homélie du 01 janvier

Encyclopédie Larousse en ligne - Jacopo da Ponte dit ...

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé. Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception.

 

Quelle ébullition parmi les bergers dans l’évangile de ce matin ! Dans l’ordre des verbes : ils se hâtent et ils découvrent, ayant vu ils racontent puis ils repartent, glorifiant et louant Dieu. Et tout cela est provoqué par la naissance du Fils de Dieu parmi les hommes! On imagine sans grande difficulté les scènes successives qui s’enchainent, à la fois pleines de bruits et de chuchotements, de contemplation silencieuse et de louange éclatante.

Mais ce que j’aimerai vous proposer ce matin c’est de reprendre chacune des étapes de l’action des bergers et de voir comment le tout est un beau chemin de foi et d’évangélisation, un chemin que l’on pourrait ensemble parcourir en 2020 !

1/ les bergers reçoivent de l’ange la Bonne Nouvelle. Il y a une semaine déjà nous entendions l’ange annoncer aux Bergers « « je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. ».

Aujourd’hui encore cette Bonne Nouvelle parvient à nos oreilles, par les membres de nos familles, par nos amis croyants, lors des célébrations  à l’église, en écoutant des émissions religieuses sur des radios chrétiennes ou encore en surfant sur internet et en visionnant des vidéos sur des chaînes dédiées, etc…. La Bonne Nouvelle nous est annoncées par de nombreux canaux : en profitons-nous ? Et savons-nous en faire profiter les autres ? De qui sommes-nous l’ange ?

2/ les bergers se mettent en route. On nous dit même qu’ils se hâtèrent ! En effet, Ayant en tête le signe donné par l’ange : « vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire » ils partent à la recherche de l’enfant Jésus, on les imagine allant d’étable en étable, interrogeant ceux qui sont par là…

C’est que tout chemin de foi chrétien est une recherche, une aventure qui doit mener à Jésus. Chercher Dieu est le cœur du cheminement de la foi chrétienne. Ayant entendu la Bonne Nouvelle, partons-nous à la recherche du Seigneur ? Vers quelle crèche nous dirigeons-nous ?

3/ les bergers découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. C’est une chose de se mettre en route, mais il faut aussi savoir s’arrêter au bon endroit. Le signe pour les bergers est l’enfant dans la crèche et pour nous aujourd’hui, où pouvons-nous découvrir et voir Jésus : dans les églises, au tabernacle, lors de l’Eucharistie ou de l’Adoration, dans les pauvres, dans le frère, etc…. dans quelle crèche est-ce que je m’arrête pour voir Jésus  et le contempler avec les yeux de l’âme ?

4/ les bergers racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. En face de Jésus ils réalisent toute la vérité contenue dans les paroles de l’ange. Ils voient de leurs yeux le Sauveur du monde et ils peuvent relire tout les évènements depuis le début de leur aventure. D’une certaine manière, ils s’approprient le contenu de la foi. Nous-mêmes, prenons-nous le temps, devant le tabernacle ou dans le secret de notre chambre, alors que nous sommes face au Seigneur, de relire notre vie de foi ? Avons-nous le soin, avec un accompagnateur spirituel, de faire des liens entres les différents évènements de notre vie pour y déceler la présence et l’action de Dieu.

5/ les bergers repartent. La vie intérieure des bergers a changé, illuminée par la contemplation du Sauveur du monde. Cependant ils demeurent bergers et doivent revenir auprès de leurs troupeaux. C’est là dans leur quotidien qu’ils vont devenir des témoins du Sauveur faisant de leur vie un vitrail qui laisse passer la lumière qu’ils ont reçu dans le cœur à la crèche.

La vie chrétienne est une vie en mouvement : nous allons vers Dieu pour le contempler et nous nourrir de lui puis nous repartons pour devenir ses hérauts dans le monde. Il s’agit pour chacun de nous, dans l’ordinaire de nos vies, de vivre en chrétien, de laisser voir le Christ à l’œuvre en nous, à travers nos gestes.

