des propositions pour la paroisse des Roches et ceux qui le veulent!

Par Sabine Leroy Déléguée Pastoral

 

En ce temps que nous vivons, je viens vous faire une petite visite. Si elle entraîne de la contagion, que ce soit celle du courage et de l’espérance.

A l’évidence, ce temps de Carême nous conduit dans une forme de désert que nous n’avions pas imaginé. Cependant, le temps qui s’écoule différemment peut être habité.

En reprenant les trois invitations du Carême ( jeune, prière, partage), je vous envoie ces quelques suggestions :

  • Dans certains villages, les cloches de l’église sonnent pour l’Angelus ( à 7 heures, midi et 19 heures). Découvrir ( ou redécouvrir) cette simple prière serait l’occasion d’être en lien entre nous et de rythmer nos journées ( prière téléchargeable ci-dessous). Je vous propose de dire cette prière en communion les uns avec les autres.

Angelus

  • Pour le JEÛNE, consentir joyeusement à la privation de relations proches, de visite, d’activités est déjà un beau chemin. Chemin d’obéissance aux consignes qui nous sont données, chemin de détachement qui ouvre à une disponibilité à soi, à Dieu, aux autres, à la création.
  • Pour le PARTAGE, n’oublions pas les offrandes que nous faisons les autres années. Nos activités sont au ralenti mais les besoins des pauvres demeurent. Le CCFD l’AED et bien d’autres associations ont besoin de nos dons. Et bien sûr les attentions que chacun trouvera.
  • Pour la PRIERE, nous relier pour la prière de l’Angélus, prendre un temps de prière personnelle à partir de la Parole de Dieu ( lectures du jour dans Prions en Eglise ou Magnificat, lecture en continu d’un Évangile ( pour ceux qui n’en possèdent pas nous pouvons vous en déposer dans votre boîte aux lettres, n’hésitez pas à le demander).

Nous associer à la neuvaine proposée par Lourdes https://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/sante/coronavirus-covid19/face-a-lepidemie-de-coronavirus-sanctuaire-dame-de-lourdes-lance-neuvaine-de-priere/

Ou par les clarisses de Poligny.    neuvaine covi19

Que Marie prenne chacun en sa protection.

Sabine

en ces temps de jeûne eucharistique contraint, redécouvrons la communion spirituelle ou de désir.

PAR LE PÈRE CHRISTIAN PANOUILLOT 

le texte ci-dessous est téléchargeable en cliquant ci :

LA COMMUNION SPIRITUELLE OU DE DESIR

 

Mes chers amis paroissiens

La privation de la Messe dominicale et quotidienne, nous fait soudainement ressentir le manque de l’Eucharistie.

Pour les catholiques, la messe dominicale est l’assemblée sainte qui loue son Seigneur, en ce jour qui lui est consacré. Tout le peuple de baptisés offre à la Trinité Sainte, le Père, le Fils et le Saint les offrandes unies au sacrifice du Christ glorieux.

La Messe est une rencontre avec le Seigneur, et nous recevons en nourriture sa Parole de Vie et son Corps très saint pour entrer dans une communion plus vivante avec Lui. Ainsi notre participation à la Messe est l’actualisation du Sacrifice du Christ, la participation à sa Résurrection et à son Ascension. C’est pourquoi Il nous envoie porter chaque dimanche sa présence à ceux avec lesquels il nous est donné de vivre.

Non, la Messe n’est ni une option parmi d’autres, ni un repas entre chrétiens convaincus, elle est une communion d’amour avec le Seigneur Jésus dans sa Parole, et l’offrande de lui-même à son Père. C’est Lui, le Père qui nous rend frères et sœurs.

