méditation du jeudi de la 4° semaine de Pâques

par le père William Goyard

Dieu ma joie: La caractéristique du Nouveau TestamentÉvangile de Jésus Christ selon saint Jean

Après avoir lavé les pieds de ses disciples, Jésus parla ainsi :  « Amen, amen, je vous le dis : un serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie. Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites. Ce n’est pas de vous tous que je parle. Moi, je sais quels sont ceux que j’ai choisis, mais il faut que s’accomplisse l’Écriture : Celui qui mange le pain avec moi m’a frappé du talon. Je vous dis ces choses dès maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez que moi, JE SUIS. Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un reçoit celui que j’envoie, il me reçoit moi-même ; et celui qui me reçoit, reçoit Celui qui m’a envoyé. »

 

 

Aimer comme le Christ…

 

Durant le Temps Pascal, la liturgie nous accompagne pour poursuivre notre méditation de la Résurrection et de notre relation avec le Christ Ressuscité. L’Evangile de ce jour nous ramène à la veille de la Passion. Quand, au cours du repas qu’il partageait avec ses disciples, Jésus leur a lavé les pieds pour leur montrer l’exemple, Jésus, ce soir là, a affirmé qu’ils devaient en faire autant s’ils désiraient vraiment être ses disciples.

Le Christ ressuscité nous appelle à la Foi, mais pas à une Foi seulement affective ou intellectuelle. Il nous appelle à une Foi agissante, une Foi qui doit habiter nos paroles et nos actions. Car le Christ nous a choisis, comme il a choisi ses disciples, pour « faire de même », pour l’imiter, lui le Maître, qui a donné sa vie par amour. Et à sa suite, et à son exemple, nous devons, nous aussi donner notre vie. Pas forcément de manière sanglante, sur une croix, mais donner notre vie dans les petits gestes de tous les jours, ces petits sacrifices qui font mal, mais qui font passer l’autre avant nous-même. Ces petits actes d’amour qui prouvent que le Christ est présent à nous, présent en nous, et que c’est Lui et son amour qui nous animent. C’est la mission que le Christ a confié à ses disciples, c’est la mission que le Christ nous confie : par notre aptitude à aimer comme il a aimer, être ses témoins pour l’annoncer, lui, au monde et par lui pour faire connaitre Dieu qui l’a envoyé. C’est le but et la grandeur de notre vie chrétienne, être ces canaux qui irriguent le monde de l’amour de Dieu. C’est le cœur de notre Foi et c’est par notre intimité avec le Seigneur et notre disponibilité à l’amour de Dieu que nous serons ses témoins authentiques. Mais pour cela, il faut croire ; il faut croire, avoir la ferme conviction que l’amour peut transformer le monde.

« Allez, de toutes les nations faites des disciples (…) et moi je suis avec vous jusqu’à la fin des temps ».