint sacrement et recevoir le sacrement de réconciliation durant cette soirée

Messes dominicales 29 janvier au 30 avril 2017

Messes Dominicales

********

 

Samedi 15 avril 2017 : Veillée Pascale

  • Cordeliers : 21h
  • Vevy : 20h 30

Dimanche 16 avril 2017 : Pâques

  • Conliège : 9h
  • Cordeliers : 10h 30
  • Vevy : 10h 30

Dimanche 23 avril 2017 :

Samedi :

  • Revigny : 18h 30

Dimanche :

  • St Désiré  : 9h
  • Cordeliers : 10h 30
  • Crançot : 10h 30

Dimanche 30 avril 2017

  • Messe en doyenné
    •  Cordeliers : 10h 30
********

Messes des Familles

Vous êtes invités  … en famille à entrer en CARÊME

 Mercredi 1er mars 2017

 à St Luc

  • 17h 30 Pour les adultes :

                     Enseignement avec le Père A. Brelot

                     Pour les enfants :

                     Ateliers du Carême

  • 19h 00  – Répétition des chants

  • 19h 15  –  Messe des Cendres

  • 20h 15   – Partage du bol de soupe pour le CCFD