homélie 33° dimanche

Évangile de J-C selon saint Matthieu

    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « C’est comme un homme qui partait en voyage : il appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt,  celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître. Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et il leur demanda des comptes. Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha, présenta cinq autres talents et dit : ‘Seigneur, tu m’as confié cinq talents ;  voilà, j’en ai gagné cinq autres.’ Son maître lui déclara : ‘Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.’ Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi et dit : ‘Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres.’ Son maître lui déclara : ‘Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.’ Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : ‘Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.’ Son maître lui répliqua : ‘Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !’ »

Voilà un mois déjà que nous écoutons de la bouche du Seigneur, différents passages de son discours sur la venue du fils de l’homme à la fin des temps. Pas encore mort, le Seigneur Jésus projette déjà ses disciples au moment de son retour dans la gloire. Les paroles de Jésus dans l’Evangile sont faites pour rassurer les disciples et les aider à replacer l’évènement de sa passion à venir dans le grand projet de Dieu pour l’humanité : non pas détruire et anéantir le monde, mais préparer l’humanité à participer à sa vie divine pour toujours. Ces paroles adressées aux disciples le sont à nous aujourd’hui aussi : Jésus nous invite à lever les yeux vers les réalités invisibles et éternelles. En nous projetant au jour de son retour glorieux, il transforme notre mort en passage et nos tombes en porte vers la vie éternelle.

Et, dans l’évangile, Jésus nous fait une grande révélation : pour se préparer à ce jour, tout nous a déjà été donné, il faut juste le faire fructifier. En effet, on peut lire : un homme, qui partait en voyage, appela ses serviteurs et leur confia ses biens. L’homme dont il est question c’est Jésus ; le voyage qu’il entreprend c’est son retour vers le Père après sa résurrection ; les serviteurs ce sont les disciples, c’est-à-dire nous aujourd’hui ;  les biens qu’il confie ce sont le dépôt de la foi, l’annonce du salut, les sacrements, les vertus et les charismes et comme le précise l’évangile à l’un il donna une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul à chacun selon ses capacités. Son retour de voyage c’est le retour du Christ à la fin des temps pour le jugement du monde.

Chacun reçoit les moyens d’accéder à la vie éternelle… le désir de Jésus, comme le suggère l’Evangile, est de faire entrer tout le monde dans la joie du Maître. Alors demandons-nous pourquoi certains n’y entrent pas et par conséquent ce qui différentie les uns des autres.

La première différence est de taille. Elle est même contraire à ce que l’on peut attendre du Seigneur : pour une fois ce n’est pas la pauvreté craintive qui ouvre les portes du paradis mais la richesse acquise par le travail volontaire.

La deuxième différence concerne notre compréhension de la mission que Dieu nous confie. En effet, on peut imaginer que les trois serviteurs de l’évangile savaient que le maître moissonne là où il n’a pas semé, qu’il ramasse le grain là où il ne l’a pas répandu. Ils connaissaient sa réputation et ses exigences. Deux agissements différents nous sont décrits : les deux premiers serviteurs utilisent leurs capacités et charismes pour semer le salut et la bonne nouvelle là où le maître n’est pas allé car ils considèrent que si le maitre n’est pas allé ici ou là pour semer, c’est qu’il compte sur eux pour le faire, pour poursuivre son travail commencé ! Les exigences du maître stimulent le travail et l’audace des serviteurs : Aussitôt, celui qui avait reçu cinq talents s’occupa de les faire valoir et en gagna cinq autres Le troisième serviteur demeure braqué sur les exigences du maître, elles le tétanisent et l’empêchent de déployer son talent. Sa peur de mal faire prend le pas sur sa mission qui est d’apporter le salut à tous les hommes qui l’ignorent encore. Car entre les 2 premiers serviteurs et le troisième il y a une différence de perception de Dieu.

La troisième différence concerne l’influence de notre vision de Dieu sur notre vie chrétienne. Les trois serviteurs craignent leur maître, mais ils n’ont pas la même crainte. Les 2 premiers serviteurs craignent Dieu, comme des fils leur père ; ils ont du respect et de la déférence pour Dieu. Ils savent que Dieu leur fait confiance pour déployer leurs dons et capacités afin de poursuivre son œuvre d’amour dans le monde. Ils trouvent leur bonheur à marcher selon les voies de Dieu et à se nourrir du travail de leurs mains.