6/Les bergers glorifiaient et louaient Dieu. Vous le savez tous tellement mgr Jordy nous l’a seriné : « la joie de l’évangile remplit le cœur et la vie de tous ceux qui rencontrent le Christ. » La joie est le plus beau symptôme de la foi ! Ils chantent et louent le Seigneur ceux qui vivent de lui !

Je vous souhaite donc une année d’aventure de la foi, une année pour révéler par vos vies la présence du Christ dans notre doyenné, une année où vous exulterez d’une joie contagieuse, celle d’être sauvé et de vivre en sauvé ! Sainte année à tous. Amen

homélie du 29 déc, fête de la Ste Famille

Lecture du livre de Ben Sira le Sage

Le Seigneur glorifie le père dans ses enfants, il renforce l’autorité de la mère sur ses fils. Celui qui honore son père obtient le pardon de ses péchés, celui qui glorifie sa mère est comme celui qui amasse un trésor. Celui qui honore son père aura de la joie dans ses enfants, au jour de sa prière il sera exaucé. Celui qui glorifie son père verra de longs jours, celui qui obéit au Seigneur donne du réconfort à sa mère. Mon fils, soutiens ton père dans sa vieillesse, ne le chagrine pas pendant sa vie. Même si son esprit l’abandonne, sois indulgent, ne le méprise pas, toi qui es en pleine force. Car ta miséricorde envers ton père ne sera pas oubliée, et elle relèvera ta maison si elle est ruinée par le péché.

The Flight into Egypt (Poussin) - WikipediaÉvangile de J-C selon saint Matthieu

Après le départ des mages, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils. Après la mort d’Hérode, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph en Égypte et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et pars pour le pays d’Israël, car ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant. » Joseph se leva, prit l’enfant et sa mère, et il entra dans le pays d’Israël.  Mais, apprenant qu’Arkélaüs régnait sur la Judée à la place de son père Hérode, il eut peur de s’y rendre. Averti en songe, il se retira dans la région de Galilée et vint habiter dans une ville appelée Nazareth, pour que soit accomplie la parole dite par les prophètes : Il sera appelé Nazaréen.

Etre parents n’est jamais de tout repos, et ceux d’entre vous qui le sont pourraient en témoigner. Ce qui est rassurant, c’est que ce ne le fut pas plus pour Marie et Joseph. L’évangile depuis une semaine nous relate en effet le chemin mouvementé à Bethléem, l’accouchement dans une étable, le départ précipité de la sainte famille en Egypte et son installation imprévue à Nazareth. Si il incomba à Marie de dire « oui » à l’Ange pour concevoir le Fils de Dieu ; il appartient à Joseph de dire « oui » à l’Ange pour assurer le lignage davidique et la sécurité de l’enfant Jésus. Des tâches différentes ont été dévolues à Marie et à Joseph, mais leurs deux « oui » sont nécessaires au plan de Dieu. Dans nos familles aussi, c’est la collaboration du père et de la mère, selon les charismes de chacun, qui permet que les choses soient faites de manière cohérente, en vue du bien de toute la communauté familiale. Ce qui nous rend conscients de cela ce sont les jours où tout se déglingue. Nous savons tous combien un père ou une mère démissionnaire ou absent rend difficile la vie quotidienne et la prévoyance de l’avenir des enfants. Vous me partagez souvent dans vos conversations les méfaits de la séparation, les souffrances qu’elle inflige à ceux de vos enfants qui la subissent et les conséquences sur vos petits enfants !

Mais pour être juste, il faut ajouter à la complémentarité des rôles ordonnés au bien de tous, les tâches et les soucis communs. Dans chaque couple, il n’y a pas seulement un « je » et un « tu », il y  aussi un « nous », c’est-à-dire une action du couple en tant que tel. Et le cœur de cette action commune trouve sa source dans le sacrement de mariage. On le comprend en lisant ce que st Paul écrit aux Colossiens : vous avez été choisis par Dieu, vous êtes sanctifiés, aimés par lui. Evidemment si cette adresse de Paul est pour tous, elle l’est particulièrement pour les époux. Le sacrement de mariage est le don de Dieu pour unir ceux qu’il choisit pour une mission particulière : refléter sa propre sainteté et aimer comme il aime.

