PIQUE NIQUE PAROISSIAL

L’EAP de la paroisse saint Pierre-François Néron a eu une excellente idée : organiser, ce samedi 21 mai midi, un pique nique paroissial dans les jardins de l’ancien presbytère de Macornay. Une quarantaine de personnes dont tous les prêtres du doyenné se sont retrouvées, par une très belle journée ensoleillée, sous les pommiers et noyers du jardin pour partager dans la convivialité un repas copieux et délicieux préparé par les invités eux-mêmes. Joie de pouvoir enfin se retrouver alors que le repas paroissial habituel avait été annulé pour cause de pandémie. Une bonne idée pour vivre un temps fraternel en paroisse!

prière pour la paix en communion avec le saint Père

ce vendredi 25 mars, en la fête de l’Annonciation, le pape François a demandé aux catholiques du monde entier de prier avec lui alors qu’il consacrerait de Rome, le monde et spécialement l’Ukraine et la Russie au coeur immaculé de Marie.

Dans notre doyenné de Lons les chrétiens de sont retrouvés dans les lieux dédiés à la Vierge Marie :

au sanctuaire de ND de la Salette à Lavigny

à l’église de Macronay

à la grotte de Frontenay dédiée à Notre Dame de Lourde

Et à l’église saint Désiré où l’on peut vénérer ND de Montciel.

Ensemble nous avons médité de chapelet pour la paix avant de proclamer la prière de consécration proposée par notre pape.

rencontre des équipes liturgiques de la paroisse st Pierre-François Neron

L’entrée en vigueur prochaine de la nouvelle traduction du missel romain, qui se fera le mercredi des cendres pour notre diocèse (à cause de problèmes d’impression) est l’occasion de rassembler les équipes liturgiques et de faire le point avec elle sur leur engagement et leur service. C’est ce que l’on a fait le vendredi 19 novembre à Macornay où Il a été souligné que c’est une tâche lourde car les équipes se raréfient. Après avoir relu les différentes étapes de la messe, et par exemple les différentes formes que peut prendre la demande de pardon lors de l’Eucharistie ou la teneur de la prière universelle et sa rédaction, chacun a partagé son expérience, ses joies et ses difficultés. la rencontre s’est terminée par un verre de l’amitié. Un grand merci à tout ceux et celles qui font vivre et animent nos liturgies dominicales.

la Vierge de COURBOUZON

par François et Françoise BILLET

un bénévole du village a effectué  cette année  des travaux pour terminer le chantier commencé en 1947 .

Ce monument  dédié à la vierge de Grandchamp,  est l’ exécution d’ un vœu exprimé par la population en juillet 1944. en reconnaissance d’un miracle obtenu par l’intercession de la Sainte Vierge  en 1943.  quand la colonne de blindés allemands  décidés à détruire le village de  Courbouzon et ses habitants comme  d’autres villages ,   a été arrêtée à la hauteur du cimetière par un motard  et a rebroussé chemin, épargnant ainsi  bien des vies et la plupart des maisons.

Le 6 septembre 1947 devant une assistance recueillie la première pierre provenant du château a été bénie et la dernière pierre a été posée en septembre 2021 par un  descendant des premiers constructeurs. Vous pouvez vous y rendre pour voir l’ état actuel,  du site. ce sera l ‘occasion d une belle balade et d’un petit pèlerinage à Notre Dame de Grandchamp qui continue à veiller sur nous tous .

les EAP étaient en récollection

ce samedi 25 septembre les membres de EAP des paroisses du doyenné de Lons se sont retrouvés au Carmel de st Maur pour une matinée de récollection animée par Jean Fairy.

Ce fut un bon moment à la fois d’enseignement, de partage, de prière et de convivialité autour du thème de l’Esprit Saint.

partant d’abord de ce que nous savions de lui,

nous nous sommes plongés dans la Bible pour y découvrir son action

avant d’en repérer aussi l’action dans notre vie. Après la messe célébrée avec les carmélites nous avons partagé le repas dans une joyeuse fraternité.

de l’avis de tous, un bon moment à renouveler.

Merci à Jean Fairy de son accompagnement !

les confirmands étaient en retraite à Poligny

Le dimanche 12 septembre, les jeunes confirmands du doyenné de Lons s’étaient donné rendez-vous de bon matin devant le presbytère pour partir ensemble à la maison du diocèse à Poligny. Ils y ont vécu une belle journée de retraite spirituelle : après un temps de louange puis de prière à l’Esprit Saint, aidés par Anne et Philippe leurs animateurs, les jeunes se sont attelés à rédiger leur lettre de demande afin de recevoir des mains de monseigneur Garin le sacrement de la Confirmation. Après la rédaction des brouillons ce fut le temps de rejoindre la communauté paroissiale de Poligny pour célébrer l’Eucharistie.

