L’équipe de rédaction de « Vivons Ensemble entre Seille et Sorne »

Vous savourez 5 fois par an leur prose en feuilletant notre revue de doyenné, mais vous ne connaissez pas forcément leur tête et leur nom.

Ils travaillaient ce matin à la revue qui sortira en janvier prochain. Sans compter leur temps, ils passent de longues matinées à élaborer un programme, rédiger des articles et les relire. Un grand merci à chacun d’eux : Françoise Engeldinger, Marie-Thérèse Hubert , Françoise Rohart, Joëlle Fabry, Jacky Banderier, Christian Bardet   et Michel Vauchez.

Homélie du deuxième dimanche de l’Avent.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Commencement de l’Évangile de Jésus,
Christ, Fils de Dieu.
Il est écrit dans Isaïe, le prophète :
Voici que j’envoie mon messager en avant de toi,
pour ouvrir ton chemin.
Voix de celui qui crie dans le désert :
Préparez le chemin du Seigneur,
rendez droits ses sentiers.

Alors Jean, celui qui baptisait,
parut dans le désert.
Il proclamait un baptême de conversion
pour le pardon des péchés.

Toute la Judée, tous les habitants de Jérusalem
se rendaient auprès de lui,
et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain,
en reconnaissant publiquement leurs péchés.
Jean était vêtu de poil de chameau,
avec une ceinture de cuir autour des reins ;
il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.
Il proclamait :
« Voici venir derrière moi
celui qui est plus fort que moi ;
je ne suis pas digne de m’abaisser
pour défaire la courroie de ses sandales.
Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ;
lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »

L’équipe crèche s’est mobilisée !

Ce samedi 5 décembre, la « commission crèche » s’est retrouvée à l’église des Cordeliers pour créer la crèche 2020.

Comme l’année passée  c’est une réussite, comme en témoignent les photos. Merci à chacun de ceux qui ont mis la main à la pâte pour que cette crèche soit à hauteur d’enfant, accessible à tous. 

Opération Jouets de Noël !

Un message de P. Pauchard, responsable du Secours catholique de Lons.

 » Le Secours Catholique de Lons propose des jouets et des vêtements  pour enfants de moins de 12 ans, moyennant une participation financière très modique.

A cet effet, à compter du 7 jusqu’au 22 décembre de 9h30 à 11h30 du lundi au vendredi et tous les après-midi du 7 au 11 décembre de 14h à 16h les bénévoles du Secours Catholique recevront les parents et enfants pour qu’ils viennent choisir un jouet par enfant et ou des vêtements.

Cette opération a été rendue possible grâce aux dons de nombreux anonymes et de la société SMOBY Jura. Qu’ils en soient tous remerciés. Ils permettront à de nombreuses familles de donner comme presque toutes les familles, des jouets à leurs enfants.

Notre solidarité est de nature à construire un monde plus juste et fraternel. « 

Messes des 5 et 6 décembre, des 12 et 13 décembre 2020

Mes amis dans la foi, frères et sœurs en Jésus Christ

Je rends grâce à Dieu de votre patience et de votre capacité d’adaptation. En effet dimanche dernier, nous étions à nouveau autorisés à célébrer la messe dans nos églises malgré une jauge à 30 personnes qui nécessita une multiplication des offices.

Sans céder à l’impatience ou au désespoir nos évêques ont poursuivi les négociations avec le gouvernement. Et cela a porté du fruit : Désormais il nous est demandé lors des offices : de « laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur deux. »

Cette manière de faire étant celle que nous avions adoptée dans notre doyenné depuis le premier déconfinement, nous allons pouvoir reprendre le cours des messes selon les lieux et horaires définis dans le calendrier que vous trouverez à la fin de notre dernières revue paroissiale « Vivons Ensemble entre Seille et Sorne »

C’est-à-dire pour les deux dimanches à venir :

Samedi 5 : 18 h Montmorot

Dimanche 6 : 9 h et 10 h 30 : Cordeliers

                        11 h : Vevy et Voiteur  

                        9 h 30 : Montain et Macornay

Samedi 12 : 18 h : Saint Luc

Dimanche 13 9 h et 10 h 30 : Cordeliers

                        11 h : Vevy et Voiteur   

                        9 h 30 : Montain et Macornay

Concernant les messes de Noël, nous vous tiendrons au courant si des changements étaient nécessaires (lieux et horaires).