Le père et la mère trouvent donc, dans l’unique source de l’amour qui est le cœur de Dieu, les forces d’assumer chacun leur rôle comme parents. L’homme y trouve la force d’être père et la femme y puise la force d’être mère. Cet extrait d’un poème de Thérèse de l’enfant Jésus s’adressant à Dieu le dit bien : « Toi qui as créé le cœur des mères, je trouve en toi le plus tendre des pères ». D’autre part, ensemble, ils puisent dans le cœur de Dieu les forces pour être témoins de l’amour de Dieu surtout auprès des enfants qui jailliront de leur amour, pour les faire advenir à leur tour comme parents et adultes responsables.

J’imagine volontiers ce que furent les craintes et les appréhensions de Marie et de Joseph devant veiller sur la vie et le murissement de Jésus, sur son éducation et son apprentissage religieux afin de lui permettre au jour venu de vivre sa mission de sauveur du monde.  Et cela vaut pour tous les parents qui ont traversé, toute proportion gardée, les mêmes épreuves et les mêmes joies pour faire de leurs enfants des adultes responsables.

C’est pourquoi je voudrais m’adresser, au nom du Seigneur, aux enfants de notre assemblée, à tous ceux qui ont été ou sont les enfants d’untel ou unetelle. Soyez assez simples, quelque soit votre âge, pour dire un grand merci à votre père et à votre mère : merci pour le temps qu’ils vous consacrent ou vous ont consacré, pour l’éducation et les valeurs qu’ils vous ont transmises, pour leur présence douce et leurs paroles d’encouragement ou de réconfort.

Alors chers jeunes et moins jeunes en cette année nouvelle qui arrive si vous souhaitez devenir saints, riches et beaux : honorez, glorifiez et obéissez à vos parents car rappelle le Sage Ben Sira : celui qui honore son père obtient le pardon de ses fautes, celui qui glorifie sa mère est comme celui qui amasse un trésor  et selon st Paul aux Colossiens,  il faut obéir en toute chose à ses parents ; car cela est beau dans le Seigneur.

Alors je me permets de faire une prière pour vous : Dieu qui veut le bonheur de l’homme plus que l’homme ne le veut lui-même, bénis nos travaux, bénis nos maisons, bénis nos familles et bénis ton Eglise : rassemble tes enfants à la table de l’Eucharistie pour qu’ils t’offrent, par les mains de Jésus-Christ, le sacrifice d’adoration et de paix. Amen.

ANNONCES du 29 décembre 2019 au 12 janvier 2020

ANNONCES du 29 décembre 2019 au 12 janvier 2020

*******************

Cette semaine, nous avons accompagné

Monique BILLET et Georgette BORGNE pour leur retour au Père.

*******************

Lundi 30 décembre 2019

  • Pas de préparation liturgique !
  • Pas de messe chez les Soeurs de l’Alliance.

Mercredi 1er janvier 2020

Messes

  • 10 h 30 : Cordeliers 
  • 10 h 30 : Ménétru

*******

Prochain samedi de saint Dé, le 4 janvier 2020 :     

Tous les paroissiens sont invités à venir à l’église Saint Désiré à partir de 15 h :

  • démarche spirituelle,
  • Enseignement
  • Témoignages
  • Conférence
  • 18 heures, messe animée par les jeunes.

Redécouvrir le Cœur de la foi

***********

Dimanche 5 janvier 2020l’Épiphanie du Seigneur – quête pour les missions d’Afrique

Messes

  • Samedi
    • 18 h : les samedis de St Désiré (messe animée par les jeunes de la pasto
    • 18 h 30 : Vernantois
  • Dimanche 
    • 9 h : Conliège  et St Didier 
    • 10 h 30 : Cordeliers  et Crançot     
    • 11 h : Bréry

Lundi 6 janvier 2020

  • Préparation de la liturgie du 12 janvier à la cure à 20 h.

Mardi 7 janvier 2020

  • Réunion du groupe de rédaction de Vivons Ensemble entre Seille et Sorne, à la cure à 9 h 15,
  • Atelier inter-confessionnel : Galates 3,15 -29 – relire « la loi à partir de la reconnaissance inconditionnelle » salle du temple de Lons le Saunier, 24, place Bichat : 19 h 30  – 21 h.

