ANNONCES du 17 au 24 juin 2018

ANNONCES du 17 au 24 juin 2018

Aujourd’hui, baptême de Charline Nicolas aux Cordeliers

 RASSEMBLEMENT du doyenné de Lons à Bornay

– 13h00 : pique-nique partagé : apporté 1 plat ou 1 dessert à mettre en commun,
– 14h30 : jeux pour enfants tous âges  en lien avec la vie de P.F.Néron,
– 17h00 : prière fin de journée.

Lundi 18 juin

·      Messe chez les Sœurs de l’Alliance à 12h,

·      Préparation de la liturgie du 24 juin, à  20h, rue du Puits Salé.

Mardi 19 juin

·      Messe à la chapelle de Lorette à 18h,

·      Messe paroissiale à la chapelle St Luc à 18h30 à laquelle les catéchistes et animateurs d’aumôneries du doyenné sont plus particulièrement conviées,

·      Réunion bilan et repas de fin d’année pour les catéchistes et animateurs d’aumôneries du doyenné à St Luc, 19h-21h.

Mercredi 20 juin

·      Programmation des chants, à la cure à 20h.

Jeudi 21 juin

·      Le diocèse de Lausanne-Genève et Fribourg reçoit le pape François qui célébrera la messe à « PALEXPO » à 17h30 nous prierons en communion avec eux.  Pour ceux qui se sont inscrits pour le bus, départ à la gare routière à 9h30.

Vendredi 22 juin

·      Temps de prière de l’AIDE à l’EGLISE en DETRESSE (AED) à 17h45 à la chapelle des Cordeliers, suivi de l’Eucharistie à 18h30,

·      Rencontre d’information sur les Equipes Notre Dame chez les sœurs de l’alliance  2, rue des Tanneurs  à 20 heures.

Samedi 23 juin

Baptême de Schanaïs LERANDY, à St Luc à 15h.

Conférence de Mr Ph. LE VALLOIS du diocèse de Strasbourg  sur « Les évolutions religieuses dans la société actuelle » à la Maison du diocèse à Poligny de 9h30 à 12h00 .

 Dimanche 24 juin  – Nativité de Saint Jean Baptiste

  • Messe anticipée samedi :
    • 18h30 : Perrigny
  • Dimanche :
    • 9h : Montaigu
    • 10h30 : Cordeliers
    • 10h30 : Verges

Baptême de :

  • Diane et Jonas CHENU aux Cordeliers 
  • Tino JOUHANT à Montmorot 
  • Ambroise RAULT à St Désiré

****************

 Projection du film : « Saint Paul, apôtre du Christ » 

Vendredi 29 juin à 20h au Megarama 

Des places à 5 € sont en vente  à la cure.

****************************

INTENTIONS DE MESSES du 17 au 18 juin 2018

 

Samedi 16/06/2018 18h30 : Revigny Alberte et Georges DENIS et leur petite fille Julia

Georges BLANC

Défunts des familles MILLET-OLIVIER

Père Marcel BRIDE

Louis et Madeleine LAGRANGE et défunts de leurs familles,

Raymond TISSOT et sa famille,

Georges et Marcelle CATTENOZ,

Daniel PERNIN,

Léon PROST,

Familles LOCATELLI-DADAUX-CHAMOIS et Jean (intention particulière),

Famille DAVID-BROCARD

Paulette COURVILLE

Michel CHATEAU,

Familles GUIGNOT-VENNE et Denise VENNE,

Famille BON-LAMY,

André PICARD (anniversaire),

Charlotte  VINCENT (suite obsèques).

 

Dimanche 17/06/2018

 11ème dimanche du Temps Ordinaire

 

  9h00 : St Désiré

 

10h30 : Cordeliers

 

10h30 : Verges

 

Lundi 18/06/2018

St Léonce

12h :  Srs de l’Alliance

18h30 : Cordeliers

 
Mardi  19/06/2018

St Romuald

8h30 : Cordeliers

18h : Conliège

18h30 : St Luc

Sœur Agnès Marie NAUDEY,

André LEGLISE.

Mercredi 20/06/2018

 St Silvère

18h30 : Cordeliers  
Jeudi 21/06/2018

St Louis de Gonzague

8h30 : Cordeliers

 

 
Vendredi 22/06/2018

St Alban, St Paulin

9h : St Luc

18h30 :  Cordeliers

Marcel GHELMA et défunts de la famille,

En action de grâce.

