MESSE DE RENTRÉE

pub rentrée 2018

messe de rentrée en doyenné, tous sont invités : paroissiens, parents, enfants, jeunes, aumôneries, scouts, pour célébrer

« Jésus qui donne des couleurs à ma foi« !

comme chaque année, venez avec vos cartables, sacs à dos, etc… je me ferai une joie de les bénir et surtout de bénir votre année scolaire!

Afin que Jésus puisse donner des couleurs à votre foi, un petit cadeau sera remis à chacune des personnes présentes….

 

POUR LES INSCRIPTIONS au Caté, aumônerie,

vous pouvez télécharger les documents ci dessous et les déposer remplis au secrétariat 7 rue du Puits Salé!

Papier inscript 2018-19-pub

vous trouverez dans le document ci-dessous toutes les dates importantes pour l’année qui vient :

diverses-dates KT

 

 

rentrée des EAP

20180910_200058.jpg

Notre doyenné prend petit à petit sa vitesse de croisière et pour en faciliter la vie et favoriser le dynamisme missionnaire, les EAP des cinq paroisses se retrouvent régulièrement.

Ce fut le cas ce lundi 10 septembre à l’espace saint Désiré. Une soirée de rentrée bien remplie : retour sur les vacances, prières, relecture de l’année écoulée, reprise par Stéphane Clerc délégué de st Désiré, de la soirée de rentrée des délégués pastoraux qui s’est tenue à Poligny le samedi 08 septembre,

20180910_212156

partage en EAP sur les moments forts vécus durant l’année passée,

20180910_202900.jpg

réflexions communes autour de la nouvelle revue de Doyenné « Vivons Ensemble entre Seille et Sorne », animée par Joëlle et Gérard

20180910_215827

Voici le bilan que nous avons fait de l’année écoulée en paroisse et en diocèse :

Ce qui fut positif et donna du bonheur Ce qui fut négatif et difficile

EN PAROISSES

Des messes et fêtes en plein air.

Marches paroissiales

Premières communions et professions de foi vécues dans la même célébration

La fête de l’Immaculée conception avec procession à l’extérieur de l’église.

Travail en paroisse des équipes liturgiques

La bonne entente entre les membres des 5 EAP du Doyenné

Le petit temps de formation « une foi 10 minutes » le dimanche matin aux cordeliers.

La joie d’accueillir un nouveau curé également (encore un peu) jeune prêtre !

Départ du père Vandel,

Les EAP incomplètes

La démobilisation de certains paroissiens

La difficulté à porter seule l’organisation d’un évènement à cause de certaines défections.

Parfois trop de propositions dans les temps liturgiques spéciaux (Avent et Carême)

EN DIOCÈSE

La pastorale des Jeunes : samedis de st Dé et pélé à Lourdes

Le nombre (150) de confirmands lors de la pentecôte à Lons.

Le rassemblement autour de la question des migrants et le rôle de coordination joué par le diocèse dans ce domaine.

Les conférences et récollections animées par notre évêque.

La vente de certains bâtiments diocésains

Le nombre croissant de réunions en diocèse.

Trop de propositions….

 

homélie du 23° dimanche

Dimanche prochain | EffataÉvangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, Jésus quitta le territoire de Tyr ;  passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée  et alla en plein territoire de la Décapole.  Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler,  et supplient Jésus de poser la main sur lui.  Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule,  lui mit les doigts dans les oreilles,  et, avec sa salive, lui toucha la langue.  Puis, les yeux levés au ciel,  il soupira et lui dit :  « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! »  Ses oreilles s’ouvrirent ;  sa langue se délia,  et il parlait correctement.  Alors Jésus leur ordonna  de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre,  plus ceux-ci le proclamaient.  Extrêmement frappés, ils disaient :  « Il a bien fait toutes choses :  il fait entendre les sourds et parler les muets.

Que l’on soit de Marseille ou d’ailleurs, tous, nous prenons du plaisir à enjoliver les anecdotes qui nous ont été racontées et qu’à notre tour nous transmettons à notre entourage. Nous rajoutons de multiples détails qui les rendent plus savoureuses, plus haletantes, plus extraordinaires, plus rigolotes ou plus sérieuses. Cela se fait en aggravant le cas raconté, et en ajoutant des détails imaginés par nous, car nous n’avons pas été témoin de l’affaire. « La morale de l’histoire » que nous dispensons alors à notre auditoire peut être partiellement faussée!

Ainsi dans l’évangile, les habitants de la Décapole tirent des conclusions hâtives sur une guérison à laquelle ils n’ont pas assistée, car st Marc précise dans l’évangile que Jésus emmena l’homme à l’écart, loin de la foule. En affirmant que Jésus fait entendre les sourds et parler les muets, ils partent d’un mauvais diagnostic (sourd et muet) et font une mauvaise conclusion ! En effet, le texte d’évangile dit : Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler. Ce qui n’est pas tout à fait la même chose, vous en conviendrez. Est-il sourd de naissance, sourd car devenu tel avec l’âge, etc… en effet, ce n’est pas vous qui me direz le contraire : quand on entend mal, on comprend parfois de travers et on risque de répondre à côté de la plaque. Ce genre de réponses décalées, nous les faisons tous un jour ou l’autre. Et pour tout dire, notre malade dans l’Evangile souffre de cela. Comme il entend mal, il n’ose plus parler ou répondre, de peur d’être à côté de la plaque. Du coup, sa langue est « liée ». Nous le savons, plus on devient sourd, plus on a tendance à se replier sur soi !