Jeudi 9 janvier 2020        

  • Rencontre de l’Aumônerie des Lycées, salle des Tanneurs de 18 h 30 à 21 h 15,
  • Lancement du Parcours Alpha adulte, salle des Tanneurs à 20 h 15.

Vendredi 10  janvier 2020

  • Réunion de préparation du goûter des Rois à la cure à 18 h.
  • Rencontre du groupe des confirmands jeunes de 19 h 15 à 22 h rue des Tanneurs.

Samedi 11 janvier 2020      

  • Eveil à la Foi, à 10 h 30 à St Luc.

Dimanche 12 janvier 2020 : Baptême du Seigneur (1ère étape de baptême pour Felipe et Antonio).

Messes 

  • Samedi
    • 18 h 30 : Passenans et St Luc
  • Dimanche
    • 9 h : Montmorot et Macornay   
    • 10 h 30 : Cordeliers  et Crançot  
    • 11 h : Montain

********

La Paroisse Saint-Désiré propose de partager un moment d’amitié.

Goûter des Rois solidaires

Le 19 janvier 2020 au Puits Salé de 14 h à 17 h

A tous nous proposons un moment de détente et de bonne humeur avec

« le duo Fanny Legros et Joël Jacquelin,

 avec du rire et de l’émotion » 

Dites-le autour de vous et venez nombreux !

*******************

Intentions de messes du 29 décembre 2019 au 12 janvier 2020

Samedi 28/12/19

Sts Innocents

8 h 30 : Cordeliers Renée REGNIER ;

José DA COSTA ;

René BRUN et François BERTHAIL ;

Simone et Léon PROST et famille ;

Marie-Thérèse et Roger BUFFARD ;

Simone MICHELIN.

Dimanche 29/12/19

La Sainte Famille de Jésus, Marie, Joseph

 9 h : Domblans

10 h 30 : Cordeliers

11 h : Lavigny

Lundi 30/12/19 

St Roger

18 h 30 : Cordeliers
Mardi 31/12/19

St Sylvestre

8 h 30 : Cordeliers
Mercredi  1er/01/20

Ste Marie,

Mère de Dieu

 10 h 30 : Cordeliers

 10 h 30 : Ménétru

 

Jacques DELIGNOU ;

Marthe et Albert BAUD.

Jeudi 2/01/20

St Basile le Grand

St Grégoire de Naziance

8 h 30 : Cordeliers
Vendredi 3/01/20

Le Saint Nom de Jésus

Ste Geneviève

9 h : St Luc

18 h 30 : Cordeliers

Andrée et Paulette GAEREMYNCK et familles.
Samedi  4/01/20

St Odilon

8 h 30 : Cordeliers En action de grâce

pour le cœur immaculé de la Vierge Marie.

Samedi 4/01/20

 

18 h :

  • St Désiré
  • Vernantois
René BOISSON et famille ;

Louis et Madeleine LAGRANGE et famille ;

André BAILLY et famille ;

Simone et Léon PROST et famille ;

Jean BARBIER (anniversaire) et vivants et défunts de la famille.

Dimanche 5/01/20

L’Epiphanie

 9 h :

  • Conliège 
  • St Didier

10 h 30 :

  • Cordeliers 
  • Crançot

11 h : Bréry

Samedi 11/01/20

 

18 h 30 :

  • St Luc
  • Passenans
 

 

 

Dimanche 12/01/20

Le Baptême du Seigneur

 9 h :

  • Montmorot
  • Macornay

10 h 30 :

  • Cordeliers
  • Crançot

11 h : Montain

Emmanuel MEYNIER ;

Famille PUGET – PIRAT ;

René BRUN et François BERTHAIL ;

Carmen DUCLOCHER et famille DUCLOCHER – LAPIERRE ; 

Maurice VALLET ;

Monique BONNET (anniversaire) ;

Renée REGNIER.

 

homélie du jour de Noël

 

 

Le Verbe s'est fait chair - YouTubeÉvangile de Jésus Christ selon saint Jean

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean. Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière. Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. Il était dans le monde, et le monde était venu par lui à l’existence, mais le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom. Ils ne sont pas nés du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu. Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. Jean le Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « C’est de lui que j’ai dit : Celui qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était. » Tous, nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce ; car la Loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître.