Nous nous réjouissons donc de vous retrouver dans nos églises lors des messes dominicales afin de prier et de célébrer l’Eucharistie pour devenir ensemble « le Corps du Christ » offert pour ce monde.  

Evidemment le port du masque, le lavage des mains au gel hydroalcoolique et la communion reçue uniquement sur la main sont toujours en vigueur !

Pour ceux qui désireront recevoir le sacrement de la réconciliation, des célébrations pénitentielles avec absolutions individuelles sont prévues :

Lundi 21 décembre : 17 h à Macornay

Mardi 22 décembre : 15 h aux Cordeliers  et  19 h à Voiteur

Confessions individuelles : le jeudi 24 décembre de 9 h à 12 h aux Cordeliers et également aux Cordeliers tous les samedis de  10 h à 11 h 30.

A tous je souhaite, au nom de l’équipe des prêtres et des membres EAP, un Avent plein de confiance et de joie.

P. Arnaud Brelot votre curé doyen.

Annonces du 6 au 13 décembre 2020

Annonces et Intentions de messes

*******************************

Ce dimanche après midi et les deux suivants,

les vêpres seront célébrées à l’église des Cordeliers à 16 h 30 suivies du salut au Saint Sacrement.

***********

Mardi 8 décembre : Solennité de l’Immaculée Conception

–  Messe : 8 h 30 aux Cordeliers,

–  Temps de prière mariale aux Cordeliers à partir de 20 h.

*****************

Opération jouets de Noël

Le Secours Catholique de Lons propose des jouets et des vêtements pour enfants de moins de 12 ans, moyennant une participation financière très modique. A cet effet, à compter du 7 jusqu’au 22 décembre, de 9 h 30 à 11 h 30 du lundi au vendredi et tous les après-midi du 7 au 11 décembre de 14 h à 16 h, les bénévoles du Secours Catholique recevront les parents et enfants pour qu’ils viennent choisir un jouet par enfant et/ou des vêtements. Cette opération a été rendue possible grâce aux dons de nombreux anonymes et de la société SMOBY Jura. Qu’ils en soient tous remerciés. Ils permettront à de nombreuses familles de donner, comme presque toutes les familles, des jouets à leurs enfants. Notre solidarité est de nature à construire un monde plus juste et fraternel.

P Pauchard responsable du Secours Catholique de Lons

**********************

Intentions de Messes

Dimanche 6 décembre   2ème Dimanche de l’Avent Année B  18 h : Montmorot
9 h : Cordeliers
9 h 30 : Macornay  
9 h 30: Montain
10 h 30 : Cordeliers
11 h : Voiteur  
11 h : Vevy
Famille PERRIN – PRIEUR – MAZAUDON ; 
Janine HUGON et sa famille ;
Madeleine CHATTOT ;
Défunts familles PUGET – PIRAT ;
Marie-Françoise PROST ;
Madeleine et Louis LAGRANGE et famille ;
Pierre BROUTET et famille ;
Famille JAVEL-DUVAL ;
René BOISSON – Claude CHARNOZ et famille ;
Famille AUNE ;
Colette ROZAIN (anniversaire) ;
Julia DENIS – Alberte et Georges DENIS ses grands parents et Paulette POLY sa grand-mère ;
Intentions particulières, famille GUIGNOT – VENNE ;
Gil ROY (anniversaire).
Lundi 7 décembre Saint Ambroise11 h 30 : Srs de l’Alliance  
18 h 30 : Cordeliers
 
Mardi 8 décembre   Immaculée Conception de la Vierge Marie8 h 30 : Cordeliers  
10 h 30 : Conliège
Marie et Georges OLIVIER ; 
Noël COLIN.
Mercredi 9 décembre Saint Pierre Fourier18 h 30 : CordeliersGeneviève BLONDEAU.
Jeudi 10 décembre Saint Romaric8 h 30 :  Cordeliers 
Vendredi 11 décembre Saint Daniel9 h : St Luc  
18 h 30  : Cordeliers
Daniel PERNIN ;
Samedi 12 décembre Saint Corentin8 h 30  : CordeliersLes Âmes du Purgatoire.
Dimanche 13 décembre 4ème Dimanche de l’Avent Année B18 h :  St Luc    
9 h : Cordeliers
9 h 30 : Macornay
9 h 30 : Montain  
10 h 30 : Cordeliers    
11 h : Voiteur
11 h : Vevy
Défunts des familles BASSARD – CLERC ;
Intentions particulières ;
Jeanine et René BRUN ;
Famille GUIGNOT – VENNE ;
Père Robert CHAUVIN ;
Daniel MARECHAL et famille MARECHAL – SAVOYE – CADET ;
Gil ROY et famille.