Lors de la communion sacramentelle, nous communions réellement à cette réalité dans la dynamisme de la vie Eternelle. Ainsi la Messe est vivante pour le chrétien qui entre dans le mystère qui est célébré. Les chants ou ce qui vient se greffer à la liturgie ne sont là que pour nous aider à entrer dans cette offrande d’amour. La danse aide le danseur et le porte parfois dans l’exécution de son mouvement. Il sait cependant que si la musique venait à s’arrêter, il lui faudrait continuer sa chorégraphie parce qu’il habite le mouvement de l’intérieur. Il en est ainsi de notre participation à l’Eucharistie.

Suivre la Messe dans son missel, ou sur les ondes c’est participer à l’Eucharistie pour la sanctification du dimanche ainsi que les jours d’obligation.

Qu’en est-il alors de la communion ?

Monseigneur Aupetit la rappelait dimanche soir lors de la messe télévisée, puisque la communion sacramentelle est pour l’instant suspendue.

« Pour saint Thomas d’Aquin (Somme théologique, III, q.80, a.1) il y a deux manières de recevoir l’Eucharistie: l’une sacramentelle par laquelle on reçoit le sacrement et ses effets (si on est en état de les recevoir: en état de grâce), et l’autre spirituelle par laquelle on reçoit l’effet du sacrement qui consiste à être spirituellement uni au Christ. Dans ce dernier cas, c’est le désir de recevoir les fruits de ce sacrement par un amour ardent, une foi vive, un esprit d’humilité (la conscience de ses fautes qui nous ont mis dans cette

nécessité) et d’Espérance, qui nous unit spirituellement au Christ présent dans la sainte Eucharistie.

C’est bien ce qui se passe dans le baptême de désir d’une personne suffisamment consciente qui donne les fruits du baptême sans recevoir le sacrement (Catéchisme de l’Eglise Catholique, n°1258). Le désir de ces sacrements – précise St Thomas d’Aquin- « vient de la foi qui opère par l’amour, et par cette foi, Dieu, dont la puissance n’est pas liée aux sacrements visibles, sanctifie l’homme intérieurement » (III, q.68, a.2). » abbé Laffargue.

Ce qui est profitable dans la communion appelée spirituelle ou de désir, c’est précisément le désir qui émane du coeur du croyant d’être uni à son Seigneur . Cette démarche porte les mêmes fruits que la communion sacramentelle, car nous nous laissons habiter par le Seigneur tout entier.

On y ajoutera ce que disent sur la communion spirituelle le Pape saint Pie X dans son Catéchisme (III, ch.5 §2), le Vénérable Pape Pie XII dans l’encyclique sur la liturgie Mediator Dei (2ème partie, III) et le Pape saint Jean-Paul II dans son encyclique sur l’Eucharistie (n°34).

Sainte Thérèse d’Avila la recommande dans Le chemin de la Perfection (ch.37): « Vous imprimerez ainsi en vous un amour profond pour notre Seigneur » et saint Jean-Marie Vianney, le curé d’Ars: « Si nous sommes privés de la communion sacramentelle, remplaçons-la, au moins autant qu’il se peut, par la communion spirituelle. C’est celle que nous pouvons faire à chaque instant; car nous devons toujours être dans un désir brûlant de recevoir la Bon Dieu. La communion spirituelle fait à l’âme comme un coup de soufflet au feu qui commence à s’éteindre, mais où il y a encore beaucoup de braise: on souffle et le brasier se rallume.  » (sermons)

L’Imitation de Jésus-Christ (L. IV, ch.10, n°6) affirme aussi que « Tout fidèle peut aussi communier en esprit tous les jours, à toute heure, avec beaucoup de fruit. Il se nourrit invisiblement de Jésus-Christ celui qui médite avec piété les mystères de l’Incarnation et de la Passion et qu’il s’enflamme en son amour »

« Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour…! » (Luc 11, 3)

Dans la communion spirituelle il me semble important de relever trois piliers qui nous aide à faire cette démarche :

croire en la présence réelle « Celui qui mange ma chair et bois mon sang a la vie éternelle   moi je demeure en lui »(Jean 6,56)

Croire que l’Eucharistie est un sacrement qui contient réellement et substantiellement le corps, le sang, l’âme et la divinité de Jésus Christ sous les apparences du pain et du vin »( catéchisme).

désirer recevoir Jésus Eucharistie

Quand je communie , je dois avoir le désir que Jésus vienne habiter mon âme comme Zaché « c’est chez toi que je veux demeurer »(Luc 19,5) et le recevoir dans les mêmes dispositions, c’est à dire avec joie.