Samedi 23/06/2018 8h30 :  Cordeliers André et Victor VILLE,
Samedi 23/06/2018 18h30 : Perrigny  
Dimanche  24/06/2018

 Nativité de Saint Jean Baptiste

 

 

 

 

 9h00 : Montaigu

 10h30 : Cordeliers

 10h30 : Verges

 

Jacques DELIGNOU,

Liliane GAUTIER,

Jean et Edith PERROZ,

René BOISSON,

Paulette et François PIGNIER,

Pierre et Jean-Pierre BÔLE et famille,

Familles GUIGNOT-VENNE et Denise VENNE,

Jean BILON,

Familles des Sœurs de l’Alliance,

Léon PROST,

Familles LANCON et MAURILIERAS,

Pour deux jeunes en difficultés, 

Simone BERNARD

Claude PIERRE et famille TISSERAND,

Solange MERCIER,

Pour les âmes du purgatoire.

 

messe avec la communauté de Wallis….

ce dimanche 10 juin la messe de 09h00 à Saint Luc était animée par la communauté Wallisienne de Cousance. Beaucoup de joie et de ferveur qui ont embrassé l’église et surtout la communauté locale heureuse de découvrir la richesse de la liturgie et des traditions de ces îles. Nous gardons tous le beau souvenir de la procession du lectionnaire de la parole de Dieu!

Merci à eux. Nous serons très heureux de les accueillir une prochaine fois, si ils le souhaitent pour louer avec eux le Seigneur!

10.06.18 - Walliciens (1)10.06.18 - Walliciens (4)10.06.18 - Walliciens (9)

 

5° anniversaire de l’ouverture de la maison François d’Assise.

ce mercredi 13 juin nous avons célébré le 5° anniversaire de l’ouverture de l’EPHAD François d’Assise. Ce fut une grande joie pour tous les résidents : messe d’action de grâce (quelle aubaine le jour de la sainte Antoine de Padoue), repas de fête, après midi accordéon, un temps aussi pour se souvenir de soeur Bernadette et de toute son oeuvre dans la maison et dans la communauté des soeurs Franciscaines de Lons!

voici 2 photos et l’homélie donnée pour l’occasion!

IMG_20180613_114741IMG_20180613_114757

« J’ai cinq ans ! » C’est souvent avec l’aplomb d’un adulte sûr de lui que les enfants de cet âge vous disent qu’ils sont grands désormais ; c’est à dire qu’ils ont appris à faire et peuvent maintenant faire des choses tout seul. Et bien aujourd’hui, nous fêtons les 5 ans de cette maison, la maison François d’Assise. Et tel l’enfant dont je parlais juste avant, ici aussi il a fallu passer par bien des apprentissages, des ajustements pour vivre plus paisiblement aujourd’hui, pour être une EPADH où il fait bon vivre. Cela prend du temps de s’approprier de nouveaux lieux, de découvrir la géographie du bâtiment, de parcourir les couloirs de faire la connaissance du personnel, des autres résidents, de la vie communautaire, etc.

Au cinquième anniversaire de mariage, on fête les noces de bois symbole à la fois de solidité, dans le sens où la maison a fait ses preuves, et de chaleur, d’intimité. C’est ainsi qu’il a fallu du bois solide pour construire cette maison et du bois chaleureux pour le mobiliers et les boiseries.

Mais le bois pour nous chrétiens nous rappelle aussi le métier du Seigneur Jésus qui était charpentier comme Joseph son père et également celui de sa croix sur laquelle il offrit sa vie. Ainsi, la particularité de cette maison, réside évidemment dans le fait que c’est d’abord sur le Christ qu’est bâtie solidement cette maison. En ce sens cette chapelle où nous nous tenons aujourd’hui place le Seigneur Jésus au cœur de l’établissement.

Par l’Eucharistie célébrée chaque jour ici, faisant mémoire du sacrifice de la croix, par la présence de la communauté des sœurs Franciscaines et par la prière particulière des religieuses, moniales et prêtres en séjour ici on peut dire, comme Paul aux Ephésiens, qu’ici « se construit le corps du Christ ».