homélie du 1° dimanche de l’Avent

par le père Arnaud Brelot

Lecture du livre du prophète Isaïe : C’est toi, Seigneur, notre père ; « Notre-rédempteur-depuis-toujours », tel est ton nom. Pourquoi, Seigneur, nous laisses-tu errer hors de tes chemins ? Pourquoi laisser nos cœurs s’endurcir et ne plus te craindre ? Reviens, à cause de tes serviteurs, des tribus de ton héritage. Ah ! Si tu déchirais les cieux, si tu descendais, les montagnes seraient ébranlées devant ta face. Voici que tu es descendu : les montagnes furent ébranlées devant ta face. Jamais on n’a entendu, jamais on n’a ouï dire, nul œil n’a jamais vu un autre dieu que toi agir ainsi pour celui qui l’attend. Tu viens rencontrer celui qui pratique avec joie la justice, qui se souvient de toi en suivant tes chemins. Tu étais irrité, mais nous avons encore péché, et nous nous sommes égarés. Tous, nous étions comme des gens impurs, et tous nos actes justes n’étaient que linges souillés. Tous, nous étions desséchés comme des feuilles, et nos fautes, comme le vent, nous emportaient. Personne n’invoque plus ton nom, nul ne se réveille pour prendre appui sur toi. Car tu nous as caché ton visage, tu nous as livrés au pouvoir de nos fautes. Mais maintenant, Seigneur, c’est toi notre père. Nous sommes l’argile, c’est toi qui nous façonnes : nous sommes tous l’ouvrage de ta main.

Comme un vent qui souffle sur nos vies - SERAPHIM
« nous étions desséchés comme des feuilles et nos fautes comme le vent nous emportaient. »

Comment les paroles du prophète Isaïe, écrites il y a bientôt 3000 ans, peuvent-elles aussi bien décrire l’état de nos âmes ? Comment peuvent-elles avec autant de précision souligner ce qui ne va pas chez nous ? Sinon qu’elles sont des paroles de feu inspirées par l’Esprit Saint de Dieu ; des Paroles pour réveiller le cœur assoupi, voir aujourd’hui, comateux, de ceux qui furent créés par Dieu comme un Père donne naissance à ses enfants ? Oui nous sommes faits pour vivre comme des fils et des filles de Dieu, des enfants du Père et nous préférons vivoter comme des orphelins. Nous sommes faits pour la gloire et la Lumière et nous nous contentons des ténèbres du péché et de la médiocrité. Il est venu jusqu’à nous et nous ne l’avons pas accueilli ! Il est là, humblement caché au cœur de ce monde ne pouvant qu’assister, terrassé dans son amour de Père, à la débandade de sa création. On Le proclame absent et l’on dit « Pourquoi, Seigneur, nous laisses-tu errer hors de tes chemins ? » d’autres affirment même qu’Il est mort disant : « Personne n’invoque plus ton nom, nul ne se réveille pour prendre appui sur toi. » Et nous croyants nous nous interrogeons « Pourquoi laisser nos cœurs s’endurcir et ne plus te craindre ? ». Tous nous découvrons la misère d’une condition humaine privée de la grandeur de sa vocation spirituelle. Isaïe décrit tellement bien l’homme réduit à son humanité, amputé de sa condition d’enfant de Dieu : Tous, nous étions desséchés comme des feuilles, et nos fautes, comme le vent, nous emportaient. Oui l’homme loin de Dieu ne devient plus qu’une feuille morte ballottée par les vents du relativisme, des modes, des compromis et de l’assouvissement des bas instincts.