Notre recueillement est un témoignage de notre foi en Jésus. Souvenez vous comme Jésus est touché par la foi du Centurion « je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri »(Luc 7, 1-10), la femme hémorroïsse, « Ta foi t’a sauvée » (Luc 8,45) rappelez vous combien notre Seigneur est touché par la foi de certaines personnes dans l’Evangile. Sera t’il touché par la nôtre ?

Remercier, action de grâce

Comme le lépreux qui vient dire merci de la grâce qui lui a été faite,(Luc 17, 11-19) Cette action de grâce s’exprime par le recueillement, goûter ce coeur à coeur avec le Seigneur, qui nous entraine dans la communion Trinitaire. L’expression de notre recueillement est un témoignage de notre foi. Cette demande de Jésus « M’aimes-tu plus que ceux-ci ?»(Jean 21,15) vient frapper aussi à la porte de notre coeur.

Une parente me disait qu’une femme qui s’était convertie sur le tard de sa vie et qui participait à la messe du dimanche revenait de la table de communion les bras croisés et la paix sur le visage. C’était pour elle touchant de la voir communier. Communier avec foi est un témoignage pour les autres.

La communion spirituelle nous aide à recevoir la communion sacramentelle avec plus de ferveur et d’intériorité.

Dans l’Exhortation apostolique post-synodale Sacramentum caritatis du 22 février 2007, le Pape BENOÎT XVI demande de veiller à ce que l’ affirmation, que la pleine participation à l’Eucharistie se réalise quand on s’approche de l’autel pour recevoir la Communion, n’introduise pas parmi les fidèles un certain automatisme, comme si par le seul fait de se trouver dans une église durant la liturgie donnait le droit ou peut-être même le devoir de s’approcher de la Table eucharistique.

Il précise ensuite: Quand il n’est pas possible de s’approcher de la communion sacramentelle, la participation à la Messe demeure cependant nécessaire, valable, significative et fructueuse. Dans ces circonstances, il est bon de cultiver le désir de la pleine union avec le Christ, par exemple par la pratique de la communion

spirituelle, rappelée par Jean-Paul II (Enc. Ecclesia de Eucharistia, 17 avril 2003, n°34).

Ce temps d’absence de communion eucharistique soit pour chacun une prise de conscience de notre façon de communier, de la dignité que nous avons vis à vis du Corps très saint du Seigneur, de notre foi, de notre joie à le recevoir jusqu’à son retour glorieux. « Viens Seigneur Jésus » (Apocalypse 22,20) .

Père Christian

 

Vous ne pouvez pas  recevoir la Communion Sacramentelle !

Recevez cette Communion Spirituelle !  plusieurs fois par jour !

 

ACTE POUR LA COMMUNION SPIRITUELLE

Mon Jésus, je crois que vous êtes ici présent dans le Saint-Sacrement.

Je vous aime par-dessus tout chose et je désire ardemment vous recevoir dans mon âme. Puisque je ne puis, à cette heure, vous recevoir sacramentellement, venez au moins spirituellement dans mon cœur.

Comme si vous y étiez déjà présent, je vous adore et tout entier je m’unis à vous. Ne permettez pas que je me sépare jamais de vous.

Jésus, mon bien, mon doux amour, enflammez mon cœur d’amour, afin qu’il brûle toujours d’amour pour vous.

Chérubins, Séraphins qui, adorez Jésus au Saint-Sacrement, nuit et jour, priez pour nous et donnez-nous la sainte bénédiction de Jésus et de Marie.

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

EN CE TEMPS D’ ÉPREUVE….

