homélie du 17 ° dimanche fête de la saint Désiré

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à la foule ces paraboles :     « Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ;
l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau.
Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède,
et il achète ce champ.

    Ou encore : Le royaume des Cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines.  Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède,
et il achète la perle.
 

Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons. Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien. Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes  et les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. »

    « Avez-vous compris tout cela ? » Ils lui répondent : « Oui ».  Jésus ajouta : « C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. »

Et de 6 ! Entre dimanche dernier et ce dimanche ce ne sont pas moins de 6 paraboles que le Seigneur Jésus nous livre pour saisir au mieux le royaume de Dieu et ses exigences : 6 facettes d’un unique mystère, 6 vérités sur le royaume de Dieu. Rappelez-vous dimanche dernier : grâce à la parabole du bon grain et de l’ivraie Jésus nous fait comprendre que le Royaume est semé au cœur du monde tel qu’il est. Par la graine de moutarde nous saisissons que si la semence du royaume est discrète, le fruit qu’il donne est très visible, enfin l’image du levain dans la pâte nous révèle que le Royaume est comme un instrument de transformation du monde entier, comme une œuvre révolutionnaire : celle de l’amour.

Aujourd’hui trois autres paraboles nous sont proposées : le trésor caché, la perle de grand prix et le filet de pêche. En ce jour de notre fête paroissiale, alors que nous accueillons aussi nos frères et sœurs des Roches, découvrons ce que ces trois nouvelles paraboles nous invitent à vivre dans notre communauté paroissiale.

La première parabole nous invite à considérer le Royaume des cieux comme un trésor. Un trésor est une chose de grande valeur qui est cachée et qu’on met beaucoup d’énergie à chercher puis à garder. Notre désir pour le trésor peut être tellement fort que nous sommes prêts à tout sacrifier pour l’obtenir ou le conserver. En tout cas, c’est ainsi qu’agit l’homme de l’évangile, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède et il achète le champ où se trouve le trésor.

Interrogeons-nous : notre communauté paroissiale est-elle pour chacun de nous le champ qui renferme le trésor de notre vie ? Notre paroisse est-elle le lieu que nous sommes prêts à investir, à défendre, à travailler pour y découvrir le Christ, seul véritable trésor?

Sommes-nous conscient que c’est ensemble, unis en une seule famille, que nous pourrons travailler à chercher et garder précieusement le Christ ? Non pas pour l’enfermer mais pour faire de notre communauté un bel écrin dans lequel le Christ resplendira. Chiche qu’à la rentrée nous ferons en sorte que notre communauté resplendisse à ce point de foi, d’espérance et de charité que tous ceux qui ignorent le Christ dans notre paroisse soient attirés à Lui à travers nos œuvres et nos paroles ?

On peut voir dans la deuxième parabole une recherche de la vraie sagesse et de la vérité sur soi et sur l’homme. Il existe plusieurs propositions, plusieurs perles. Or la sagesse chrétienne et le Royaume de Dieu sont parmi toutes les propositions la plus belle, la plus vraie, la plus merveilleuse pour l’homme car elle fait de lui un enfant de Dieu pour l’éternité comme le rappelle st Paul aux Romains : Ceux que, d’avance, il connaissait, il les a aussi destinés à être configurés à l’image de son Fils, pour que ce Fils soit le premier-né d’une multitude de frère. Ainsi choisir de vivre la foi chrétienne c’est renoncer à toutes les autres formes de religions ou de sagesse, c’est vendre tout ce qu’on possède pour acheter la perle de grande valeur. Comme nous l’enseigne le psaume : Je me règle sur chacun de tes préceptes, je hais tout chemin de mensonge. Alors sommes-nous prêts, dans notre communauté à prendre en main notre formation spirituelle et intellectuelle pour mieux saisir et comprendre notre foi… des propositions seront faites en ce sens, sachons les faire nôtres.