Dieu, personne ne l’a jamais vu ! Combien de fois avons-nous entendu ces mots de la part de ceux qui s’interrogent ou doutent de l’existence de Dieu ? Pourtant ce matin c’est saint Jean qui l’affirme : Dieu personne ne l’a jamais vu. Mais si nous laissons ces mots résonner en nous alors on découvre qu’ils sont aussi révélateur du désir profond qu’il y a dans le cœur de tous les hommes, un désir de voir Dieu. Pourquoi les hommes désirent-ils voir Dieu ?

1/ du point de vue du philosophe, on peut affirmer que l’on ne peut réellement désirer que ce que l’on connaît déjà. Donc, si nous désirons voir Dieu, c’est qu’on le connait déjà. Comment le connait-on ? Parce que nous sommes faits à son image et à sa ressemblance. Ainsi, voir Dieu est une nécessité pour l’homme qui veut comprendre qui il est et où il va. Voir Dieu c’est devenir pleinement humain.

2/ du point de vue du théologien on dirait plutôt que si le désir de voir Dieu habite le cœur de l’homme, c’est qu’il a été précédé par une démarche de Dieu qui veut bien se laisser voir. Le désir de l’homme de voir Dieu est une réponse à la volonté de Dieu qui a voulu se faire connaître des hommes. Comme cela a été si bien écrit dans la constitution Dei Verbum du concile Vatican 2 : « Il a plu à Dieu dans sa sagesse et sa bonté de se révéler en personne … Dans cette révélation le Dieu invisible s’adresse aux hommes».

Le désir de Dieu de rencontrer l’homme et le désir de l’homme de voir Dieu s’appellent l’un l’autre et se réalisent dans une personne : Jésus qui est pleinement Dieu et pleinement homme. C’est Lui dont nous fêtons la naissance aujourd’hui. L’enfant de la crèche c’est la Sagesse et la Bonté de Dieu en personne, c’est Dieu invisible qui se rend visible, c’est Dieu qui s’approche pour être vu de ses amis les hommes. C’est ce que nous dit st Jean dans son évangile : Dieu, personne ne l’a jamais vu, le Fils unique, lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître. Voir Jésus c’est comprendre que Dieu a tenu sa promesse, qu’il veut se faire connaître des hommes et c’est aussi réaliser que le désir des hommes est comblé.

C’est la grande leçon que nous ont livré hier soir les pauvres bergers : ils ont compris que dans cet enfant de la crèche résidait la gloire de Dieu, qu’en ce petit enfant blotti contre sa mère la nature humaine faisait alliance avec la nature divine. C’est aussi ce que nous affirme le rédacteur de la 2° lecture : Jésus est le Rayonnement de la gloire de Dieu, expression parfaite de son être. Car Jésus, nous rappelle st Jean, est le Verbe fait chair, celui qui a habité parmi nous, et dont nous avons vu la gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.

DONC nous sommes faits pour voir Dieu qui s’est rendu visible en Jésus. Cependant, saurons-nous reconnaître le Seigneur lorsque nous le verrons ? A quoi ressemblera-t-il ? Comment le reconnaître ? Et bien depuis 2800 ans le prophète Isaïe nous a donné la réponse : c’est la joie ! En effet il nous dit dans la 1° lecture : Écoutez la voix des guetteurs : ils élèvent la voix, tous ensemble ils crient de joie car, de leurs propres yeux, ils voient le Seigneur. A sa vue nous seront dans la joie parfaite. La même joie pure et simple que celle des bergers contemplant le fils de Dieu endormi dans la crèche, la même joie pure et simple des saints de tous les temps qui ont vu Jésus dans les pauvres, les oubliés, les méprisés, les malades, etc.

Mais ce n’est pas tout de désirer voir Dieu et de le reconnaître parmi les hommes, il faut encore le faire voir et connaître à tous. Cette joie qui habite les amis de Dieu doit être propagée par chacun de nous. Aujourd’hui Dieu fait de vous des torches, il vous embrase de sa joie pour que vous mettiez le feu au monde.

