méditation du 21 novembre

par le père William Goyard

La Présentation de Marie

La célébration de la Présentation de la Vierge Marie au Temple, ne résulte pas d’un récit de l’événement contenu dans les évangiles. Ils n’en parlent pas. C’est un livre apocryphe, le protévangile de Jacques (texte non canonique) qui raconte au IIème siècle, qu’à l’âge de 3 ans, la petite Marie a été présentée au Temple par ses parents Anne et Joachim pour être consacrée au Seigneur. Le texte relate : 

« Un prêtre la reçut et, l’ayant embrassée, il la bénit et dit : « le Seigneur Dieu a exalté ton nom dans toutes les générations. En toi, aux derniers jours, le Seigneur manifestera la rédemption aux fils d’Israël ». Et il la plaça sur le troisième degré de l’autel. Et le Seigneur fit descendre sa grâce sur elle. Et ses pieds se mirent à danser et toute la maison d’Israël l’aima  ».

Cependant l’appellation officielle de la fête du 21 novembre « la Présentation de la Vierge Marie » ne comporte plus la précision « la présentation au Temple ». Celle-ci, en effet, paraît douteuse car, comme le rappelle Saint Luc au sujet de la présentation de Jésus, il est écrit dans la Loi du Seigneur : « Tout garçon premier-né sera consacré au Seigneur ». Il n’est pas dans ce verset question des filles, ce qui rend incertain la réalité de la présentation de Marie au Temple. Mais la liturgie a quand même conservé cette fête, car si une créature a bien été consacrée au Seigneur, c’est bien Marie. Et c’est cela qui est important. Car célébrer la présentation de Marie, c’est manifester que le cœur de Marie fut, depuis toujours, entièrement dédié à Dieu seul.

Consacrée à Dieu, Marie l’est dès l’origine puisqu’elle est « l’Immaculée Conception », pleine de grâce, chef d’œuvre de la grâce. Et même si Marie n’a pas réellement été présentée au Temple dans son enfance, la référence au Temple, demeure de Dieu, est riche de sens à son sujet. Car Marie fut le premier Temple dans lequel Dieu ait personnellement résidé puisque, pendant un temps, le Verbe incarné a « habité  » (Jean 1, 14) en son sein. De même Marie est mère de l’Eglise, et son modèle. Et l’Eglise, Temple de l’Esprit, faite de pierres vivantes, est appelée, comme Marie, à accueillir l’Esprit-Saint pour donner au monde le Sauveur.

Par bien des aspects, l’image du Temple nous parle de Marie. Et la fête de la Présentation que nous célébrons ce jour, nous révèle que Marie, depuis toujours était préparée à devenir la Mère du Verbe de Dieu, la Mère de l’Eglise, et notre Mère à tous comme l’a voulu le Christ sur la Croix. Célébrer la présentation de Marie nous prépare à la célébration de la fête de l’Immaculée Conception le 8 décembre, qui elle-même nous prépare à la célébration de la grande fête de Noël. Que Marie, notre Mère, nous accompagne pour accueillir comme elle le Sauveur.

Prière de saint Alphonse de Liguori

O Marie, enfant chérie de Dieu, que ne puis-je vous offrir et vous consacrer les premières années de ma vie, comme vous vous êtes offerte et consacrée au Seigneur dans le Temple ! mais, hélas ! ces premières années sont déjà bien loin de moi ! J’ai employé un temps si précieux à servir le monde et vous ai oubliée en écoutant la voix de mes passions.

Toutefois il vaut mieux commencer tard à vous servir que de rester toujours rebelle. Je viens donc aujourd’hui m’offrir tout entier à votre service, et consacrer à mon Créateur, par votre entremise bénie, le peu de jours qu’il me reste encore à passer sur la terre. Je vous donne mon esprit, pour qu’il s’occupe de vous sans cesse, et mon cœur, pour vous aimer à jamais.

Accueillez, ô Vierge Sainte, l’offrande d’un pauvre pécheur ; je vous en conjure par le souvenir des ineffables consolations que vous avez ressenties en vous offrant à Dieu dans le Temple.

Soutenez ma faiblesse, et par votre intercession puissante obtenez-moi de Jésus la grâce de lui être fidèle. Ainsi qu’à vous, jusqu’à la mort, afin qu’après vous avoir servie de tout mon cœur pendant la vie, je participe à la gloire et au bonheur éternel des élus. Amen.