Dans la troisième parabole le Royaume de Dieu est comparé à un filet de pêche contenant du bon et du mauvais poisson. Vous savez que le filet symbolise l’Eglise dont la mission est de rassembler tous les hommes en vue du salut. Il peut aussi ce dimanche symboliser notre paroisse. L’Eglise n’a pas à trier les hommes, notre paroisse non plus. Ce sont les anges qui viendront séparer les méchants des justes. En effet, notre communauté, comme l’Eglise n’est pas une communion de purs et de parfaits qui doit se couper du monde pour vivre, mais elle est dans ce monde un lieu de rassemblement où chacun a le temps nécessaire à sa propre conversion. Nous qui sommes baptisés, ce n’est pas d’abord d’appartenir à l’Eglise qui nous sauve mais c’est avant tout d’y faire la volonté de Dieu et de vivre de sa loi comme nous l’enseigne le psaume : Mon partage, Seigneur, c’est d’observer tes paroles. …

Ainsi, par les paraboles du Royaume nous pouvons dessiner les contours de notre communauté paroissiale : écrin d’humanité qui révèle et propose le Christ, lieu de formation où se déploie la sagesse de Dieu, lieu d’accueil pour nourrir tous ceux qui ont faim et soif de Dieu et de sa justice. Depuis plus de 1600 ans, à la suite de st Désiré, notre paroisse y travaille, prions pour que tout cela se poursuive avec plus d’ardeur encore pendant l’année qui vient. Tirons du trésor des Ecritures et de l’enseignement de l’Eglise, des propositions toujours nouvelles pour amener les habitants de la paroisse jusqu’au brasier d’amour qui est le cœur du Christ.

Que l’Eucharistie que nous allons célébrer et partager enracine notre foi, nourrisse notre espérance et déploie notre charité pour le monde. Amen

 

 

Fête de la paroisse st Désiré

saint désiré image

CE DIMANCHE 30 JUILLET

 

Fête de la saint Désiré 

 

10h30 messe aux Cordeliers suivie de l’apéritif

 

18h00 vêpres à l’église saint Désiré suivies d’un temps convivial à l’espace st Désiré 20 rue des Ecoles.

homélie du 15° dimanche

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Ce jour-là, Jésus était sorti de la maison, et il était assis au bord de la mer. Auprès de lui se rassemblèrent des foules si grandes qu’il monta dans une barque où il  s’assit ; toute la foule se tenait sur le rivage. Il leur dit beaucoup de choses en paraboles : « Voici que le semeur sortit pour semer. Comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger. D’autres sont tombés sur le sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils ont levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde. Le soleil s’étant levé, ils ont brûlé
et, faute de racines, ils ont séché. D’autres sont tombés dans les ronces ; les ronces ont poussé et les ont étouffés. D’autres sont tombés dans la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »

 Les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? »  Il leur répondit : « À vous il est donné de connaître les mystères du royaume des Cieux, mais ce n’est pas donné à ceux-là. À celui qui a, on donnera,
et il sera dans l’abondance ; à celui qui n’a pas, on enlèvera même ce qu’il a. Si je leur parle en paraboles, c’est parce qu’ils regardent sans regarder, et qu’ils écoutent sans écouter ni comprendre. Ainsi s’accomplit pour eux la prophétie d’Isaïe : Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas. Vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas. Le cœur de ce peuple s’est alourdi : ils sont devenus durs d’oreille, ils se sont bouché les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne, qu’ils ne se convertissent,
– et moi, je les guérirai. 
Mais vous, heureux vos yeux puisqu’ils voient, et vos oreilles puisqu’elles entendent ! Amen, je vous le dis : beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.