Imaginez un monde où chaque femme, chaque homme verrait dans son mari, sa femme, ses enfants, ses voisins et son prochain Dieu qui vient à sa rencontre ! Oui tel sera le Royaume de Dieu, quand Dieu sera tout en tous !

Alors, je vous souhaite de tout cœur, pour l’année qui vient, une joie divine débordante, signe que vous aurez désiré voir Dieu, que vous l’aurez rencontré dans toutes les personnes qui croiseront votre route et que vous aurez illuminé le monde de sa présence en le laissant briller à travers vous !  Amen

Au-revoir à Mgr Jordy le 22 décembre

Après 8 années passées au service du diocèse de st Claude, monseigneur Jordy a été nommé le 4 novembre dernier archevêque de Tours. Il sera installé dans son nouveau diocèse le 5 janvier prochain, en la fête de l’Épiphanie. 

tous les diocésains qui le souhaitaient ont pu rendre grâce pour ces 8 années lors de la messe célébrée le dimanche 22 décembre à 15h30 à l’église des Cordeliers de Lons le Saunier.l’Eglise des cordeliers était pleine et l’ambiance à la fois recueillie et priante.

à l’issue de la célébration, tous ceux qui le voulaient ont pu saluer une dernière fois monseigneur Jordy lors du verre de l’amitié au Carcom .

retour en images : 

les préparatifs

 

la procession  d’entrée

la célébration

remerciement et  cadeau

salutations des autorités civiles et militaires

homélie 4° dimanche de l’Avent

de la lettre de st Paul aux Romains

Paul, serviteur du Christ Jésus, appelé à être Apôtre, mis à part pour l’Évangile de Dieu, à tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome. Cet Évangile, que Dieu avait promis d’avance par ses prophètes dans les saintes Écritures, concerne son Fils qui, selon la chair, est né de la descendance de David et, selon l’Esprit de sainteté, a été établi dans sa puissance de Fils de Dieu par sa résurrection d’entre les morts, lui, Jésus Christ, notre Seigneur. Pour que son nom soit reconnu, nous avons reçu par lui grâce et mission d’Apôtre, afin d’amener à l’obéissance de la foi toutes les nations païennes, dont vous faites partie, vous aussi que Jésus Christ a appelés. À vous qui êtes appelés à être saints, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.

1000+ images about El sueño de San José. Saint Joseph ...Évangile de J-C selon saint Matthieu

Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ». Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse.

Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur. Voilà des siècles que la terre sainte donnée par Dieu à son peuple est occupée par des païens : Babyloniens, Perses, Assyriens, Grecs, Romains. Et sans céder au désespoir, le peuple juif attend la délivrance d’Israël. Il sait que le Messie viendra le libérer du joug de l’ennemi et de l’envahisseur. Il puise son espérance dans les Ecritures qu’il médite et prie régulièrement : les merveilles que Dieu a faites par le passé, il les réitérera pour son peuple soumis au joug romain.

Aussi à chaque époque Dieu s’est appuyé sur des relais : des hommes et des femmes ouverts à sa rencontre et disponibles pour la mission. Toute l’Ecriture Sainte nous rappelle que Dieu s’est appuyé, au cours des siècles, sur d’humbles servantes et sur des rois, sur les bergers et des prophètes pour tenir ferme l’espérance de son peuple en lui rappelant sans cesse qu’Il est le Dieu qui tient ses promesses. Ce sont ces « oui » successifs aux demandes de Dieu qui ont permis qu’en Jésus l’Ecriture se réalise. Si il y eut de grands « oui » comme celui d’Abraham, de Moïse et de Marie, tous les « oui » sont importants, ceux des petits prophètes ou celui de Joseph qui nous est proposé dans l’évangile de ce matin. Chacun, par son « fiat » à la demande de Dieu a pris sa part à l’avènement du Messie. Chaque croyant par son « oui » à la volonté de Dieu, à son désir, a aplani et préparé le chemin du Seigneur.