Le 3° serviteur craint Dieu comme un esclave son maître. Sa crainte est une pure peur angoissante. Il croît que Dieu le met à l’épreuve, qu’il veut le piéger et qu’il l’attend au tournant. Il ne se risque pas, il n’a aucune audace. Il refuse de faire fructifier les dons qu’il a reçus du Seigneur. Sa vision de Dieu paralyse ses actions et lui fait enterrer ses talents et charismes.

On apprend donc que pour se faire un trésor au ciel il faut se dépenser pour Dieu sur terre. Or on ne peut se dépenser et faire croitre sa joie que par amour et non par peur. Qui donne tout reçoit davantage ! Alors qu’oserons-nous dépenser pour Dieu ici-bas qui fasse notre magot pour l’éternité au ciel ? Amen

Inauguration de la maison des internes à ste Ma

ce vendredi 17 novembre a eu lieu l’inauguration de la maison des internes du collège-lycée « Sainte Maire » que tous les habitants de Lons appellent affectueusement « Ste Ma ». Un grand moment pour la congrégation des Marianistes qui exercent la tutelle sur cet établissement. désormais ce sont 92 places qui sont disponibles pour accueillir des internes de la sixième à la terminale.

après de nombreux et intéressants discours de madame Gravelle la directrice, des soeurs et frères marianistes, de Jacques Pelissard le maire de Lons le Saunier et de l’Architecte, l’évêque de notre Diocèse, Monseigneur Vincent Jordy, a beni l’établissement.

chacun a pu ensuite, guidé par des élèves internes, visiter les lieux. Des lieux fonctionnels et agréables propices à faire grandir toute en harmonie les jeunes tant humainement que spirituellement!

 

ANNONCES du 19 au 26 novembre 2017

ANNONCES du 19 au 26 novembre 2017

Lundi 20 novembre

  • Pas de messe chez les Sœurs de l’Alliance,
  • Préparation de la liturgie du 26 novembre à la cure à 20h.

Mardi 21 novembre

  • Réunion du MCR (Mouvement Chrétien des Retraités) rue des Tanneurs à 14h 15,
  • Préparation du temps de prière de l’AED, à la cure à 15h 30,
  • Réunion du groupe des « chrétiens dans l’enseignement public », à la cure à 17h.

Mercredi 22 novembre

  • Rencontre du groupe de préparation à la confirmation (adultes), à la cure à 20h.

Jeudi 23 novembre

  • Rencontre des catéchistes autour du nouveau livret diocésain, à St Luc à 20h 30,
  • Rencontre de l’EAP à la cure à 20h.

Vendredi 24 novembre

  • Prière avec l’AED : Aide à l’Eglise en Détresse, à 17h 45 à la chapelle des Cordeliers suivi de l’eucharistie à 18h 30,
  • En principe, sortie du journal Vivons ensemble : les distributeurs pourront passer à la cure les récupérer vendredi après-midi et samedi matin. Merci à eux !

Samedi 25 novembre

  • Formation pour les enfants de 7 ans et plus qui souhaitent servir la messe le dimanche, aux Cordeliers de 14h à 16h,
  • Rassemblement diocésain de l’ACI au Château de Verges de 9h 15 à 16h.

Dimanche prochain –  26 novembre : Le Christ Roi de l’Univers

Messe anticipée

  • Samedi :
    • 18h 30  : St Luc

Dimanche :

  • 9h : Perrigny
  • 10h 30  : Cordeliers
  • 10h 30 : Mirebel

 ***************

INTENTIONS DE MESSES  du 19 au 26 novembre 2017  

Samedi  18/11/17 18h 30 : Montmorot Jacques DELIGNOU,

Familles GUIGNOT-VENNE,

Intention particulière,

Simone BERNARD,

Pour les âmes du purgatoire,

Bibi FERRIER,

André BRULIN,

Stan NAVARRE,

Défunts des familles TISSOT-VACELET,

Edmond BOYET et Simone ROCHE,

Josette GUYON,

M. et Mme COLLE,

André LAGUT (anniversaire),

Pour un malade,

Et suite à leurs obsèques :

  • Andrée DOLE,
  • Germaine BERNOUX,
  • Simone BOURDY.
Dimanche 19/11/2017

33ème Dimanche

 du T.O

 

 

 9h 00 : St Désiré

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Vevy

 