    Vous donc, écoutez ce que veut dire la parabole du semeur. Quand quelqu’un entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s’empare de ce qui est semé dans son cœur : celui-là, c’est le terrain ensemencé au bord du chemin. Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c’est celui qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n’a pas de racines en lui, il est l’homme d’un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole,
il trébuche aussitôt. Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c’est celui qui entend la Parole ; mais le souci du monde et la séduction de la richesse étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit. Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre,
c’est celui qui entend la Parole et la comprend : il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. »

Quelle est donc la volonté de Dieu pour chacun de nous? Si je faisais un sondage maintenant vous me diriez : « nous sauver du péché », « faire de nous ses enfants », « nous préparer à vivre pour l’éternité auprès de lui », « nous faire connaître son grand amour pour chacun », « rendre la justice à chacun selon ses actes »…Oui la volonté de Dieu c’est tout cela : sauver les hommes plus que les perdre, les aimer plus que les juger, les adopter comme ses enfants plus que les rejeter. Mais le dialogue avec Dieu s’est grippé à cause du coeur pécheur de l’homme,  ce que le prophète Isaïe exprime ainsi dans l’évangile : « Le cœur de ce peuple s’est alourdi : ils sont devenus durs d’oreille, ils se sont bouché les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne, qu’ils ne se convertissent,– et moi, je les guérirai. » L’homme n’ose plus croire à l’inouï du projet de Dieu pour lui!  Donc pour être bien entendu et compris de tous il va venir lui-même parler aux hommes de manière à être écouté. Et Dieu qui vient nous parler : c’est Jésus.

Et comme il nous est tous arrivé, pour expliquer quelque chose à quelqu’un de prendre une image, de faire une comparaison, surtout quand il s’agit d’expliquer un sentiment, une douleur ou une idée, de  même Jésus utilisera aussi ce langage imagé et concret pour nous parler des réalités divines et de la volonté de son Père.  En effet, quand vous désirez dire à votre entourage que vos articulations vous font souffrir, vous allez utiliser des phrases telles : « c’est comme si on m’enfonçait une lame de couteau brûlante dans le genou » évidemment vous n’avez jamais vécu cela pour de vrai mais vous utilisez une comparaison qui permet de vous faire comprendre (et ça marche très bien!) et cela s’appelle en grec une parabole! 

Jésus agit donc comme vous : ainsi pour parler des réalités divines il dira : « le royaume de Dieu est comparable à » etc. et pour nous dire la volonté et la patience de Dieu de nous sauver il racontera la parabole des deux fils. Et ça marche aussi très bien. Tous comprennent de quoi il parle. Jésus rend Dieu accessibe à tous les coeurs désireux de le rencontrer.

Alors ce soir, qu’est-ce que Jésus veut nous dire à travers la parabole du semeur? Je vous propose l’explication suivante en faisant le lien avec toutes les lectures de ce dimanche :

1/ Jésus est la Parole de Dieu : Celui que le prophète Isaïe annonce dans la première lecture sous forme de parabole, c’est Jésus! En effet, comme la pluie venue du ciel, abreuve et féconde la terre faisant germer la semence, de même, Jésus, la Parole éternelle de Dieu venant du ciel,  abreuve et féconde le coeur de l’homme faisant germer en lui le fils ou la fille de Dieu! Et comme la Parole ne reviendra pas (à Dieu) sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission, de même le Christ ne retournera pas auprès du Père sans avoir réouvert aux hommes les chemins du ciel!

2/ Jésus est une Parole de libération : Saint Paul lorsqu’il écrit aux Romains leur fixe le cap : la création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu… elle a gardé l’espérance d’être libérée de l’esclavage de la dégradation, pour connaître la liberté de la gloire donnée aux enfants de Dieu. Quelle joie pour nous de savoir que nous sommes fait pour le ciel et pour une vie filiale en Dieu, que c’est depuis toujours le projet de Dieu que de nous rendre capable de vivre en lui et de lui pour toujours!  Mais il ne faut pas occulter la fin  des propos de Paul : Nous le savons bien, la création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d’un enfantement qui dure encore. Oui frères et soeurs! Dieu nous enfante, ils fait de nous ses enfants en semant en nous sa vie divine et ils nous appartient, non sans douleurs, de nous laisser transformer, libérer du vieil homme pour que jaillisse de nos pauvres vies mortelles et corrompues, la vie éternelle et lumineuse des enfants de Dieu.

