homélie de l’Ascension

Évangile de J-C selon st Matthieu

En ce temps-là, les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes. Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

Le Seigneur Jésus a décidé de remonter vers son Père et d’après le psaume il faut nous réjouir de son départ car Dieu s’élève parmi les ovations, le Seigneur aux éclats du cor! Pourtant s’il était encore là, s’il était resté auprès de nous, nous sommes nombreux à croire que tout alors irait mieux ! En quoi donc le départ du Seigneur vers le Père était-il si nécessaire ?

À cette question on peut donner trois réponses au moins :

1/ venu de Dieu, le Fils de Dieu qui s’est fait homme en Jésus est retourné auprès de son Père. En revanche il ne retourne pas vers son Père tout à fait pareil…. En effet, il revient vers Dieu avec son corps d’homme ressuscité ! Avec foi nous pouvons proclamer que désormais, en Jésus notre humanité a été rendue capable de vivre aussi de la vie divine. Dieu a assumé notre humanité pour nous rendre capable de partager sa vie divine. Si, grâce à son incarnation (au fait qu’il se soit fait homme), Jésus a pu, par sa mort sur la croix, sauver notre humanité, c’est-à-dire la restaurer comme au début de la création, par son Ascension nous découvrons qu’il nous fait un cadeau plus grand encore : il ne fait pas que nous sauver, il nous offre de partager sa vie, il divinise notre humanité, il la fait entrer au ciel ! On peut dire qu’il nous précède dans le Royaume de Dieu où il est allé nous préparer une place !

2/en retournant vers son Père, il peut nous envoyer une force, celle de l’Esprit Saint qui viendra sur nous. Une fois ressuscité Jésus entre dans une nouvelle dimension de l’existence qui n’est plus en lien ni avec le temps, ni avec l’espace de la création, il n’est plus soumis aux lois physiques de ce monde : Il est vivant pour l’éternité. Ayant assumé et divinisé notre humanité, Jésus y retourne pour aller nous préparer une place, car notre destination est aussi le Royaume des cieux ! Pour autant le Christ demeure présent au monde, comme il l’affirme dans l’évangile : Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Il nous assure donc que par l’esprit Saint Il est présent auprès de nous sous une autre forme : la vie sacramentelle, et au plus haut point dans l’Eucharistie, par laquelle que Jésus se fait proche de nous.

3/ Le départ de Jésus vers son Père est essentiel à notre maturité spirituelle. C’est pour nous faire grandir dans la foi et nous pousser à l’action que Jésus s’en est retourné vers le Père. Le Saint-Esprit venu sur nous, travaille désormais en nous pour nous faire découvrir le Christ dans les Ecritures et affermir notre foi en Lui, comme l’écrit Paul aux Ephésiens : le Père dans sa gloire, vous donne un esprit de sagesse qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître. Il ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur. En effet il s’agit que nous devenions ses témoins jusqu’aux extrémités de la terre. Car Il a lui-même fixé notre mission : Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé !

Ainsi, au lieu d’imaginer ce que serait le monde si Jésus était encore au milieu de nous, regardons plutôt avec fierté et courage tout ce que son Eglise a fait dans le monde et pour mener le monde au Christ, depuis 2000 ans. En effet, rappelons-nous il y a 15 jours, Jésus disait : Celui qui croit en moi accomplira les mêmes œuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes ! Et nous pouvons dire que cela s’est réalisé! De 12 disciples il y a 2000 ans nous sommes passés à 2 milliards de chrétiens aujourd’hui !  Au nom du Christ enseignant furent créées les universités, au nom du Christ Amour furent fondées les hôpitaux, au nom du Christ Glorieux furent construites les cathédrales, au nom du Christ pleinement homme l’Eglise a prêché la justice de Dieu et l’égalité de tous devant Lui, au nom du Christ de nombreuses œuvres magnifiques furent accomplies par les croyants. En devenant l’Eglise, son peuple en marche, les croyants, sous l’action de l’Esprit Saint déploient le Christ dans le monde entier, le rendent présent sur toute la face de la terre, comme le rappelle st Paul aux Ephésiens : l’Église est l’accomplissement total du Christ. Et ainsi : quand l’Eglise baptise, c’est Christ qui baptise, quand l’Eglise pardonne c’est Christ qui pardonne, quand l’Eglise aime et relève, c’est Christ qui aime et qui relève, etc., dans tous les sacrements c’est par l’Esprit Saint que Jésus agit. Aujourd’hui encore par l’Esprit Saint le Seigneur va donner lui-même, par mes mains, son Corps et son Sang pour nous fortifier dans la foi et faire grandir son Eglise dans l’amour. Chaque Eucharistie fait advenir le Salut de Dieu et rend plus éclatante la présence réelle du Seigneur au milieu de nous, en nous ! Le Seigneur nous le redit aujourd’hui avec insistance : je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde, alors courage et en avant ! Amen.