Alors être grand, comme on l’est à cinq ans, c’est se souvenir que c’est là, dans le silence de la prière, le cœur à cœur avec le Seigneur Jésus et dans la célébration des sacrements, que prend sens cette grande aventure de la foi qu’est cette maison. La source de tout agir est là, car c’est du cœur de Dieu que jaillit l’amour dont nous avons besoin pour vivre ensemble comme des frères et sœurs.

En effet, ce plein d’amour que nous recevons ici doit se transformer en actes de charité concrets. Il nous faut agir pour construire le corps du Christ. C’est ce que dit st Antoine de Padoue, que nous fêtons aujourd’hui, dans une homélie qui nous est proposée à l’office des lectures : « La parole est vivante lorsque ce sont les actions qui parlent. Je vous en prie, que les paroles se taisent, et que les actions parlent ».

Tout ce que nous recevons ici de Dieu, toutes les paroles et les consolations, l’amour et la joie, doivent se transformer en actions, en agir pour les autres pensionnaires, pour ceux qui viennent nous visiter, pour le personnel qui est à notre service. Car le but de notre vie chrétienne, c’est de vivre dans la vérité de l’amour ;  pour grandir dans le Christ afin de nous élever en tout jusqu’à Lui.

Alors, pour tenir jusqu’au bout notre mission chrétienne, demandons au Seigneur, lors de notre communion à son Corps, les forces et la joie d’agir concrètement pour faire de notre maison une « louange à notre Dieu ». Amen

homélie du dimanche 10 juin

Lecture du livre de la Genèse

Lorsqu’Adam eut mangé du fruit de l’arbre,   le Seigneur Dieu l’appela et lui dit : « Où es-tu donc ? »   Il répondit : « J’ai entendu ta voix dans le jardin, j’ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. »   Le Seigneur reprit : « Qui donc t’a dit que tu étais nu ? Aurais-tu mangé de l’arbre dont je t’avais interdit de manger ? »   L’homme répondit : « La femme que tu m’as donnée, c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé. »   Le Seigneur Dieu dit à la femme : « Qu’as-tu fait là ? » La femme répondit : « Le serpent m’a trompée, et j’ai mangé. »   Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux et toutes les bêtes des champs. Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.   Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon. »

Je voudrais ce matin vous partager un souvenir d’enfance. 5° enfant d’une famille de 6, la vie à la maison était souvent très animée et je me souviens un jour de colère avoir traité l’une de mes sœurs de plusieurs noms d’oiseaux dont certainement j’ignorais jusqu’au sens réel (je ne vous les cite pas, votre imagination et la mienne puisant aux mêmes sources !) Aussitôt le terrible méfait commis, je me suis enfui et caché au fond du jardin, derrière le pourrissoir y passant un long moment. Et je me souviens alors que ma mère, se mettant à me chercher (pour régler la situation et exiger de ma part réparation) se mit à crier «où es-tu donc ? », exactement la même question que celle que Dieu prononça cherchant Adam après leur méfait dans la 1° lecture.

« Où es-tu donc ? » doit être perçu comme le désir fondamental de Dieu à la fois de nous retrouver malgré nos errements, de nous ouvrir l’opportunité de reconnaître nos fautes et enfin de laisser la miséricorde restaurer en nous l’image de Dieu abîmée par nos péchés. Donc 3 points dans mon homélie.

1/ Dieu part à notre recherche. Le désir de Dieu, qui présida à la création du monde, était un jour de faire alliance avec toute sa création et d’une manière spéciale avec la seule créature que Dieu a voulu pour elle-même à son image et à sa ressemblance, à savoir l’homme et la femme. Pourtant de nombreux obstacles vont entraver ce projet divin, et principalement la jalousie de Lucifer, l’ange déchu, devenu Satan car refusant que Dieu ‘se souille’ en choisissant un jour de se faire homme pour faire alliance avec l’humanité. Dès lors Satan fera tout pour ruiner l’homme voulant le perdre en le détournant de Dieu, en jetant en lui la suspicion quant aux intentions de Dieu à son égard. Cependant, Dieu, sans jamais se lasser, va partir à la recherche de l’homme et sa question dès les commencements est « où es-tu donc ? ». Il faut entendre cette question avant tout comme une interrogation quant à l’état de la foi de l’homme. Dieu demande à l’homme : ‘Où en es-tu de ta foi, de ton lien à moi, de ta confiance en moi ?’. Et désormais, à cause de la défiance infusée par Satan à l’encontre de Dieu dans le cœur des hommes, Celui-ci n’aura de cesse de préparer sa venue parmi les eux annonçant qu’il viendra un jour restaurer la relation abîmée par le péché et la désobéissance.  Dès lors Dieu constituera un peuple, enverra des prophètes, choisira Marie pour venir en personne, dans la personne de son Fils Eternel, Jésus le Christ, parler aux hommes, révéler qui Il est, redire son projet d’alliance et la célébrer pour toujours en restaurant la nature de l’homme, la délivrant du péché des origines.