3/ une parole que chacun doit accueillir. C’est une chose que Dieu nous parle en Jésus de la gloire qui nous attend, de son désir de nous adopter comme ses enfants, c’en est une autre que nous accueillons cette bonne nouvelle en nous. Dieu en Jésus fait tout le chemin pour venir jusqu’à nous (il descend du ciel, revêt notre vie d’homme et nous rejoins par ses paroles de feu que tous peuvent comprendre, il se fera même nourriture pour nous à travers le pain et le vin de l’eucharistie), et nous sommes-nous prêts à l’accueillir, à l’écouter, à lui ouvrir notre cœur? En effet, il se tient par les paraboles et  par les sacrements devant nous et même jusque dans le creux de nos mains à la communion… dans quel état sera notre vie, quelle terre humaine recevra cette semence de vie divine : sera-ce sur les cailloux d’une foi tiède, la pierre de mes superficialités, les ronces de mes égoïsmes ou la bonne terre d’un cœur ouvert et pauvre? Dieu vient jusqu’à vous frères et sœurs….ne louper pas cette rencontre car dès la fin de cette messe, vos familles, vos enfants, vos voisins, vos collègues, auront besoin de l’abondance de fruit qu’elle portera pour découvrir à leur tour l’amour de Dieu pour eux. Amen

INTENTIONS DE MESSES  du 22 juillet au 6 août 2016   

INTENTIONS DE MESSES  du 22 juillet au 6 août 2016

Samedi 22/07/2017 18h 30 : St Luc Daniel PERNIN,

FLORIN Eugène et Marie et leur fils,

Pour des jeunes en manque de travail et en action de grâce,

Famille GANDELIN – PAYSAN,

Famille VANNET – MONNIER et les malades de la famille.

Dimanche 23/07/2017

16ème Dimanche du T.O

9h 00 : Conliège

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Mirebel

Lundi 24/07/2017

Ste Christine

18h30 : Cordeliers  
Mardi  25/07/2017

St Jacques

8h 30 : Cordeliers  Yvette GUILLEMIN (anniversaire).
Mercredi  26/07/2017

Ste Anne et St Joachim

10h30 : N.D de    Lorette

18h30 : Cordeliers

Père Jacques HAMEL (anniversaire).
Jeudi 27/07/2017

St Nathalie

8h 30 : Cordeliers  
Vendredi 28/07/2017

St Samson

9h 00 : St Luc

18h 30 : Cordeliers

 
Samedi 29/07/2017

Ste Marthe

8h 30 : Cordeliers  
Dimanche 30/07/2017

17ème Dimanche du T.O

10h 30 : Cordeliers

Fête de la Paroisse

Intentions particulières,

Jean Claude PRENAS et sa famille,

Christophe NICOT,

Denis PUGIN et sa famille.

Lundi 31/07/2017

St Ignace de Loyola

18h3 0 : Cordeliers  
Mardi  1/08/2017   St Alphonse-Marie de Liguori 8h 30 : Cordeliers  
Mercredi 2/08/2017

St Pierre-Julien Eymard

10h 30 : N.D de Lorette

18h 30 : Cordeliers

 
Jeudi 3/08/2017

Ste Lydie

10h 30 :

St Etienne de Coldre

 
Vendredi 4/08/2017

St Jean-Marie Vianney

9h 00 : St Luc

18h 30 : Cordeliers

 
Samedi 5/08/2017

St Abel

8h 30 : Cordeliers  
Samedi 5/08/2017 18h 30 : St Désiré Carmen DUCLOCHER, René BOISSON,

Julia DENIS, Georges DENIS son grand – père, Alberte DENIS et Paulette POLY ses grands – mères,

Louis et Madeleine LAGRANGE,

Marie Thérèse BUFFARD,

Intentions particulières,

Jean Claude PRENAS et sa famille,

Daniel MARECHAL et les défunts des familles MARECHAL -SAVOYE,

Yvette TESTON, Denis FUMEY (anniversaire).