Lundi  20/11/2017

St Edmond

18h 30 : Cordeliers Edmond SAURIAT.
Mardi  21/11/2017 

Présentation de Marie

8h 30 : Cordeliers Sœur Marie Christiane MARPAUX.
Mercredi  22/11/17

Ste Cécile

10h 30 : Conliège

18h 30 : Cordeliers

Bruno KORNPROBST
Jeudi   23/11/2017

Sts Clément et Colomban

8h 30 : Cordeliers  
Vendredi  24/11/17

St André Dung-Lac et compagnons, martyrs

9h 00 St Luc

18h 30 : Cordeliers 

 
Samedi  25/11/17

Ste Catherine d’Alexandrie

8h 30 : Cordeliers  
Samedi  25/11/17 18h 30 : St Luc Famille PROST-LHOMME,

Louis et Madeleine LAGRANGE et défunts de la famille,

Famille GUIPET-BAUDET,

Famille BRUN et BERTHAIL,

Intentions particulières,

Marcelle MARTELET (anniversaire),

Pour deux malades,

Défunts famille REVERCHON,

Simone BERNARD,

Pierre BROUTET et sa famille,

Michel BOURRIOT et famille,

Famille COLIN,

Madeleine BAUD et André CHANEZ,

Joseph-Robert MASSA,

Famille PROST-PICHOT,

Christian BERAUD et sa famille,

Yvette BONDE (suite obsèques),

Familles DECLERCQ-PROST,

Pierre BRUN et Emmanuel.

Dimanche 26/11/2017

Le Christ Roi

de l’Univers

 

 

 9h 00 : Perrigny

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Mirebel

 

 

« Dieu n’est pas mort » …..

ce lundi 13 novembre, le diocèse de st Claude organisait au Mégarama de Lons le Saunier une projection du film « Dieu n’est pas mort ».  Après l’accueil de l’évêque, Monseigneur Jordy qui a replacé ce film dans son contexte américain et « évangélique » quant à la foi

DSC08447

C’est devant une salle comble que la projection a eu lieu.

DSC08446

un beau film avec quelques bons passages, plein d’humour et de foi. Une approche de l’existence de Dieu par la philosophie et la science. On peut se réjouir qu’un film, traitant de Dieu et de son existence, après avoir été un gros succès aux USA, puisse avoir un tel écho dans notre ville de Lons!

Cependant, si l’histoire est plaisante la manière de traiter de la foi et des personnes athées est très évangélique, c’est à dire très marquée par une vision dualiste (les bons chrétiens d’un côté, les méchants athées et incroyants de l’autre), et les situations sont trop souvent poussées jusqu’à la caricature.

 

dans le mois à venir pour les jeunes….

Samedi de St Dé le 2 décembre 2017 à Lons le Saunier : Messe à 18 heures à St Désiré – Repas partagé – Témoignage – Soirée pop louange

Témoignage d’un médecin (Science et foi ?)

Venez découvrir au moins une fois dans l’année cette proposition pastorale pour les jeunes de votre doyenné.  La fin de la soirée est garantie à 22 heures.

stdedecembre2017

 

Rencontre jeunes pros le 24 novembre 2017 à Poligny – 20/35 ans : célibataire, pas encore marié. Repas, témoignage ou enseignement, partage, partage Evangile. Un bon moment pour les jeunes de cette tranche d’âge.

homélie 32° dimanche

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. Au milieu de la nuit, il y eut un cri : ‘Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.’ Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : ‘Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.’ Les prévoyantes leur répondirent : ‘Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.’ Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : ‘Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !’ Il leur répondit : ‘Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.’ Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

Tous les dimanches de novembre, à travers les différents textes de la liturgie, l’Eglise nous invite à regarder, au-delà de la vie présente, ce qui nous attend après la mort. Ainsi, ce dimanche, par la parabole des 10 vierges, L’Eglise nous invite à considérer les efforts à faire dès cette vie, pour que nous soyons trouvé dignes, l’heure venue, d’entrer dans le royaume pour célébrer nos noces d’amour éternel avec le Seigneur.

