homélie donnée lors de la messe de clôture de la retraite de première Communion.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je m’en vais maintenant auprès de Celui qui m’a envoyé, et aucun de vous ne me demande : “Où vas-tu ?” Mais, parce que je vous dis cela, la tristesse remplit votre cœur. Pourtant, je vous dis la vérité : il vaut mieux pour vous que je m’en aille, car, si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous l’enverrai.

Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là, dans la ville de Philippes, la foule se déchaîna contre Paul et Silas. … on les jeta en prison, en donnant au geôlier la consigne de les surveiller de près. …. Le geôlier, tiré de son sommeil, vit que les portes de la prison étaient ouvertes ; … Ayant réclamé de la lumière, le geôlier se précipita et, tout tremblant, se jeta aux pieds de Paul et de Silas. Puis il les emmena dehors et leur demanda : « Que dois-je faire pour être sauvé, mes seigneurs ? » Ils lui répondirent : « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et toute ta maison. » Ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu’à tous ceux qui vivaient dans sa maison. À l’heure même, en pleine nuit, le geôlier les emmena pour laver leurs plaies. Aussitôt, il reçut le baptême avec tous les siens. Puis il fit monter chez lui Paul et Silas, il fit préparer la table et, avec toute sa maison, il laissa déborder sa joie de croire en Dieu.

Cet extrait de l’évangile de saint Jean se situe avant l’arrestation de Jésus et sa condamnation à mourir sur la croix. Pour démontrer à ses disciples qu’il maitrise et choisit librement de vivre tous les évènements qui vont arriver, il leur décrit par avance ce qui va se passer, les sentiments qu’ils vont ressentir. Il va aussi leur parler du futur, de ce qui va se passer après sa mort et sa résurrection. Il les rassure en les aidant déjà à prévoir l’avenir et même il promet de les aider. Voyons cela ensemble.

1/ d’abord Jésus commence à dire : « Je m’en vais maintenant auprès de Celui qui m’a envoyé ». Par ces mots il rappelle d’abord qu’il a été envoyé par Dieu, d’auprès de Lui, pour révéler aux hommes les projets de Dieu pour eux. Jésus nous a appris que Dieu est un Père, un papa qui aime chacun de ses enfants jusqu’à donner son Fils comme frère à tous les humains de la terre. Ensuite Jésus nous redit qu’il doit repartir vers son Père. Une fois que son message est donné aux humains, que ses disciples ont bien compris ses paroles, Jésus doit retourner vers Dieu son Père.

2/ cette annonce de Jésus, cause de la peine aux disciples. Et Jésus sait quels seront leurs sentiments quand cela arrivera, c’est pour cela qu’il leur dit : aucun de vous ne me demande : “Où vas-tu ?” Mais, parce que je vous dis cela, la tristesse remplit votre cœur. En effet, c’est pour nous comme pour les amis de Jésus à l’époque, quand quelqu’un qu’on aime nous annonce qu’il va partir loin, ou alors quand cette personne meurt, nous sommes tristes car nous comprenons que nous ne la reverrons pas tout de suite.  La tristesse est normale et Jésus l’assume. Cependant Jésus affirme qu’il vaut mieux pour nous que je m’en aille, Jésus nous fait comprendre que s’il repart vers son Père d’autres choses vont pouvoir advenir  qui seront bénéfiques pour nous. Cette promesse de Jésus doit transformer notre tristesse en joie. Car Jésus ne va pas dans le vide et le néant, mais vers son Père, il nous ouvre un chemin de vie en nous ouvrant les portes du ciel. Et pour nous guider sur ce chemin il nous promet d’envoyer une aide, un défenseur : l’Esprit Saint.

3/ Et c’est là mon 3° point : Jésus affirme : « si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous l’enverrai. » Ainsi Jésus ne nous laisse pas orphelins, il ne nous abandonne pas, il nous promet de nous envoyer d’auprès de Dieu une force : le Saint-Epsrit. Et depuis l’évènement de Pentecôte d’il y a 2000 ans nous savons que Jésus a dit vrai, qu’il a réalisé ses promesses. Car les apôtres et les disciples de Jésus qui étaient tout tristes de sa mort puis de son départ vers le Père sont devenus des évangélisateurs heureux ne craignant plus le pouvoir romain ou juif. L’Esprit de Dieu qui est venu sur eux les a remplis de force et de joie, de foi et d’amour pour tous les hommes et les femmes de tous les temps. Et ainsi, comme Paul et Silas dans la 1° lecture, la Bonne Nouvelle de Jésus venu sauver tous les humains et qui est allé au ciel nous préparer une place, s’est répandue dans le monde entier, jusqu’à châtel ce soir, grâce à l’audace et à l’amour des amis de Jésus à travers les siècles. Tous ont eut confiance dans la promesse de Jésus, ils ont eu confiance dans la parole des amis de Jésus, dans la parole des prêtres, des missionnaires, des évêques à travers les siècles. Et c’est cette même bonne nouvelle que nous vos catéchistes, vos parents, vos prêtres nous vous transmettons. Et bientôt se sera à votre tour. Et comme Paul, quand une personne vous demandera Que dois-je faire pour être sauvé ? Vous pourrez répondre : Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et toute ta maison. Alors vous aussi, comme Paul vous annoncerez la parole du Seigneur à tous ceux qui vivent dans la maison. Et vous inviterez ces personnes à recevoir le baptême. Vous verrez alors des choses et des comportements extraordinaires : vous verrez l’Esprit de Dieu à l’œuvre dans le cœur des gens, vous verrez l’amour prendre toute sa place dans la vie des gens, vous verrez ces personnes laisser déborder leur joie de croire en Dieu.

Voilà tout ce que fait l’Esprit Saint si vous le laissez agir dans votre cœur de jeune chrétien : il augmente votre foi, il vous permet de regarder avec confiance vers le ciel et il vous donne l’audace d’annoncer avec joie le salut de Dieu à tous les hommes. Alors vous êtes prêts pour partir à l’aventure de la foi ? Amen