Maintenant, sachant tout cela, je voudrais approfondir la compréhension des gestes de Jésus et leur signification. D’abord, arrêtons-nous sur les gestes de Jésus : il y a en a 3 : il met ses doigts dans les oreilles de notre homme (1), puis, avec sa salive lui touche la langue (2), et dans le même temps, il soupire et lui dit « effata » (3). Vous aurez compris je pense, que si les doigts de Jésus sont dans les oreilles de notre homme, c’est que Jésus touche la langue de l’homme avec la sienne. « les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit :  » Effata ! « , c’est-à-dire :  » Ouvre-toi. «   Jésus tourné vers son Père envoie dans la bouche de cet homme son souffle c’est à dire son Esprit de vie. Elle est bien étrange cette manière de procéder de Jésus : mettre les doigts dans les oreilles d’un mal entendant, et puis lui dire à voix basse « ouvre-toi »… il a peu de chance d’être entendu, c’est le cas de le dire !

En fait, quand Jésus dit « éphphatha » il le dit à l’homme en entier, il ne dit pas aux oreilles « ouvrez-vous » mais à l’homme « ouvre-toi ! ». Vous comprenez bien que dure de la feuille, notre homme se replie sur lui-même. En le guérissant de son audition défaillante, Jésus le guérit d’un mal plus grand encore : l’isolement. Maintenant qu’il entend bien, il peut à nouveau entrer en communication, d’ailleurs l’évangile nous dit, « Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement. » Jésus a ouvert à la vie divine et à la relation avec les autres un homme qui, mal entendant et donc mal parlant, ne pouvait plus entrer en communication avec d’autres personnes ni vivre normalement dans la cité.

C’est bien à une double lecture de l’évangile que nous sommes invités, derrière la guérison de la surdité qui permet à nouveau de parler correctement, il y a le don de la vie divine qui nous donne d’entendre la Parole de Dieu et de la propager à notre tour. En recevant en lui le souffle du Christ, l’homme guéri devient un communicant, un témoin de l’œuvre en lui de Dieu.

Cet homme en sa personne est la réalisation de la prophétie d’Isaïe entendue dans la 1° lecture : « c’est la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver… Alors … s’ouvriront les oreilles des sourds. » et cela se réalise aussi pour nous aujourd’hui, quand le Seigneur dépose en nous son esprit de vie qui devient source d’eau jaillissant dans nos désert intérieur, « L’eau jaillira dans le désert, des torrents dans le pays aride. ». Il dépose en nous son Esprit Saint pour que notre âme et toute notre vie sociale fleurissent, pour que «  La terre brûlante se changera en lac, la région de la soif, en eaux jaillissantes. ». Quand nous recevrons son Corps à la communion, demandons au Seigneur de transformer la terre brûlante de notre âme et notre cœur assoiffé d’amour en sources pour que d’autres aient l’audace de venir s’y désaltérer et ainsi trouver sens à leur vie. Amen

 

L’ACI de Lons fait sa rentrée

ce jeudi 6 septembre, l’un des deux groupe d’ACI de Lons s’est retrouvé pour un après-midi convivial.  Au menu : partage des vacances et de nouvelles. Et pour bien commencer l’année, un apéritif dînatoire partagé dans la joie avant de se quitter.

comme chaque année, l’équipe se retrouve une fois par mois autour de la revue « LE courrier », discutant à partir d’une enquête et partageant autour d’un texte d’Évangile.

20180906_18325820180906_184233

retour sur la fête « des Roches »

le samedi 01 septembre la paroisse « des Roches » a célébrer ste Monique sa patronne. la communauté et tous ceux qui le souhaitaient se sont retrouvés à Briod pour une après-midi spéciale : balade découverte dans la nature, messe, apéritif, repas et bal folk…..une belle manière de vivre la rentrée!

retour en image :

2 heures de marche dans la nature, pour observer, contempler, s’émerveiller

puis ce fut le temps de la célébration en musique présidée par le père Jean-Claude

(merci à Stefano pour l’accompagnement et à Martin pour le service de la messe)

apéritif et soirée festive close par un bal folk pour la joie de tous! Merci à tous ceux qui ont permis de vivre cette soirée très fraternelle!

 

 

 

 

 

 

 

de 13 communes à 42 au 01 septembre

Au premier septembre le père Maurice Vandel a pris sa retraite et c’est désormais l’équipe presbytérale de Lons qui prendra soin, pastoralement, des paroissiens des paroisses des Coteaux de Seille, de st Martin des Vignes et de st Pierre-François Néron.

ainsi se concrétise totalement le fonctionnement en doyenné!

merci à tous de l’accueil reçu dans les villages, aux maires qui sont venus aux célébrations d’installations. une nouvelle aventure commence pour vivre et annoncer Jésus Christ mort et ressuscité pour tous dans notre beau Doyenné!

voici quelques photos du pot de l’amitié à l’issue de la célébration à Vernantois!

Sainte Jeanne Jugan

le 30 août dernier, comme chaque année notre évêque est venu célébrer avec la communauté des petites soeurs des pauvres de Lons la fête de leur fondatrice, Jeanne Jugan. Cette fête est l’une des occasions pour les 3 communautés religieuses présentes à Lons de se retrouver. Notre évêque a pu rencontrer les résidents dont le père Germain ancien aumônier des petites soeurs ainsi que Soeur Marie-Germaine, soeur de l’Alliance nouvellement arrivée dans la communauté de Lons!

Après la messe, tous se sont retrouvé autour du verre de l’amitié avant de partager le repas. Merci aux soeurs et au personnel pour la qualité de leur accueil!

La chapelle Fête Ste jeanne juganMgr et les offrandesmgr et P. GermainVin d'honneur fête Ste jeanne Jugan