Dimanche 6/08/2017

La TRANSFIGURATION

9h 00 : Montmorot

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Briod

homélie du 14° dimanche ….

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Cet Évangile que nous entendons lors de la fête du Sacré Cœur, fête de l’infinie miséricorde de Dieu pour tous les hommes, il nous est donné de l’entendre ce dimanche 14° du temps ordinaire. Dans les propos de Jésus nous pouvons distinguer trois moments distincts : une prière de louange adressée au Père, une affirmation sur la connaissance de Dieu et enfin un appel à devenir disciple. 3 moments, donc 3 parties dans mon homélie :

1/ L’Évangile commence donc par une prière d’action de grâce de Jésus. Jésus rend grâce à son Père car ses apôtres, de simples pêcheurs, se sont laissés instruire par l’Esprit Saint. Jésus exulte de joie pour les moyens que son Père utilise pour se faire connaître des hommes. Il passera par ceux qui sont devant lui le cœur disponible, l’âme ouverte.

Cette parole de Jésus est un aide mémoire pour chacun de nous. Ce que nous savons de Dieu, nous le savons par révélation du Père. Nous n’avons pas à en tirer orgueil, c’est toujours Dieu qui fait le premier pas en notre direction. Certes, par nos capacités à réfléchir (qui sont elles aussi cadeaux de Dieu), nous pouvons accéder à la connaissance de Dieu et la déployer pour la faire comprendre aux autres. Mais n’oublions jamais que Dieu ne peut venir remplir de sa présence que des cœurs qui L’attentent, des intelligences qui Le cherchent et des âmes qui désirent Lui ressembler. Alors demeurons pauvres pour qu’Il nous enrichisse !

2/ l’Evangile se poursuit par une affirmation sur la connaissance de Dieu : Si Dieu vient jusqu’à nous, c’est pour faire alliance avec nous, pour nous connaître. Connaître Dieu est d’abord une initiative divine, une invitation du Seigneur. C’est Dieu qui nous appelle à nous unir à Lui et il le fait par son Fils Jésus qu’il a envoyé dans le monde pour sceller son alliance éternelle avec l’humanité. Car qui mieux que le Christ connaît le Père, lui qui s’est fait le plus petit parmi les petits ? Lui qui est venu réaliser la volonté de Dieu au milieu des hommes ? 

Ainsi Jésus veut se communiquer aux autres, à nous ce matin, il veut se faire connaître de nous et faire connaître son Père. Comment donc le laisser œuvrer en nous ? D’abord en méditant sérieusement les textes bibliques car ils vous aideront à comprendre combien le projet de Dieu est cohérent, lui qui a choisi un peuple pour y naître et pour ouvrir ses promesses à tous les hommes. C’est ce que nous rappelle le prophète Zacharie dans la première lecture : Voici ton roi qui vient à toi :… Il brisera l’arc de guerre, et il proclamera la paix aux nations. Sa domination s’étendra d’une mer à l’autre.

Celui qui parcoure la Bible, avec le secours de l’Esprit, découvre que l’amour divin du Père enfante sans cesse notre monde et le relève avec patience. Comme le laisse entendre le psaume : le Père est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour, Il soutient ceux qui tombent et redresse les accablés.

Ensuite, vous le savez bien, puisque vous êtes ici, Jésus se fait connaître à nous et nous révèle le Père à travers les sacrements et surtout l’Eucharistie. La communion à son Corps ressuscité est union à sa vie divine, elle est prémices des noces éternelles dans la joie. Alors où en êtes vous vraiment de votre foi eucharistique ? Pouvez-vous affirmer tout à l’heure en recevant l’hostie consacrée : « Jésus tu es mon Seigneur et mon Dieu : c’est ta vie divine que je reçois quand je communie » ?