« La joie de Dieu est notre rempart ! » (Néhemie 8, 10)

 

Bonjour à tous,

Nos communautés chrétiennes sont dans l’impossibilité physique de se retrouver désormais pour louer et célébrer le Seigneur. Cela ne nous empêche pas de nous unir spirituellement dans la communion des Saints.

L’équipe des prêtres du doyenné vous invite à puiser dans les vertus de foi d’espérance et de charité les forces pour traverser chrétiennement cette épreuve.

1/ Par la foi renforcer et approfondir notre lien à Dieu par la prière, la louange et la méditation de la Parole.

Pour cela, nous vous proposons de nous unir spirituellement chaque jour, à partir du mardi 17 mars entre 11 h 30 et midi, pour prier ensemble la neuvaine proposée par les Sœurs Clarisses de Poligny. 

                                       Neuvaine du 17 au 25 Mars 2020

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit . Amen

Seigneur aie pitié de nous

O Christ aie pitié de nous

Seigneur aie pitié de nous.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous

Saint Michel, Saint Gabriel, Saint Raphaël…

Tous les saints anges de Dieu…

Saint Joseph priez pour nous

Saint Jean Baptiste…

Saint Pierre et Saint Paul ….

Saint Romain et Saint Lupicin…

St Désiré, St Pierre François Néron… 

Saint Lothain et Saint Claude…

St Bernard et St Benoît, …

Saint François, Sainte Claire et Sainte Colette…

St François de Sales Sainte Thérèse de l’enfant Jésus …

Tous les saints et les saintes de Dieu priez pour nous.

Notre Père qui es au cieux…. 

Je vous salue Marie pleine de grâce

« Je suis le Sauveur de mon peuple dit le Seigneur s’il crie vers moi dans les épreuves, je l’exauce je suis son Dieu pour toujours »

Prions: Dieu qui es notre force dans la faiblesse et notre consolation dans la misère, relève l’espérance de ton peuple : Qu’il sorte grandi de ses épreuves, et reprenne souffle en ton amour. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui règne avec toi et le Saint-Esprit maintenant et pour les siècles des siècles. Amen

vous pouvez téléchargez le texte avec le lien ci-dessous.

neuvaine covi19

D’autres propositions viendront en leur temps, comme un commentaire de la Parole du jour ou une méditation par l’un de nous, disponibles sur le blog du doyenné (https://doyennedelons.com/)

2/ Par l’espérance tenir ferme notre confiance en la victoire du Christ sur le mal et le péché.

Dans notre entourage, certaines personnes peuvent être malades, atteintes du covid19, ou d’une tout autre maladie. Confions les ainsi que leur combat contre la maladie, au Seigneur qui guérit et sauve.

L’espérance oriente également notre regard vers la vie éternelle, prions pour tous ceux qui sont passés et passeront par la mort en ce temps d’épidémie.

3/ Par la charité, consolider le lien fraternel

Gardons vive le souci de l’unité de notre communauté, par la pensée, en prenant des nouvelles les uns des autres par le téléphone, par mail , ou par tous les réseaux sociaux  ( par eux, aucun virus ne passe !) et en s’abstenant de transmettre ou de faire suivre des messages non vérifiés ou apocalyptiques. Ceux qui le peuvent selon les règles recommandées auront souci de proposer leurs services aux plus fragiles (faire leurs courses,  se rendre à la pharmacie …)

 

Ce temps de confinement est une occasion de découvrir l’œuvre de l’Esprit Saint qui nous unit tous en une seule famille. Qu’Il fasse grandir en nous le désir quand nous le pourrons à nouveau, de nous retrouver pour célébrer dans la joie l’Eucharistie qui fait de nous le Corps du Seigneur.

L’équipe des prêtres.

communiqué de la CEF.

Veuillez trouver ci-dessous la lettre de recommandations envoyée par Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et Président de la CEF aux évêques de France et aux responsables de mouvements et associations catholiques.