2/ regarder sa vie en face et l’assumer devant Dieu. Dieu qui a fait tout ce chemin, venant en notre chair pour se mettre à notre niveau, pour nous parler ‘en face’ de son projet pour nous ne croise pas toujours un regard attentif ni des oreilles prêtes à entendre.  L’homme à du mal à reconnaître le pétrin dans lequel il s’est fourré, et ce depuis les origines. Dans la 1° lecture il commence par rejeter la faute sur Eve, puis Eve sur le serpent (cela est juste dans le déroulement des faits) mais l’homme et la femme doivent aussi assumer ce désir qui a pris feu en eux d’être comme Dieu, de voir en Dieu un rival, celui dont on veut se passer pour prendre sa place. Accepter de croiser le regard de Jésus, c’est avant tout regarder en nous l’œuvre du mal, car la lumière dont le regard de Jésus éclaire notre vie, y révèle les parts d’ombre, notre acquiescement au mal, la part de nous soumise à l’emprise, à l’influence de Satan.

3/ l’expérience de la miséricorde. Ayant discerné en nous l’œuvre du mal, il nous faut nous soumettre à l’œuvre du bien, à la libération qu’opère en nous l’Esprit-Saint qui y restaure l’image de Dieu. En effet, L’Esprit Saint est celui qui nous fait miséricorde, comme nous le disons, les prêtres, lorsque nous donnons l’absolution. « …il a envoyé l’Esprit Saint pour le pardon des péchés… »C’est en réalisant cette puissance et ce dynamisme de vie de l’Esprit Saint en nous que nous goutons de plus en plus à l’infinie miséricorde du Père. Et c’est aussi à contrario le drame que dénonce Jésus pour la personne qui ne sait plus discerner l’Esprit Saint sauveur de l’esprit du mal….sa méprise la condamne à ne plus pouvoir être sauvé. Comme l’explique très bien le père Michel Souchon, Jésuite :  Ce qui est impardonnable, c’est de « parler contre l’Esprit », de dire qu’il n’est pas puissance de vie et de résurrection, mais qu’il est l’esprit du mal, que ses appels sont insensés, vont contre la vie et le bonheur, bref que l’Esprit « veut ma mort ». Dire que la source d’eau vive est empoisonnée, c’est se condamner à mourir de soif. Si l’Esprit est nié comme puissance de vie, la source du pardon est coupée : nul n’est pardonné contre son gré. »

Alors ce matin, dans l’Eucharistie, Dieu vient à nouveau à notre rencontre, il vient même jusque dans nos mains. Recevez le Corps du Seigneur comme la lumière qui vient éclairer votre vie et la purifier de ses errements et de ses péchés. Recevez-le car c’est par lui que Dieu vous fait miséricorde. Souvenez-vous les paroles de feu du curé d’Ars, « vous n’en êtes pas dignes, mais vous en avez besoin. »  Amen

ANNONCES du 10 au 17 juin 2018

ANNONCES du 10 au 17 juin 2018

 

Lundi 11 juin

  • Pas de Messe chez les Sœurs de l’Alliance à 12h,
  • Rencontre du pôle liturgie des EAP du doyenné de Lons, à la cure à 20h,
  • Préparation de la liturgie du 17 juin, à 20h, rue du Puits Salé.

 Mardi 12 juin

  • Relecture du Vivons Ensemble d’été, à la cure à 9h30,
  • Messe à la chapelle du collège-lycée Ste Ma’ à 12h45,
  • MCR : 14h15, 3 rue des Tanneurs,
  • Célébration de l’Onction des malades à la Maison François d’Assise à 17h,
  • Messe à la chapelle de Lorette à 18h.