Après le repas et un temps de récréation pris dans le beau parc de la maison diocésaine, les confirmands ont mis au propre leur lettre.

Vint ensuite le temps de s’interroger : que faire après sa confirmation, comment s’investir dans l’Eglise? Quelles sont les vocations possibles? Pour les aider dans cette réflexion, c’est d’abord Paterne, qui sera ordonné prêtre le 10 octobre prochain, qui a donné le témoignage de sa vocation, suivi d’Anne et Philippe qui ont partagé leur manière de vivre au quotidien leur foi au service de l’Eglise et spécialement des jeunes chrétiens.

La journée s’est achevée avec la préparation de la liturgie de la messe de Confirmation : choix des chants, répartition des lecteurs, rédaction de la prière universelle, leur implication fera de cette fête un moment fort de leur parcours chrétien.

retour sur la marche paroissiale

Mercredi 4 août, une vingtaine de pèlerins  a affronté la pluie pour participer à une marche paroissiale entre Moiron et Vernantois organisée par la pastorale du tourisme et encadrée par René Bourgeois. La visite de l’église et du village de Vernantois a été commentée abondamment par Michel Vauchez, ancien professeur d’histoire et de géographie, qui a écrit en 2014 un livre « 1816,année sans été » à partir du livre de comptes familial tenu par une famille de vignerons de Vernantois. Au retour à Moiron, c’est Daniel Vincent qui a retracé l’histoire de l’église où le 22 septembre 1818 a été baptisé saint Pierre-François Néron. Le village de Bornay dépendait encore de la paroisse de Moiron car la construction de son église a été achevée seulement en 1851.La journée s’est terminée par l’eucharistie célébrée par le père René Daubigney qui a accompagné les marcheuses et les marcheurs.

Saint-Pierre François Néron et Premières Communions

Pierre-François Néron — Wikipédia

CE dimanche 20 juin, comme traditionnellement le troisième dimanche de juin, c’est à Bornay, village natal de Saint Pierre-François Néron que les chrétiens de la paroisse se sont retrouvés pour célébrer l’Eucharistie. A notre joie de célébrer l’illustre saint patron c’est ajouté la joie de la Première Communion pour Valentine BOUDET de Bornay, Miguel et Rafaël MENDES ANTUNES de Macornay.

C’est en présence de leurs familles venues en nombre et de leurs catéchistes ainsi que de Lucie ROZE de Bornay et Rémi VINCENT de Moiron (deux de leurs camarades ayant fait leur première communion le 13 juin aux Cordeliers ) qu’ils ont pu recevoir le Pain Vivant, le Christ, source et sommet de leur vie chrétienne.

Le mois de Mai, mois de Marie

ce 30 mai s’achevait les prières mariales dans notre doyenné. Des paroissiens des Coteaux de Seille se sont retrouvés près de la Vierge de Passenans quand ceux de st Pierre-François Néron se retrouvaient à Courbouzon dans la chapelle de l’église dédiée à Notre Dame. En cette année st Joseph et de la famille voulue par le pape François, ils ont pris de le temps de prier pour les futurs mariés, les familles en difficultés, le respect de la vie, etc. Par l’intercession de Marie et de Joseph ils ont fait monter vers Dieu leurs supplications.

Le 12 mai, 3° jour des Rogations à Bornay

par Martine Guillemin.

Qui n’a jamais loué Dieu (au moins une fois dans sa vie)  en admirant le paysage et l’incroyable diversité de cette belle nature qui nous entoure ? Pas forcément avec des mots … peut être seulement et simplement en décelant en son for intérieur ce je ne sais quoi qui nous porte et nous transporte à l’insu de notre volonté et nous fait rendre grâce pour tant de beauté. Mais personnellement, être seule devant tant de merveilles me laisse cependant un goût amer … comme j’ aimerais que tous puissent goûter à cette paix et cet amour de Dieu ! … C’est donc avec beaucoup d’impatience que j’attendais cette messe des rogations, et la perspective de pouvoir ensemble faire corps, faire Eglise. Enfin un peu de soleil au milieu de ces trois jours de rogations, et nous voilà à Bornay ultime étape ! Ouf, se retrouver ensemble pour prier et chanter d’un même cœur, d’une même joie. Quelle chance, même à quelques-uns seulement, de pouvoir au nom de tous dire à Dieu notre reconnaissance. Se savoir tout petit mais tellement riche de toutes ces bontés de Dieu.