Car il va de soi, ce matin spécialement, de ne pas lire cette parabole évangélique au premier degré, mais d’élever notre compréhension jusqu’au sens qu’on appelle allégorique. En effet, ce dont il question pour Jésus n’est pas avant tout le salut de 10 vierges de corps. Mais à travers leur histoire Jésus veut nous entretenir du salut des hommes, de notre salut. Si tel est le sujet, découvrons ensembles, qui sont ces vierges dont on parle, ce qu’est l’huile qui alimente leur lampe, qui sont les marchands que les vierges folles vont rencontrer et enfin quel est donc ce jour de noce tant attendu. Donc 4 points dont dans mon homélie ce matin

1/ qui sont les vierges dont il est dit que 5 sont prévoyantes et 5 insouciantes ? Les vierges sont par définitions des personnes qui sont abstinentes, elles représentent donc les personnes qui savent se priver des biens de ce monde pour se consacrer et se préparer à la vie éternelle : on devrait voir ici l’ensemble des baptisés… Pourtant les vierges sont différentiées entre prévoyantes et insouciantes. Je laisse st Grégoire le Grand (pape au VI°s) vous l’expliquer : la sainte Église nous est représentée sous la figure de ces dix vierges, et, comme (en elle) les bons s’y trouvent mêlés aux méchants, et les réprouvés avec les élus, elle est comparée avec raison aux vierges sages et aux vierges folles (prévoyantes et insouciantes).

On peut donc en conclure que l’Eglise est celle qui regroupe en son sein des personnes qui cherchent la vie éternelle et s’y préparent avec plus ou moins de volonté… Donc, tous les membres de l’Eglise vont ensembles, lampes à la main, dans la salle des noces pour y attendre le Sauveur. Cependant, il y a là une première différentiation : certains ont des flacons d’huiles et d’autres pas !

2/ Quel est donc cette huile nécessaire à la rencontre de Dieu ?

Selon st Grégoire le grand que je citais tout à l’heure et plusieurs autres pères de l’Eglise, l’huile représente nos bonnes actions dans ce monde, notre charité active : Ceux dont la foi est droite et la vie pure sont semblables aux cinq vierges sages (prévoyantes) ; mais ceux qui font profession de la foi chrétienne, sans chercher à assurer leur salut par les bonnes œuvres, ressemblent aux cinq vierges folles (insouciantes).

3/Alors qui sont les marchands qui vendent l’huile nécessaire au salut ?

Ce sont les pauvres évidemment! Et il nous faut en tirer, avec st Jean Chrysostome la bonne conclusion : ce n’est pas dans l’autre vie que nous trouverons les pauvres, mais ici-bas ; c’est donc pendant cette vie qu’il nous faut faire provision de cette huile, pour alimenter notre lampe lorsque Jésus-Christ nous appellera. Et le prix d’achat de cette huile indispensable est élevé, comme le rappelle st Hilaire de Poitiers : Cette huile s’achète à grand prix, et ne s’acquiert que par de pénibles travaux, c’est-à-dire non-seulement par les aumônes, mais par la pratique de toutes les vertus et des conseils enseignés par les maîtres spirituels.

Jusqu’à présent nous savons donc que les vierges représentent l’Eglise, et en elle, il y a les personnes qui ont œuvré, dès cette vie, pour les pauvres et mis en pratique l’Evangile et il y a les autres qui ne l’ont pas assez fait…et tout cela est en vue du jour des noces ?

4/ Quel est-il donc ce jour des noces ? Certainement celui du jugement. En effet, dans l’évangile il est dit que toutes ces jeunes filles se réveillèrent c’est-à-dire qu’au jour du jugement, les élus et les réprouvés sont réveillés du sommeil de la mort. Et quelle est leur première action ? Les vierges se mirent à préparer leur lampe, selon ce que dit l’évangile, cela peut se traduire par : les élus et les réprouvés préparent leurs lampes, parce qu’ils font en eux-mêmes le dénombrement des œuvres qui peuvent leur permettre d’espérer le bonheur éternel.

On apprend donc que la charité doit être agissante en nos mains dès maintenant. C’est dès aujourd’hui, ici dans notre doyenné ou notre diocèse, sans attendre d’avoir plus de temps ou plus d’argent, qu’il faut aimer, aider et soutenir les plus pauvres que Dieu nous envoie et vivre en conformité à l’enseignement de l’Eglise. Car st Jérôme le rappelle : Après le jour du jugement, il n’y a plus d’occasion de pratiquer la justice et de faire de bonnes œuvres. Alors pour être sûr que la lampe de nos vies aura assez d’huile de charité pour tenir face au Seigneur au jour du jugement, Jésus nous a donné l’eucharistie, sa vie, pour que nous puissions aimer comme Lui, de son amour même. Alors venez recevoir son amour pour qu’à la sortie de cette messe, vous puissiez recevoir des pauvres, par vos bonnes œuvres, l’huile de votre Salut ! Amen

ANNONCES du 12 au 19 novembre 2017

ANNONCES du 12 au 19 novembre 2017

 Lundi 13 novembre

  • Pas de messe chez les Sœurs de l’Alliance,
  • Préparation de la liturgie du 19 novembre à la cure à 18h,
  • Projection du film : « DIEU N’EST PAS MORT”, au mégarama à 20h.