 Mercredi 13 juin

  • Réunion du Conseil économique du Doyenné, espace St Désiré, à 20h.

Jeudi 14 juin

  • Rencontre du Service Evangélique des Malades, à la cure à 14h30.

Samedi 16 juin

  • Rassemblement diocésain des équipes funérailles de 14h30 à 16h30 à la Collégiale de Poligny,
  • Baptême de Louise et Camille GOVINDAMA, à St Désiré à 11h.

Dimanche 17 juin – 11eme  dimanche du Temps ordinaire

  • Messe anticipée samedi :
    • 18h30 : Revigny
  • Dimanche :
    • 9h : St Désiré
    • 10h30 : Cordeliers (Baptême de Charline Nicolas)
    • 10h30 : Verges

 

RASSEMBLEMENT du doyenné de Lons à Bornay

de 8h45 à 17h30 : Pèlerinage de ST Pierre -François Néron

– 8h45 : marche au départ de Macornay – 1h avec un léger dénivelé; chaussures de  marche ou de sport.
– 10h30 ; rassemblement à l’église de Bornay (que vous ayez marché ou non) pour aller à la messe en plein air…..,
-11h : messe présidée par Mgr Jordy au monument ST P.F.Néron en plein air,
-12h30 : apéritif – boissons offertes, merci d’apporter des biscuits ou cakes pour garnir le buffet,
– 13h : pique-nique partagé : apporté 1 plat ou 1 dessert à mettre en commun,
– 14h30 : jeux pour enfants tous âges  en lien avec la vie de P.F.Néron,
– 17h :  prière fin de journée.

*****************

Nous vous invitons pour une soirée

de rencontre et d’information sur les équipes notre dame

le vendredi 22.06.2018 chez les sœurs de l’alliance,  2, rue des Tanneurs  à 20 heures

***********************

INTENTIONS DE MESSES du 10 au 17 juin 2018

 

Samedi 9/06/2018 18h30 : Montmorot Familles DALOZ-CHAUVIN,

Odile SASSARD et sa petite fille Laetitia,

Jean THEVENOD,

René BOISSON,

Famille PUGET-PIRAT,

Familles BAUDET-GUIPET,

Père Marcel BRIDE,

Jacqueline COLLE,

Colette GRAND (anniversaire),

Familles GUIGNOT-VENNE et Denise VENNE,

Léon PROST.

 

Dimanche 10/06/2018

 

10ème  dimanche du Temps Ordinaire

 

9h : St Luc

 

10h30 : Cordeliers

 

10h30 : Verges

 

Lundi 11/06/2018

St Barnabé

18h30 : Cordeliers
Mardi 12/06/2018

St Guy

8h30 : Cordeliers

18h : Conliège

Mercredi 13/06/2018

St Antoine de Padoue

18h30 : Cordeliers
Jeudi 14/06/2018

St Elisée

8h30 : Cordeliers

 

Vendredi 15/06/2018

Ste Germaine

9h : St Luc

18h30 :  Cordeliers

Huguette PALENI.
Samedi  16/06/2018

St Jean-François Régis

8h30 :  Cordeliers
Samedi  16/06/2018 18h30 : Revigny
Dimanche  17/06/2018

 

11ème  dimanche du Temps Ordinaire

 

9h : St Désiré

 

10h30 : Cordeliers

 

10h30 : Verges

 

Alberte et Georges DENIS et leur petite fille Julia,

Georges BLANC,

Défunts des familles MILLET-OLIVIER,

Père Marcel BRIDE,

Louis et Madeleine LAGRANGE et défunts de leurs familles,

Raymond TISSOT et sa famille,

Georges et Marcelle CATTENOZ,

Daniel PERNIN,

Léon PROST,

Familles LOCATELLI-DADAUX-CHAMOIS et Jean (intention particulière),

Familles GUIGNOT-VENNE et Denise VENNE,

Famille BON-LAMY.

***************************************
P
rojection du film :
« Saint Paul, apôtre du Christ« 

Vendredi 29 juin à 20h
Lons-le-Saunier – ciné Megarama

Des places à tarif réduit bientôt en vente à la cure de Lons.

**************