Cette Bonne Nouvelle à venir, c’est Paul qui la résume bien dans la lettre qu’il adresse aux Romains : Cet Évangile, que Dieu avait promis d’avance par ses prophètes dans les saintes Écritures, concerne son Fils qui, selon la chair, est né de la descendance de David.

La promesse de Dieu c’est qu’il vienne lui-même visiter les hommes. En son Fils Dieu réalise son projet dont la teneur est révélée par le nom que Joseph doit donner au Fils que Marie va concevoir. Jésus signifie en effet, « Dieu Sauve ».

Mais ce Messie attendu par tout un peuple va déployer sa mission de salut dans deux directions.

D’abord il va faire découvrir au peuple juif que son pire ennemi n’est pas l’envahisseur romain, mais lui-même pris dans les pièges du péché et de la mort, du mensonge et de l’envie. C’est de la mort et du péché, les deux enfants de Satan, que Jésus vient libérer son peuple. Jésus est le nouveau Moïse. En effet, si Moïse a fait passer le peuple juif de l’esclavage en Egypte à la liberté en terre promise, Jésus fera passer les croyants de l’esclavage du mal et de la mort à la vie éternelle dans le royaume des cieux à venir.

Ensuite Jésus offre le salut à tous les hommes. L’alliance promise au peuple juif devient une alliance offerte à toute l’humanité. La libération du péché et de la mort annoncée aux juifs et pour tous les hommes. C’est st Paul qui l’affirme aux Romains : Pour que son nom soit reconnu, nous avons reçu par lui grâce et mission d’Apôtre, afin d’amener à l’obéissance de la foi toutes les nations païennes, dont vous faites partie, vous aussi que Jésus Christ a appelés.

Frères et sœurs, le « oui » de Joseph permit au Fils de Dieu de se faire le Messie de son peuple ; le « oui » de l’apôtre Paul permit à la Jésus de devenir Bonne Nouvelle pour tous les hommes. Le « oui » de vos parents au jour de votre baptême a fait des vous des sauvés, des ressuscités en puissance. Votre « oui »  au jour de votre confirmation a fait de vous des chrétiens assumés et militants.

Aujourd’hui Jésus le Christ a besoin que nous renouvelions chacun notre « oui » à sa volonté et à sa Bonne Nouvelle. Un « oui » qui fait de nous des disciples missionnaires.

Dieu s’est fait ce que nous sommes pour faire de nous ce qu’il est. Si nous y croyons fermement, annonçons-le fermement et joyeusement. Osons un « oui » pour vivre chrétiennement dans ce monde sans nous occuper des réflexions, des opinions des autres, de leurs moqueries. Un « oui » qui montre au monde une autre manière de vivre, de consommer, d’exister qui repose avant tout sur la sobriété, le souci concret du prochain et l’élévation de l’âme.

En ce temps de Noël, modérons nos achats privilégiant un Noël sobre et prenons un peu plus de temps pour la prière, surtout la louange qui mettra sur nos lèvres nos mercis pour le grand cadeau de l’Incarnation.! Amen

ANNONCES du 22 au 29 décembre 2019

ANNONCES du 22 au 29 décembre 2019

*************

Cette semaine, nous avons accompagné

Yvonne MERCIER et Janine DURAND pour leur retour au Père.

**********

Lundi 23 décembre

  • Messe chez les Sœurs de l’Alliance à 11 h 30,
  • Préparation de la liturgie du 29 décembre,
  • Célébration pénitentielle à 16 h à Macornay.

Mardi 24 décembre

  • Confessions individuelles aux Cordeliers de 9 h à 11 h.

Veillées de Noël : mardi 24 décembre

  • 19 h : St Luc, Cordeliers, Vernantois, Montain et Voiteur
  • 20 h : Crançot
  • 22 h 30 : Cordeliers précédée d’un concert de chants traditionnels à l’orgue dès 22 h

Mercredi 25 décembre    –      Jour de Noël 

  • 8 h 30 : Messe de l’aurore, crypte de l’église Saint Désiré
  • 10 h 30 : église St Désiré, Crançot, Macornay et Voiteur

 *****

Les quêtes de Noël contribuent au financement de la protection sociale des prêtres.