L’homme sombre dans le néant du reniement de lui-même. En refusant sa filiation divine et la vie éternelle qui en découle ; se déclarant libéré de Dieu, l’homme ne sert plus que la culture de mort et les projets mortifères : avortement et l’euthanasie, chosification des personnes et de leur corps, exploitation de la main d’œuvre à des fins mercantilles, et maintenant le fin du fin la revendication de fraterniser avec les animaux et de se considérer comme l’un d’eux ; on appelle cela l’antispécisme. Cela a vraiment un gout de reviens-y quand on sait que le peuple élu se prosternait déjà devant un veau d’or dans le désert: diviniser les animaux, les élever jusqu’à notre vocations propre d’humains, voilà un grand péché qui fut déjà dénoncé par Dieu au temps de Moïse. Comment être plus loin de la gloire que Dieu a voulu pour nous, nous tirant du néant pour nous créer à son image et à sa ressemblance ?

Oui la tempête soufflait du temps Isaïe sur le peuple perdu et elle souffle encore en notre temps. Beaucoup comme au temps d’Isaïe s’interrogent et demandent : Où est le Seigneur en ces temps difficile, où sont sa puissance et sa gloire qu’il déployait pour anéantir ses ennemis, pour sauver son peuple élu. Oui le silence de Dieu est assourdissant d’autant plus quand la surdité des hommes rend quasi impossible l’échange, l’écoute.

Et pourtant le constat d’Isaïe qui est aussi le nôtre s’il est plein de tristesse et de regret, n’est pas le mot de la fin. Quand Dieu n’a plus pu parler à l’homme comme il faisait du temps de nos pères les patriarches, il a trouvé un autre moyen d’entrer en relation avec nous. Il s’est fait l’un de nous. Il est venu parmi nous pour dialoguer avec nous, pour que de nos yeux, de nos cœurs, de nos esprits et de nos intelligences nous puissions contempler la splendeur de notre vocation, la grandeur de son appel. Jésus est l’homme nouveau, l’homme renouvelé que nous sommes appelés à être, à revêtir.

Voilà ce qu’est le temps de l’Avent, un temps pour nous ressaisir, pour redécouvrir ce qui nous a été promis et qui s’est réalisé en Jésus. Un temps pour réaliser l’immense grâce qui nous a été faite dans la naissance de Dieu parmi nous. Paul l’affirme aux Corinthiens dans la 2° lecture : aucun don de grâce ne vous manque, à vous qui attendez de voir se révéler notre Seigneur Jésus Christ. Oui les amis ! Dieu est à la fois celui qui est venu et celui qui reviendra ; il est celui qui vient en chaque eucharistie restaurer sa gloire en restaurant notre humanité. Paul nous le rappelle : Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à vivre en communion avec son Fils, Jésus Christ notre Seigneur.

Alors en recevant la vie de celui qui nous a tant manqué et dont on a été privé pendant ce 2° confinement, faisons nôtres les paroles d’Isaïe, redisons à Dieu « Seigneur, c’est toi notre père » et laissons-le agir en nous, disons-lui : « Nous sommes l’argile, c’est toi qui nous façonnes : nous sommes tous l’ouvrage de ta main. ». Que notre eucharistie en ce premier dimanche de l’Avent, restaure en nous l’enfant de Dieu que nous sommes et le désir de l’être totalement. Amen.

Message important concernant les messes

Frères et sœurs en Christ,

Bonjour à tous,

Malgré les contacts pris et les échanges entre le gouvernement et la conférence des évêques, la jauge de 30 personnes est maintenue pour toutes les célébrations religieuses dans les églises.

Nous ferons tout ce que nous pourrons pour satisfaire à cette exigence, sachant qu’à l’impossible nul n’est tenu et tout en respectant les normes sanitaires précédemment établies (masque, gel et distanciation).

Pour y parvenir au mieux, nous avons décidé de multiplier le nombre de messes dans notre doyenné pour qu’un maximum d’entre vous puisse accéder à l’Eucharistie.

Vous trouverez ci-dessous les nouveaux horaires valables jusqu’au 15 décembre 2020.

Paroisse les Roches

Messe le dimanche à 10 h 30, à Vevy.

Paroisse Saint Pierre-François Néron

Messes le dimanche à 9 h et 10 h 30 à Macornay,

Paroisse les Coteaux de Seille

Messes le samedi à 18 h et le dimanche à 10 h 30 à Voiteur,

Paroisse Saint Martin des Vignes

Messes le samedi à 18 h et le dimanche à 10 h 30 à Montain,

Paroisse Saint Désiré

Messes le samedi à 18 h St Luc  St Désiré et  Perrigny les 28 novembre et 13/décembre ou Montmorot le 6 décembre,

Messes le dimanche  aux Cordeliers : 8 h 30 – 9 h 30 – 10 h 30  et  11 h 30.

