homélie du 2° dimanche de l’Avent A

Évangile de J-C selon saint Matthieu

En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Jean est celui que désignait la parole prononcée par le prophète Isaïe : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.

Lui, Jean, portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins ; il avait pour nourriture des sauterelles et du miel sauvage. Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain se rendaient auprès de lui, et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés. Voyant beaucoup de pharisiens et de sadducéens se présenter à son baptême, il leur dit : « Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ? Produisez donc un fruit digne de la conversion. N’allez pas dire en vous-mêmes : ‘Nous avons Abraham pour père’ ; car, je vous le dis : des pierres que voici, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham. Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu.

Moi, je vous baptise dans l’eau, en vue de la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Il tient dans sa main la pelle à vanner, il va nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera son grain dans le grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »

 

Par trois fois dans l’évangile de ce deuxième dimanche de l’Avent Jean le baptiste nous appelle à la conversion. D’abord il nous dit pourquoi il faut se convertir : car le royaume des Cieux est tout proche ; puis il nous rappelle que cela doit se voir : Produisez donc un fruit digne de la conversion et enfin il nous donne le moyen d’y parvenir : Moi, je vous baptise dans l’eau, en vue de la conversion. Voyons cela ensemble.

1/le royaume des cieux est tout proche ! Se convertir c’est prendre au sérieux le projet de Dieu quand il créa l’univers, même après que la jalousie de Lucifer a détourné l’homme de Dieu et abîmé la création désormais soumise au  mal et au péché. Dieu n’a jamais cessé de partir à la recherche de l’homme. Refusant de le laisser se perdre, Il fit de l’histoire de l’humanité une histoire du salut. Sans se lasser il envoya ses messagers les prophètes pour exhorter les hommes à la confiance, pour leur rappeler que rien du projet de Dieu n’est perdu, que son désir demeure intact de faire alliance avec eux.

Mais pour que l’alliance se scelle désormais il faudra que Dieu lui-même répare ce qui fut abîmé. Pour cela il devra revêtir l’humanité pour la sauver de la mort et du péché et pour la rendre capable de partager sa vie divine pour toujours. Dieu a donc promis de venir lui-même visiter les hommes et il le fait dire continuellement par les prophètes. Comme Isaïe qui dans la première lecture annonce qu’un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, qu’il sera dressé comme un étendard pour les peuples. L’œuvre de cet élu sur qui reposera l’esprit du Seigneur sera de faire mourir le méchant afin qu’il n’y ait plus de mal ni de corruption sur toute la montagne sainte du Seigneur.

Or ce rameau sorti de Jessé c’est Jésus dont Paul écrit aux Romains qu’il est venu pour réaliser les promesses faites à nos pères. Jésus est Dieu avec nous, Dieu parmi nous, Il est le Royaume des cieux qui vient.

Alors ce matin puis-je dire que je crois fermement que Christ est venu parmi les hommes il y a 2000 ans, faisant de mon histoire personnelle une histoire de Salut ?

2/ Produisez donc un fruit digne de la conversion. Si Jésus vient jusqu’à nous pour nous sauver alors il nous faut ouvrir notre âme à sa présence. Celui qui agit ainsi, en accueillant le salut de Dieu, découvre à la fois sa propre pauvreté et le grand amour dont Dieu l’aime. L’âme ainsi visitée comprend, par expérience ce qu’est la miséricorde de Dieu. Le grand abîme entre la pauvreté de notre humanité faible et pécheresse et la sainteté et la pureté de Dieu n’est mieux souligné que pour être comblé par Dieu. Saisissant cet écart infini entre Dieu et nous, nous savons que Dieu seul peut le franchir pour nous rejoindre. Il est le seul à pouvoir établir un pont entre lui et nous. Ce pont c’est le baptême comme le rappelait le pape Benoit XVI dans l’une de ses catéchèses du mercredi.

Si se convertir c’est changer de conduite et renoncer au mal, je dois m’interroger : ai-je soucis d’éviter le mal le plus possible et surtout les occasions du mal. Est-ce que fuis les personnes qui médisent ? Les situations de tentation ?