3/ L’Évangile se termine par un appel de Jésus à devenir son disciple, car la véritable connaissance du Christ qu’offrent la méditation de l’Ecriture et la communion à son Corps, suscite le désire de le faire aimer, de le communiquer. Nous sommes eucharistiés pour devenir le pain de Dieu qui nourrit tous les hommes. Voilà le joug que Jésus nous propose de prendre : celui du témoignage de l’amour, de celui qui est doux et humble de cœur.  Il est notre modèle pour agir dans notre monde et aimer ceux que nous rencontrons. Ce n’est pas facile pensez-vous car nous sommes de pauvres pécheurs ! Certes, mais alors écoutez la réponse que vous fait st Jean Chrysostome : « Venez, vous tous qui vivez dans l’anxiété, dans la tristesse, dans le péché ; venez, non pour recevoir le châtiment de vos péchés, mais pour en être délivrés ; venez, non pas que j’ai besoin de la gloire que vous pouvez me procurer, mais parce que je veux votre salut… je vous ferai jouir d’un repos complet. ». Oui frères et sœurs venez recevoir à la communion la source de Vie et vous deviendrez source de vie divine et de salut pour les autres. Amen

 

    ANNONCES du 9 juillet au 6 août 2017

ANNONCES du 9 juillet au 6 août 2017

*******

VIVONS ENSEMBLE

SERVEZ-VOUS ET FAITES – LE CONNAITRE

*******

En juillet et août, le secrétariat de la cure , 7 rue du Puits Salé à Lons le Saunier 

sera ouvert uniquement le matin

Tél : 03 84 24 04 44

Mail :  saint.desire@eglisejura.com  –  http //doyennedelons.com

******

Au mois de juillet

  • pas de messe chez les Soeurs de l’Alliance
  • ni de messe à St Luc le jeudi soir.

   ******

Dimanche  9 juillet  –  14ème dimanche du Temps Ordinaire

Messes :

  • Samedi :
    • 18h 30 : Revigny
  • Dimanche :
    • 9h 00 : St Luc
    • 10h 30 : Cordeliers et Mirebel

Mercredi 12 juillet

  • Préparation au baptême, à la cure à 20h00.

Dimanche  16 juillet  –  15ème dimanche du Temps Ordinaire

Messes :

  • Samedi :
    • 18h30 Montmorot
  • Dimanche :
    • 9h00 : St Désiré
    • 10h30 : Cordeliers et Vevy

******

Dimanche 16 juillet 2017  

Pèlerinage à Notre Dame du Mont Carmel

  • 15h 30 : RDV à l’église de Revigny
  • 15h 45 : Temps de prière
  • 16h 00 : Départ de la marche
  • 18h 30 : Rassemblement vers l’oratoire et Prière Mariale.

Marcher…c’est un élan…pour une rencontre…

Paroisses saint Désiré – les Roches 

Mercredi 26 juillet : 3 châteaux de la côte de l’Heute (distance + ou – 9 km)

  • Départ 9h, église de Verges
  • Retour 16h: messe à l’église à l’église de Verges

Mercredi 9 août : Sur les pas de Saint François Néron (distance + ou – 9 km)

  • 9h 30 – 16h30 : départ et retour église de Macornay

******

Dimanche  23 juillet   – 16ème dimanche du Temps Ordinaire

Messes :

  • Samedi :
    • 18h30 St Luc
  • Dimanche :
    • 9h00 : Conliège
    • 10h30 : Cordeliers et Crançot

Dimanche  30 juillet – 17ème dimanche du Temps Ordinaire

Fête de la Paroisse Saint Désiré

  • Messe 10h 30 : Cordeliers
  • Vêpres à 18h église St Désiré suivies d’un verre de l’amitié salle paroissiale rue des Tanneurs.