Chers Frères,

À la suite des annonces du Président de la République concernant l’épidémie de Covid-19 hier soir et des précisions apportées par le Premier Ministre aujourd’hui à 13h, la Conférence des évêques de France adresse les recommandations suivantes, valables jusqu’à nouvel ordre, de manière que toute l’Eglise contribue à la solidarité nationale.

Concernant les activités menées dans le cadre ecclésial, la CEF invite les responsables à reporter ou annuler celles qui induisent des rassemblements de plus de 100 personnes. Elle recommande par ailleurs que les personnes à risques et les personnes âgées de plus de 70 ans ne soient présentes dans aucun rassemblement.

Ces critères concernent donc diverses activités en Eglise comme les pèlerinages, les réunions paroissiales, les veillées de prières, etc. La CEF recommande aussi aux mouvements (scoutismes, mouvement de spiritualités, mouvements familiaux, mouvements caritatifs et sociaux, etc.) de s’interroger en ce sens sur la tenue des activités prévues.

Concernant les messes et autres célébrations de sacrements qui rassemblent des fidèles, la CEF préconise :

– d’appliquer les mesures de prudence déjà indiquées antérieurement (« gestes-barrière : on n’échange plus le geste de paix, et communion uniquement dans la main »),

– de respecter le seuil de 100 personnes et de s’organiser pour que les fidèles s’installent une chaise sur deux, un rang sur deux.

– Nous suggérons que les personnes de plus de 70 ans soient dispensées des célébrations dominicales.

D’une manière générale, la CEF rappelle la prudence que doivent observer les personnes les plus fragiles et celle que tous doivent avoir à leur égard. Elle remercie les fidèles de la compréhension dont ils feront preuve et de toute l’aide qui pourra être apportée à la réorganisation de la vie en Eglise durant cette période d’épidémie. Elle les invite tout particulièrement à manifester une attention particulière aux personnes fragiles et âgées qui sont plus impactées par ce dispositif.

La CEF est bien consciente des perturbations que va connaître la vie ecclésiale ordinaire et du trouble que vont connaître les catholiques. Les difficultés d’accès aux sacrements, notamment, que nous allons connaître, vont constituer une souffrance pour les fidèles.

Elle indique que, sans remplacer la vie ecclésiale ordinaire, les médias catholiques proposent aux fidèles des rendez-vous et invite à se tourner vers eux pour nourrir notre vie de prière : messe dominicale du Jour du Seigneur (France 2) ; messes (samedi et dimanche), messe quotidienne du pape François (7h), offices et chapelet quotidiens (Lourdes) retransmis par KTO ; messe dominicale sur France Culture ; nombreux offices et prières retransmis par les radios chrétiennes, etc.

Chaque diocèse et chaque mouvement saura trouver les moyens adaptés pour soutenir les personnes vulnérables et imaginer les soutiens nécessaires.

Mgr Éric de Moulins-Beaufort
Archevêque de Reims
Président de la Conférence des évêques de France

accueillir une famille Syrienne dans le doyenné de Lons….

Jeudi 27 février dernier à l’espace st Désiré tous ceux qui souhaitaient participer au projet de « couloir humanitaire » se sont retrouvés.

ils ont décidé de se lancer à leur tour dans l’aventure  que le doyenné de Dole et celui de Poligny vivent déjà…

voici ci-dessous les informations que donne Jérôme Vidal, responsable de la solidarité de la paroisse st Désiré.

« Au cours de la rencontre d’hier soir, Benjamin Gaillard,  nous a présenté le projet d’accueil d’une famille réfugiée à Lons,

Une personne du collectif de Dole nous a témoigné de la joie de leur expérience d’accueil d’une famille Syrienne orthodoxe depuis novembre 2019.

1B69812F-61F8-4F56-81F4-FFDCE4BC7E9B

On a eu un partage de questions et d’intérêt pour le projet entre les participants de la rencontre.

