homélie 25° dim, messe de rentrée du caté

Évangile de J-C selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait cette parabole à ses disciples : « Le royaume des Cieux est comparable au maître d’un domaine qui sortit dès le matin afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d’accord avec eux sur le salaire de la journée : un denier, c’est-à-dire une pièce d’argent, et il les envoya à sa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans rien faire. Et à ceux-là, il dit : ‘Allez à ma vigne, vous aussi, et je vous donnerai ce qui est juste.’ Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même. Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d’autres qui étaient là et leur dit : ‘Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?’ Ils lui répondirent : ‘Parce que personne ne nous a embauchés.’ Il leur dit : ‘Allez à ma vigne, vous aussi.’ Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : ‘Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.’ Ceux qui avaient commencé à cinq heures s’avancèrent et reçurent chacun une pièce d’un denier. Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’un denier. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : Ceux-là, les derniers venus, n’ont fait qu’une heure, et tu les traites à l’égal de nous, qui avons enduré le poids du jour et la chaleur !’ Mais le maître répondit à l’un d’entre eux : ‘Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi. N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un denier ? Prends ce qui te revient, et va-t’en. Je veux donner au dernier venu autant qu’à toi : n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mes biens ? Ou alors ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ?’ C’est ainsi que les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »

Beaucoup parmi vous, habitant aux quatre coins de notre doyenné, se sont levés tôt et ont fait des kilomètres pour venir ici : bravo !  Parmi vous, enfants, ado ou adultes : certains sont baptisés, d’autres non,  certains font du caté d’autres pas encore, certains ont fait leur première communion, leur confirmation,  ou la prépare d’autres y pensent, certains sont actifs dans leur paroisse, d’autres aimeraient s’investirent. Parmi vous les parents, certains sont croyants, d’autres cherchent ou doutent. En tout cas, vous êtes tous les bienvenus dans cette église des Cordeliers et je suis très heureux de célébrer avec vous la messe de rentrée des catéchismes et de bénir les cartables pour l’année scolaire qui vient.

Je voudrais avec vous partir du texte de l’évangile dans lequel Jésus se compare au maître d’un domaine qui recrute des ouvriers pour travailler pour lui. Ce qui est sûr, c’est que tout au long de la journée il va chercher de nouvelles personnes pour travailler. Ainsi beaucoup ont travaillé pour lui, mais pas tous le même nombre d’heures. Et avec chacun il négocie un salaire pour le temps de travail effectué. Or ce n’est qu’à la fin de la journée, quand il donne à chacun son salaire, que tous se rendent compte qu’il donne la même chose à tous : une pièce d’un denier. Alors ceux qui ont beaucoup travaillé sont furieux car ils croyaient gagner plus….

Comment comprendre aujourd’hui cette histoire que Jésus nous raconte ? Et bien je vais essayer de vous expliquer. Certains parmi vous, je le disais tout à l’heure  ont été baptisés déjà tout bébé,  ils ont fait l’éveil à la foi, la première communion, ils sont à la messe tous les dimanches, etc… ceux-là, ils sont comparables aux ouvriers qui vont travailler dès le matin tôt…. Toute leur vie est au service de Jésus. Et puis il y a parfois des enfants (et même des adultes) qui reçoivent le baptême quand ils ont 3ans, 5 ans, 10 ans, 25 ans ou plus, j’ai même à Morez, baptisé une dame de 93 ans et un homme de 80 ans (raconter l’histoire). Il y a aussi les enfants baptisés bébé et qui commencent le caté que plus tard (en CM, en 6°, etc…). Tous ceux là se sont comme les ouvriers que Jésus recrute aux différentes heures de la journée. Aujourd’hui, l’Eglise, au nom de son Seigneur, vous accueille tous là où vous en êtes pour vous aider à avancer et à grandir dans votre vie spirituelle et dans votre découverte de Dieu. Je vous redis l’invitation du prophète Isaïe qu’il a déjà faite il y a 2800 ans : Cherchez le Seigneur tant qu’il se laisse trouver ! Oui les amis, depuis que Dieu est venu jusqu’à nous grâce à Jésus, nous pouvons facilement entrer en relation avec lui. Et désormais à tout âge nous pouvons partir à la rencontre de Dieu et prendre le temps de faire sa connaissance. Pour certain ce sera à travers la préparation au baptême, la catéchèse des enfants, l’aumônerie ou la catéchèse d’adulte, pour d’autres en raccrochant avec la foi de leur enfance par la préparation de la première communion ou de la confirmation. (Ceux des parents, grands ados qui ne seraient pas confirmés ou communiés, venez me voir ou appeler le secrétariat pour vous y préparer car l’église du Jura organise une grande fête de la confirmation en 2018 pour les jeunes et les adultes). Chacun son rythme pour avancer dans la foi vers Dieu !

Parlons maintenant du salaire que le maître du domaine donne à chacun : c’est le même ! Pourquoi, car ce que Jésus donne à chacun, quelque soit l’âge auquel il le rejoint c’est son amour et la vie éternelle avec lui. Il donne à tous pareil, car il donne tout ce qu’il est à chacun ! Dieu ne fait pas de différence entre ceux qui viennent à lui depuis l’enfance et ceux qui prennent la route vers lui un peu plus tard ou même à la dernière minute.

Ce que nous dit Jésus, c’est d’abord que tous sont attendus : il veut connaître et aimer chacun de vous spécialement, dans un cœur à cœur pour une amitié vraie et solide. Ensuite Jésus redit à ceux qui sont ses amis depuis toujours : j’ai besoin de vous pour annoncer mes merveilles, pour faire avancer les autres vers la sainteté. Vous qui croyez et pratiquez depuis toujours : soyez des témoins joyeux de la foi, ne regrettez pas de vous donner tout entier à Jésus depuis de très nombreuses années, mais réjouissez-vous de voir, grâce à vos prières et à votre exemple de vie, des personnes de tous âges et conditions de vie venir à Dieu.

Vous tous, enfants,  jeunes et adultes qui faites du caté depuis des années, qui êtes servants de messe, fidèles au service des pauvres, j’ai besoin de vous, l’Eglise qui est dans le doyenné de Lons, chacune de nos 5 paroisses,  a besoin de vous, de votre aide, de votre amour de Jésus pour aider tous les autres à croire et à aimer Jésus. Merci à vous de témoigner de Dieu et merci aux catéchistes qui transmettent avec passion et amour la foi aux enfants.

Vous allez tous embarquer dans quelques instant Jésus dans votre cartable,  et certain dans la communion à son corps, vous allez aussi prendre Jésus avec vous, ces gestes vous rappellent qu’il est avec vous chaque seconde de votre vie. Alors avec lui, n’hésitez pas et partez à l’aventure de la foi. Amen