Nous maintenons également l’Adoration Eucharistique et la distribution de la Communion le dimanche après-midi aux Cordeliers de 14 h 30 à 16 h pour ceux qui auront prié avec la messe télévisée (il n’y aura pas de messe en doyenné sur internet).

Les messes de semaine en paroisse reprennent dès ce samedi 28 novembre aux horaires habituels.

Dans la joie de nous revoir et de célébrer ensemble le Christ Ressuscité et de vivre en communauté l’entrée en Avent !

p. Arnaud Brelot pour l’équipe des prêtres et des EAP

L’Eucharistie au coeur de notre foi

Frères et sœurs en Christ, bonjour à tous,

Il y a des jours, où les nouvelles que nous recevons, les attitudes auxquelles nous faisons faces, les paroles qui nous sont dites nous agacent, nous déçoivent, nous déconcertent. Celles des derniers jours autour de la reprise de la messe et de la liturgie dans les églises en font partie.

Malgré les contacts pris et les échanges entre le gouvernement et la conférence des évêques, la jauge de 30 personnes est maintenue pour toutes les célébrations religieuses dans les églises. Cela s’impose à nous, même si il est légitime que nous soyons bouleversés et énervés. Nous ferons tout ce que nous pourrons pour satisfaire à cette exigence, tout en respectant les normes sanitaires précédemment établies (masque, gel et distanciation), sachant qu’à l’impossible nul n’est tenu.

Pour y parvenir au mieux, et parce que l’Eucharistie est vitale pour les chrétiens que nous sommes, nous avons décidé de multiplier le nombre de messes dans notre doyenné pour qu’un maximum d’entre vous puisse y accéder.

Vous trouverez  ci-dessous les nouveaux horaires valables jusqu’au 15 décembre.

Paroisse les Roches :

le dimanche à 10 h30, à Vevy.

Paroisse Saint Pierre-François Néron

le dimanche à 9 h et 10 h 30 à Macornay.

Paroisse les Coteaux de Seille  

le samedi à 18 h 00 et le  dimanche à 10 h 30   à  Voiteur.

Paroisse Saint Martin des Vignes 

le samedi à 18 h 00   et le  dimanche à 10 h 30   à  Montain.

Paroisse Saint Désiré : 

le samedi (28/11 et 13/12) à 18 h 00 St Luc  St Désiré et  Perrigny 

le samedi 6/12 à 18 h 00 St Luc  St Désiré et Montmorot 

le dimanche  aux Cordeliers : 8 h 30 –  9 h 30 – 10 h 30  et  11 h 30.


Nous maintenons également l’Adoration Eucharistique et  la distribution de la Communion le dimanche après-midi aux Cordeliers de 14h 30 à 16 h 00 pour ceux qui auront prié avec la messe télévisée  ( il n’y aura pas de messe en doyenné sur internet).

Les messes de semaine en paroisse reprennent dès ce samedi 28 novembre dans les lieux et aux horaires habituels.

Dans la joie de nous revoir et de célébrer ensemble le Christ Ressuscité et de vivre en communauté l’entrée en Avent !

p. Arnaud Brelot pour l’équipe des prêtres et des EAP

méditation du mardi 24 novembre

par le père Christian Panouillot

Adoration Eucharistique

Dans notre doyenné sont organisées des expositions du Saint Sacrement. Avec le confinement, des fidèles retrouvent l’importance de l’adoration devant la présence de Jésus dans son Eucharistie au tabernacle.

L’heure Sainte devrait nous aider à retrouver le silence intérieur, l’esprit d’adoration dans la liturgie de la Messe.

Je vous propose deux vidéos :

Une émission de KTO dans laquelle le Père Florien Racine, fondateur des « Missionnaires de la très sainte Eucharistie » parle de l’adoration.

 Vous pouvez écouter l’intégralité de l’interview ou seulement le début (5’60) .

La seconde vidéo est une homélie du Pape François sur l’important de l’adoration.

Qu’est-ce qui me frappe dans ces témoignages ?

Qu’est-ce que je retiens pour moi ?

Chantez pour le Seigneur :  https://www.youtube.com/watch?v=zKiFAKXrrUs

                                   P. Christian Panouillot