Avec des informations concrètes pour le doyenné de Lons:

  • arrivée de la famille prévue pour le mois de mai 2020
  • présentation des différents besoins pour l’accompagnement de la famille: aide administrative, aux déplacements, à l’apprentissage du français, convivialité.
  • une vingtaine de personnes ont manifesté leur souhait d’accompagner la famille
  • un appartement est disponible à la location quartier des Mouillières, les propriétaires sont intéressés par l’accueil de la famille réfugiée,80 m² environ
  • partenariat avec le secours catholique de Lons et ses bénévoles pour le projet

 

Vous souhaitez nous rejoindre, nous vous accueillons volontiers :

prochaine rencontre mardi 17 mars à 20h à Saint Luc »

 

célébration du mercredi des cendres

Parmi les célébrations des cendres qui ont été proposées sur notre doyenné, j’aimerais revenir sur celle qui le fut à la chapelle st Luc à Lons. Les enfants du doyenné et leurs parents présents à Lons en ce temps de vacances ont vécu ensemble l’entrée en carême. Une belle fin d’après-midi qui a commencé dès 17h00 sur le parvis de l’la chapelle où l’on a brûlé les rameaux bénis l’an passé pour préparer les cendres qui ont été imposées sur nos front lors de  la messe de 18h30.

avant la messe les enfants ont pu suivre deux ateliers, l’un autour des textes de la liturgie du jour, l’autre pour fabriquer une espèce d’aide mémoire des bonnes actions à faire pendant le carême pour grandir dans la foi en Dieu et l’amour et le service des autres. Quant aux parents le père Arnaud leur a fait un enseignement sur la prière.

au début de la messe nous avons accompagné Thomas qui a fait sa première étape en vue du baptême, Felipe-Antonio, Emilio, Charlène et Margaux ainsi qu’un adulte Ludovic, qui ont fait leur seconde étape en vue du baptême. Sur eux nous avons tracé le signe de la croix et leur avons remis le livre ta parole est un trésor ou une Bible.

IMG-20200226-WA0014

après la messe ce fut le temps de partage avec le CCFD autour d’un bol de soupe!

une belle entrée en carême en quelques sortes grâces aux musiciens et à l’investissement des catéchistes et des animateurs du CCFD!

 

repas paroissial à Vevy

Si ce dimanche 16 fevrier les paroissiens de la paroisse st Désiré se sont retrouvés à Perrigny pour la traditionnelle choucroute de l’amical saint-Jean Baptiste; ceux de la paroisse des Roches se sont rassemblés, à l’issue de la messe à Crançot, à la salle des fêtes de Vevy  pour leur repas annuel.

Cette année, notre délégué dans son mot d’accueil,

20200216_123607

a mis l’accent sur la préservation de l’environnement et le choix de toute la paroisse de s’investir dans « Eglise Verte » qui vise à gérer les paroisses en vue du plus grand soin possible et de la préservation de la création. Ainsi tout le repas fut commandé et conçu  au plus près, les nappes et serviettes étaient en tissu, etc…

une cinquantaine de personnes ont assisté à ce repas apprécié de tous!

20200216_12364220200216_123626

merci à ceux et celles qui ont permis la réussite de cette rencontre festive!

LES INFOS DE LA PAROISSE DES ROCHES

par Sabine Leroy  déléguée pastorale de la paroisse des Roches

 

Un mois déjà, il est grand temps de vous adresser tous mes vœux pour cette nouvelle année qui a déjà commencé :

du BEAU à contempler,

du BIEN à accomplir

et de la JOIE à donner et recevoir !

Un grand merci à vous tous qui de multiples façons participez à la vie de notre communauté par votre témoignage autour de vous, votre service pour la liturgie, la solidarité, l’organisation matérielle, la prière, … tout simplement votre présence.