 *******

Dimanche 29 décembre  –  La Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph

PAS DE MESSE à 10 h 30 à Crançot

Messes

  • Samedi 
    • 18 h 30 : Courbouzon et St Luc
  • Dimanche
    • 9 h : Domblans 
    • 10 h 30 : Cordeliers 
    • 11 h : Lavigny

************

Mardi 1er janvier 2020

Messes

  • 10 h 30 : Cordeliers
  • 10 h 30 : Ménetru

********************

Intentions de messes du 22 au 29 décembre 2019

Samedi 21/12/19

 

 18 h 30 :

  • L’Etoile
  • Revigny
Pierre BROUTET et famille ;

Jacques DELIGNOU ;

Colette CASOLI ;

Yvette et Dominique GUILLON ;

Simone et Léon PROST et famille ;

Père Pierre AUFFRET et Jean-Marie AUFFRET (anniversaire) ;

Famille FALCONET ;

Famille ROMANET – BUCLEZ ;

Simone BERNARD et famille.

Dimanche 22/12/19

4ème Dimanche

d’Avent

9  h :

  • Montmorot
  • Chateau-Châlon

10 h 30 : Crançot

11 h : Courbouzon

15 h 30 : Cordeliers

Lundi 23/12/19 

 

11 h 30 : Srs de l’Alliance

18 h 30 : Cordeliers

Mardi 24/12/19 8 h 30 : Cordeliers
 Veillées de Noël 19 h :

  • St Luc
  • Cordeliers
  • Vernantois
  • Montain
  • Voiteur

 

20 h : Crançot

 

22 h 30 : Cordeliers

 

Jean et Edith PEROZ ;

André BAILLY et sa famille ;

Jacques et Marie-Françoise PROST ;

Famille PROST – LHOMME ;

Louis et Eugénie LUGAND ;

Jean THEVENOD ;

Emmanuel MEYNIER ;

Henri et Jeannine MARECHAL et famille MARECHAL-THIBERT ;

Louis et Madeleine LAGRANGE ;

Robert PERNODET ;

Famille BUNET – CHARLOT ;

Famille VANNET – MONNIER ;

René BRUN et François BERTHAIL ;

Jean-Noël REVERBERI et ses parents ;

René MILLET et sa famille ;

Familles MILLET – PAILLARD – PERRET ;

Défunts famille MILLET – OLIVIER ;

Georges et Marcelle CATTENOZ et leurs familles ;

Anne-Marie VAPILLON ;

Marie-Andrée THUREL ;

Famille VIDELIER – BERRARD ;

Jean-Claude GANDELIN ;

Famille NOIR – PELLETIER ;

Michel et Bénédicte HUBERT ;

Famille LEFEUVRE – BARBIER – AUBIN ;

Jeanne PERRIN – PRIEUR et famille ;

André et Marie-Thérèse PICARD et Monique BONNET ;

Pour un malade et pour les familles ROMANET – BUCLEZ.

Mercredi 25/12/19

NATIVITE DU SEIGNEUR

10 h 30 :

  • St Désiré
  • Macornay
  • Voiteur
  • Crançot
Yvette GUILLEMIN ;

Pierre BROUTET et famille ;

Odile SASSARD et sa petite-fille Laetitia ;

Intentions particulières ;

Helena RELANGE ;

Famille COULON et alliés ;

Abel RONGIER ;

André LEGLISE sa sœur Marie-Louise et familles ;

Madeleine et Lucien NUBLAT ;

Famille MARTIN – PERNIN.

Jeudi 26/12/19

St Etienne

8 h 30 : Cordeliers
Vendredi 27/12/19

St Jean Apôtre

9 h : St Luc

18 h 30 : Cordeliers

Maurice DEREY et famille.
Samedi  28/12/19

Sts Innocents

8 h 30 : Cordeliers
Samedi 28/12/19

 

 18 h 30 :

  • St Luc
  • Courbouzon
René BRUN et François BERTHAIL ;

Simone et Léon PROST et famille ;

Marie-Thérèse et Roger BUFFARD ;

Simone MICHELIN.

Dimanche 29/12/19

La Sainte Famille de Jésus, Marie, Joseph

9 h : Domblans

10 h 30 : Cordeliers

11 h : Lavigny