homélie de la st Joseph

 

Résultat de recherche d'images pour "saint joseph"

Évangile de J- C selon saint Luc

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume. À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents. Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher. C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! » Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? » Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. 

Le pèlerinage au Temple de Jérusalem était une obligation pour tout israélite de plus de 12 ans. Une obligation à laquelle il fallait se soumettre au moins 3 fois par an, aux trois grandes fêtes que sont la Pâque, la fête des Semaines[1] et la fête des Cabanes[2]. Il fallait donc prendre la route et marcher vers Jérusalem pendant des jours, trois fois par an pour aller à la rencontre du Seigneur dans son Temple. Car c’est là-bas que le peuple juif rencontrait le Dieu vivant qui lui donnait sens et existence ! Ainsi le peuple juif est un peuple en marche vers son Dieu, comme l’était déjà son fondateur Abraham qui, par la foi, se mit en marche vers Dieu comme  le rappelle st Paul dans sa lettre aux Romains.

C’est ce chemin là qu’emprunte aussi Jésus alors qu’il a douze ans. Il part en pèlerinage à Jérusalem avec ses parents, selon la coutume. Il va lui aussi, comme tout juif, à la rencontre du Seigneur. Mais ce qu’ignore encore ses parents ce sont les modalités de cette rencontre unique entre Jésus est Dieu son Père dans le Temple on nous apprend d’ailleurs qu’ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait … Seulement par l’éducation qu’ils ont donné à Jésus, Marie et Joseph ont permis que cela se fasse.

Et c’est de cela dont j’aimerai vous entretenir aujourd’hui, à savoir qu’est-ce donc qu’une éducation réussie ? En effet, une lecture rapide et superficielle de l’évangile nous pousserait à plaindre Marie et Joseph et pour le moins à trouver l’attitude de Jésus déplacée et peu responsable ! Car on ne peut entendre la douleur des parents : « Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant » sans trouver sèche la réponse de l’enfant : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ! » Quant à nous entrons plus sérieusement dans ce texte d’évangile.

De nos jours combien de parents laisseraient leur enfant de 12 ans vaquer seul dans un groupe de personnes conséquent et dans une grande ville inconnue ? Ils seraient aussitôt taxés d’inconscients et de mauvais parents !

Pourtant c’est ce qu’ont fait Marie et Joseph : « Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin » On ne sent là aucune inquiétude, aucune peur. Car Marie et Joseph par la piété qui imprègne toute leur vie de famille, par leur amour et leur obéissance jamais démentie à la volonté du Seigneur ont permis à Jésus, encore enfant, de se construire humainement et spirituellement afin de le rendre capable d’être autonome et responsable ! Pour élever Jésus, ils se sont appuyés, sur leur famille élargie, sur la communauté de Nazareth.

Pourtant on imagine aisément que Marie et Joseph, responsable du Fils de Dieu, devaient craindre de le perdre mais ils ont gardé le cap de donner à Jésus une éducation qui lui permette d’advenir comme Fils de Dieu, de réaliser le dessein qui l’attend. C’est là de fait la véritable éducation : faire advenir l’enfant qui nous est confié à une vie adulte responsable.

Certes, ce n’est jamais facile de se défaire de nos ambitions personnelles et de nos vues sur les enfants pour s’attacher à leur donner seulement les moyens de grandir et de s’épanouir dignement. Marie et Joseph n’échappent pas à la règle quand on lit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! »

Le rôle de Joseph était donc celui-ci : faire advenir Jésus à l’âge adulte en lui offrant un métier et des valeurs pour vivre honnêtement et une grande piété qui lui permettra de déployer, le moment venu sa vie divine. Ce 1° pèlerinage de Jésus à Jérusalem est comme l’aboutissement de cette éducation car il est le rite de passage de l’enfance à l’âge adulte. Désormais Jésus déploie ce qui est en lui depuis toujours, il se découvre « fils de Dieu ». La réponse qu’il donne à ses parents Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ?  n’est donc pas une ingratitude, mais le résultat de la bonne éducation que Marie et Joseph lui ont donnée. Jésus est désormais révélé à lui-même comme fils de Dieu, Joseph a donc accompli sa mission, il peut avoir le cœur en paix. Peut être est-ce pour cela qu’on ne parle plus de lui après… Car il est entré dans la joie de son maitre, la joie de ceux qui ont fait la volonté de Dieu. Qu’il aide maintenant, par sa prière, tous les parents à faire advenir leurs enfants à l’âge adulte ! Amen

[1] qu’on nome aussi pentecôte on y célèbre le début de la saison de la moisson du blé et, dans la tradition rabbinique, le don de la Torah sur le mont Sinaï

[2] qu’on nome aussi  fête « des Tentes » ou « des Tabernacles » au cours de laquelle on célèbre dans la joie l’assistance divine reçue par les enfants d’Israël lors de l’Exode et la récolte qui marque la fin du cycle agricole annuel

Résultat de recherche d'images pour "prière à st joseph"