Avec cette nouvelle année, je tente ce message d’informations générales. Dites-moi ce que vous en pensez. Quels attentes vous avez, quels conseils…

 

  • Avec quelques uns, nous avons commencé à regarder comment vivre, inviter et accompagner une conversion écologique dans notre paroisse. Où que vous soyez en ce domaine, vous êtes les bienvenus pour rejoindre cette démarche. Une prochaine rencontre est prévue le mercredi 12 février à 20h chez les Aubert à Vevy.
  • Notre repas paroissial sera l’occasion d’une première mise en pratique : un repas bio et local, une déco « zéro déchet », et comme chaque année, la joie de nous retrouver. Venez nombreux le dimanche 16 février, après la messe à Crançot à 10h30, nous nous retrouverons à la salle des fêtes de Vevy.

 

    • La messe du dimanche est le lieu premier de rassemblement de notre communauté. Chacun y participe à sa façon. La préparation de l’église est un service précieux et a besoin d’être partagé par plus de personnes. Nous appelons des volontaires pour rendre ce service occasionnellement. Une formation et un guide pratique sera proposé.

 

  • Dans nos villages, nous connaissons des personnes qui ne peuvent pas se déplacer. Leur besoin et leur désir de vivre leur foi nécessite notre contribution : leur rendre des visites fraternelles,, proposer de porter la communion, transmettre la proposition de l’équipe des prêtres de notre doyenné de leur rendre visite.

 

Enfin, je termine avec quelques invitations pour le mois de février :

 

  • Mardi 4 février : atelier  » nappes et serviettes » (de récupération, réutilisable et zéro déchets.) pour le repas paroissial à partir de 14h chez Sabine Leroy à Mirebel (Granges Bruant)

 

  • Dimanche 9 février : dimanche de la santé. Après la messe, un temps convivial à l’espace saint Désiré à Lons-le-Saunier, repas partagé et échange de témoignages

 

  • Mercredi 12 février : seconde réunion de réflexion paroissiale autour de la démarche Eglise verte à 20h chez les Aubert à Vevy

 

  • Dimanche 16 février : notre repas paroissial à Vevy. C’est le moment de s’inscrire auprès de Jacques Aubert au 07 89 77 78 05

 

 

  • Samedi 15 février : une journée pour vous ressourcer, prendre du recul et des forces pour la mission au Carmel de Saint-Maur de 9h30 à 16h30 : Inscription avant le 5 février et renseignement en cliquant _Ici

 

Halte du 15 février 2020

 

  • Vendredi 14 février à Vevy à 16h 30 (sacristie) : Rencontre annuelle de ceux qui portent la communion à domicile, ou qui envisagent de rendre ce service.

 

  • Mercredi 26 février : mercredi des Cendres nous entrons en Carême, temps qui nous est donné pour nous préparer à la grande fête de Pâques.

 

Encore tous mes vœux à chacun de vous et autour de vous.

Sabine Leroy

le doyenné de Lons et le « couloir humanitaire » diocésain

Ce vendredi 31 janvier au soir, à la maison du doyenné, les responsables solidarité de nos cinq  EAP, le délégué pastorale de l’EAP de st Désiré, les responsables locaux du Secours Catholique et des paroissiens bien au fait du sujet, se sont retrouvés autour de Benjamin Gaillard, responsable diocésain de la pastorale des migrants, pour réfléchir à la possible mise en place du « couloir humanitaire » dans le doyenné de Lons le Saunier.

Il s’agit, en lien avec l’Etat français et la Conférence des Évêques de France, de constituer une équipe de personnes aptes à recevoir et à prendre en charge pendant un an au moins, une famille Syrienne, venant des camps de réfugiés du Liban. Il s’agit de leur rouvrir un avenir loin de la guerre et des persécutions, en les accueillant chez nous en vue d’une installation durable à Lons. L’objectif est de les rendre  autonomes et responsables en les intégrer à la vie sociale lédonienne.

20200131_17334720200131_173415

 

Vous êtes intéressés par ce projet,

venez en discuter avec nous :

 

le jeudi 27 février à 20h00

à l’Espace st Désiré , 3 rue des Tanneurs à Lons!