Jeudi 3 août

  • Messe à St Etienne de Coldre à 10h 30 donc pas de messe le matin aux Cordeliers.

Dimanche  6 août  – 18ème dimanche du Temps Ordinaire

Messes :

  • Samedi :
    • 18h30 St Désiré
  • Dimanche :
    • 9h00 Montmorot
    • 10h30 Cordeliers et Briod

***********************

INTENTIONS DE MESSES  du 8 au 23 juillet 2017

Samedi 8/07/2017 18h 30 : Revigny En action de grâce pour le mariage de :

  • Nicolas et Mathilde, 
  • Romain et Marie-Gabrielle, 

Odile SASSARD et sa petite fille Laetitia,

M. et Mme AUNE, Paulette MARTIN et famille,

Bernard POULET et sa famille,

Bernard ANDRE (anniversaire),

Familles ABRAS-BERNARD-BARTHELET,

Louis et Aline BUCHIN et leur fille,

Yvette TESTON (anniversaire).

Dimanche 9/07/2017

14ème Dimanche du Temps Ordinaire

9h 00 : St Luc

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Verges

Lundi 10/07/2017

St Ulrich

18h 30 : Cordeliers  
Mardi  11/07/2017

St Benoit

8h 30 : Cordeliers  
Mercredi 12/07/2017

St Olivier

10h 30 : N.D de Lorette

18h 30 : Cordeliers

 
Jeudi 13/07/2017

St Henri, St Joël

8h 30 : Cordeliers  
Vendredi 14/07/2017

De la Ferie

9h 00 : St Luc

18h 30 : Cordeliers 

 
Samedi 15/07/2017

St Donald

8h 30 : Cordeliers  
Samedi 15/07/2017 18h 30 : Montmorot  Famille PUGET-PIRAT,

Famille VILLE-BELLEVRET,

Micheline SCAMORI, René BOISSON,

Intentions particulières Jean-Claude PRENAS et sa famille,

Familles DUCLOCHER-LAPIERRE,

André LEGLISE,

Peata TUIKALEPA-Falakika et défunts de la famille MASEI,

Akenete -Suzana – Vitalina – Sapeta – Vévé TAKASI.

Dimanche 16/07/2017

15ème Dimanche du Temps Ordinaire

Notre Dame du Mt Carmel

9h 00 : St Désiré

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Vevy

Lundi 17/07/2017

Ste Charlotte

18h 30 : Cordeliers  
Mardi  18/07/2017

St Frédéric

8h 30 : Cordeliers  
Mercredi  19/07/2017

St Arsène

10h 30 : N.D de Lorette

18h 30 : Cordeliers

 
Jeudi 20/07/2017

Ste Marina

8h 30 : Cordeliers  
Vendredi 21/07/2017

St Victor

9h 00 : St Luc

18h 30 : Cordeliers 

Marie GHELMA et sa famille.
Samedi 22/07/2017

Ste Marie Madeleine

8h 30 : Cordeliers  
Samedi 22/07/2017 18h 30 : St Luc Daniel PERNIN,

Eugène et Marie FLORIN et leur fils.

Dimanche 23/07/2017

16ème Dimanche du Temps Ordinaire

 

9h 00 : Conliège

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Mirebel

 

les catéchistes se réunissent en doyenné : travail et repas convivial!

la quasi totalité des catéchistes du doyenné de Lons étaient présentes ce mardi soir pour fixer les grandes dates de l’année à venir que nous vivrons en doyenné! CE fut l’occasion aussi d’un bilan des activités et de partager un repas dans une ambiance conviviale!

tous les événements à venir, dates et lieux seront communiqués dans le numéro de rentrée de « Vivons Ensemble ».

 

A NOTER DÉJÀ :

LA MESSE DE RENTRÉE AVEC BENEDICTION DES CARTABLES,

POUR TOUT LE DOYENNE

LE DIMANCHE 24 SEPTEMBRE A 10H30 AUX CORDELIERS A LONS!