homélie du 4° dimanche de carême

Comme notre communauté célébrait le 1° scrutin de Mégane et Karlos vers le baptême, le prêtre a prêché sur l’évangile de l’aveugle né.

Lorsqu’il y a des adultes qui se préparent au baptême, l’église préconise que, les dimanches de scrutin, nous lisions les évangiles de l’année A. Ainsi ce soir à Montmorot nous venons d’écouter l’évangile de l’aveugle né et dimanche prochain aux Cordeliers, nous entendrons l’évangile de la résurrection de Lazare. En effet, nous accompagnons Mégane et Karlos sur le chemin de la foi qui les mène au baptême célébré lors de la veillée pascale. Et la mission de notre communauté chrétienne est de les porter dans notre prière. Elle est de faire monter vers le Seigneur nos suppliques pour que Jésus petit à petit illumine leur cœur et saisisse toute leur vie. L’illumination se fait en 4 étapes, voyons-les ensemble.

1/ contempler les merveilles de Dieu : La guérison de l’aveugle né par Jésus le fait passer des ténèbres de la cécité à la lumière du regard qui voit tout pour la première fois. Il découvre peu à peu le monde et ses merveilles : la profondeur d’un regard, la joie d’un sourire, les couleurs éclatantes des fleurs, la diversité des teintes du soleil levant, la beauté d’un paysage, etc…Cet homme s’émerveille de tout ce qu’il contemple pour la 1° fois. Et c’est aussi à l’émerveillement que vous êtes appelés Mégane et Karlos : Jésus vous invite à regarder le monde d’une manière nouvelle, comme l’œuvre de Dieu son Père. A travers elle il vous déclare son amour,  il redit à chacun de nous dans cette église ce soir « je t’aime tant que j’ai créé tout l’univers pour toi, pour que ton regard ne cesse jamais de se nourrir de toutes les merveilles qu’il contemple ».

2/ discerner le mal. Mais l’illumination concerne aussi à l’éducation du regard qui doit apprendre aussi à discerner les mensonges de ce monde à la lumière de la foi. Vous avez remarqué que dans l’évangile le pauvre homme, à peine guéri de sa cécité, ne voit pas que de belles choses, il découvre aussi la colère, le mensonge, la haine qui ravagent les visages. Mégane et Karlos en recevant le baptême dans quelques jours vous allez aussi revêtir le regard du Christ, et aidés par l’Eglise, vous pourrez apprendre toujours plus à voir le bien et à discerner le mal, à servir le bien et à fuir le mal.

3/ poser un acte de foi. Le troisième fruit de l’illumination concerne l’acte de foi. Petit à petit, au long de votre préparation au baptême, Mégane et Karlos, vous découvrez vraiment qui est Jésus et vous vous préparer à faire votre profession de foi. Ce chemin de conversion du regard se fait progressivement, comme la conversion de l’aveugle né, après sa guérison. En effet, chacun ici aura remarqué qu’il commence par appelé Jésus : « L’homme qu’on appelle Jésus », puis devant les pharisiens il lui donne le titre de « prophète » et lorsqu’il le rencontre face à face pour la première fois il se prosterne devant lui et l’appelle « Seigneur ! ». Ce chemin de foi nous devons tous le faire à nouveau, nous redire qui est Jésus pour nous, poser un acte de foi pour que Mégane et Karlos puissent aussi dire leur foi en Jésus fils de Dieu venu nous sauver et faire de nous ses frères et sœurs bien-aimés.

4/ témoigner devant les autres. Celui que la lumière du Seigneur envahit doit devenir témoin pour les autres, à travers la joie palpable de sa vie nouvelle. En effet, de même que l’aveugle guéri n’a pas reçu la vue pour aller aussitôt s’abîmer les yeux dans le péché, de même notre conversion doit elle être visible à travers un véritable changement de notre vie. Dès que la Lumière du Christ nous illumine intérieurement, c’est extérieurement que cela doit se sentir, se voir. L’effet est double : d’abord nous devenons lumineux, et ensuite notre lumière met au jour les ombres de ceux qui nous entourent. Alors Mégane et Karlos, en demandant le baptême vous êtes en quelques sortes les messagers que le Seigneur, le Dieu de nos pères qui a pitié de son peuple, envoie à notre monde, sans attendre et sans se lasser. Mais aujourd’hui comme au temps du roi Cyrus, vous trouverez toujours des personnes qui vous tourneront en dérision méprisant vos paroles et se moquant de vous. Ce que le Seigneur vous demande c’est de témoigner et non de convaincre, en effet, comme le rappelle st Paul aux Ephésiens : C’est Dieu qui nous a faits, il nous a créés dans le Christ Jésus, en vue de la réalisation d’œuvres bonnes qu’il a préparées d’avance pour que nous les pratiquions. C’est pourquoi Mégane et Karlos, soyez persuadés qu’à notre époque encore, de nombreux aveugles retrouveront la vue et la foi en Dieu grâce au témoignage de votre vie dans l’Esprit. Par ce premier scrutin préparez-vous humblement au baptême, il illuminera votre regard, ouvrant vos yeux à la réalité du Dieu d’amour. Amen