Mardi 14 novembre

  • Aumônerie des 4/3ème rue des Tanneurs, de 17h 15 à 19h 30.

 Atelier de réflexion  œcuménique ouvert à tout le monde

pour lire ensemble quelques textes fondamentaux des évangiles –

 Mardi 14 novembreau temple place Bichat

Marc 5,25-34 : la femme qui se parla à elle-même

Renseignements :

  • François et Maud Billion-Rey  –  tél. 03 84 25 35 63  
  • André Jantet   –  tél. 06 80 33 16 48
  • François Vouga   –  tél. 07 89 34 92 77

Mercredi 15 novembre

  • Messe à Conliège au 40, rue Haute, à 10h 30.

Vendredi 17 novembre

  • Rencontre du groupe de confirmation (jeunes), Espace St Désiré (rue des Tanneurs) de 19h 15 à 22h.

Samedi 18 novembre

  • Eveil à la Foi, à St Luc à 10h 30,
  • Temps Fort des 6/5 ème à Ma Maison, chez les Petites Sœurs des Pauvres de 9h à 12h.

Dimanche prochain : 19 novembre –  33ème dimanche du Temps Ordinaire

  • Collecte Nationale du Secours Catholique,

A cet effet des enveloppes sont à disposition au fond de l’église que vous pourrez rapporter le 19 novembre ou renvoyer directement.

Messe anticipée

  • Samedi :
    • 18h 30 : Montmorot

Dimanche : 

  • 9h : St Désiré
  • 10h 30 : Cordeliers
  • 10h 30 : Vevy

 ******************

 INTENTIONS DE MESSES  du 12 au 19 novembre 2017

Samedi  11/11/2017

St Martin

18h 30 : Revigny Familles ABRAS-BARTHELET et BERNARD,

M et Mme AUNE,

Michel MONTAGNON,

Familles BRUN et BERTHAIL,

Intentions particulières,

Familles GUIGNOT -VENNE,

Guite COURVOISIER,

Pour deux jeunes en difficultés,

Colette BANDERIER,

Simone BERNARD,

Frédérique JOURDAN LOISEAU,

Pour les âmes du purgatoire,

Jean-Pierre BÔLE,

Anton SALUK,

Danièle PERNET,

Famille GANDELIN-PARIZOT,

Famille TISSOT-VACELET,

Et suite à leurs obsèques : 

  • Josette GUYON,
  • Marguerite DESVIGNES,
  • Henri TOUSSAINT,

Familles CHARNOZ-BOISSON.

Dimanche 12/11/2017

32ème Dimanche du T.O

 

9h 00 : St Luc

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Verges

Lundi 13/11/2017

St Brice

18h 30 : Cordeliers  
Mardi 14/11/2017 

St Sidoine

8h 30 : Cordeliers  Sœur Marie Augustin LOVITON.
Mercredi 15/11/2017

St Albert le Grand

10h 30 : Conliège

18h 30 : Cordeliers

 Edmond SAURIAT (anniversaire).
Jeudi  16/11/2017

 Ste Marguerite d’Ecosse

8h 30 : Cordeliers  
Vendredi 17/11/2017

Ste Elisabeth de Hongrie

9h 00 : St Luc

18h 30 : Cordeliers 

Bruno KORNPROBST.
Samedi 18/11/2017

Ste Aude

8h 30 : Cordeliers  
Samedi 18/11/2017 18h 30 : Montmorot Jacques DELIGNOU,

Familles GUIGNOT-VENNE,

Intention particulière,

Simone BERNARD,

Pour les âmes du purgatoire,

Bibi FERRIER,

André BRULIN,

Stan NAVARRE,

Défunts des familles TISSOT-VACELET,

André LAGUT (anniversaire),

Pour un malade,

Et suite à leurs obsèques :

  • Andrée DOLE,
  • Germaine BERNOUX,
  • Simone BOURDY.
Dimanche 19/11/2017

33ème Dimanche

 du T.O

 

 

9h 00 : St Désiré

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Vevy