3/ Moi, je vous baptise dans l’eau, en vue de la conversion et Jésus vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Dieu établit donc son royaume en nous par le baptême. Celui-ci  nous procure le pardon des péchés et nous revêt de la vie même de Dieu qui fait alors de notre âme son ciel. Se convertir, c’est laisser le salut de Dieu s’opérer en nous, c’est vivre de notre baptême. Et pour être sûr d’y parvenir Jésus donne le baptême dans l’Esprit Saint et le feu. Tel est le sacrement de Confirmation par lequel nous acceptons et désirons que Christ fasse de notre vie ses bras et ses mains, ses jambes et ses pieds, sa tête et tout son corps pour œuvrer à la justice et à la paix ; pour établir son royaume parmi les hommes.

Un fidèle dont l’âme est visitée par Dieu, habitée par Lui, brûle d’agir selon ses commandements. Le croyant à l’âme de feu, embrasé de Dieu, devient resplendissant parmi ces frères humains. Il agit pour eux et selon le psaume 71: Il délivre le pauvre qui appelle et le malheureux sans recours. Il a souci du faible et du pauvre. Son action est telle que tous les pays le disent bienheureux.

Alors ai-je souci d’agir en chrétien ? Ma vie est-elle bien celle d’un ressuscité, baptisé et confirmé, qui se prépare à la vie éternelle en passant au milieu des hommes en faisant le bien ?

Par le baptême et la confirmation nous accueillons Jésus en nos vies, devenant ainsi son royaume personnel et notre âme le ciel où Dieu lui-même a plaisir à habiter. Que l’Eucharistie que nous célébrons ce matin réensemence en nous sa vie divine que notre péché a pu abîmée, afin que nous demeurions aux yeux des hommes et pour leur salut son royaume d’amour et de paix où ils sont tous désirés et attendus. Amen

60 jeunes jurassiens à Paray le Monial les 7 et 8 décembre

C’est lors d’un conseil diocésain des jeunes autour de Mgr Jordy que les jeunes ont proposé  un pèlerinage avant celui de Lourdes du 25 AVRIL 2020 au 1er Mai.

Ils étaient pas loin d’une soixantaine de jeunes pèlerins et accompagnateurs sur la route de Paray-le-Monial du 7 au 8 décembre 2019  avec Mgr Jordy!

Pendant ces deux jours, ce fût l’occasion de découvrir des « points de repères » pour comprendre quel est le cœur de la vie.

Nous avons également découvert les lieux et  l’histoire de Ste Marguerite-Marie et les apparitions du Sacré-Cœur. vous pouvez retrouver plus d’infos sur

L’Histoire de Paray-le-Monial

avec le père Benoit Guédas, recteur du sanctuaire.

Nous avons également nourri notre vie spirituelle avec des chants, une veillée, des enseignements et la messe à la basilique.

Ce fût un moment  fraternel, de joie, de détente,  partagé pour l’ensemble des participants.

CI DESSOUS LA VIDEO DE CE WEEK-END

 

ANNONCES du 8 au 15 décembre 2019

ANNONCES du 8 au 15 décembre

***********

Cette semaine, nous avons accompagné pour leur retour au Père :

  • Maurice VALLET
  • Gilberte JAILLET
  • Colette ROZAIN
  • Antoinette CHATRENET
  • Colette BAILLY 
  • Gérard BRESSAND

*************

Une formation initiale pour les équipes funérailles de  notre doyenné est programmée début 2020.

Il y aura  4 modules :

  • jeudi 16/01 ;
  • jeudi 13/02;
  • jeudi 12/03
  • mercredi 15 /04 :
    • 10 h – 12 h + pique-nique + 13 h 30 – 18 h

Cette formation s’adresse à toutes les personnes faisant déjà partie d’équipes et désirant se mettre à jour, et à toute personne se sentant concernée et envisageant de rejoindre ce service. L’accompagnement des personnes en deuil est un travail d’équipe où chacun peut trouver une tâche correspondant à ses aptitudes (accueil, lecture, préparation de prière universelle, et de l’église, chants, rites etc. Pour les inscriptions : 03 84 24 04 44.

**************

Lundi 9 décembre

  • Pas de Messe chez les Sœurs de l’Alliance,
  • Préparation de la liturgie du 15 décembre,
  • RDV à ceux qui désirent aider à l’animation du parcours alfa, à l’espace St Dé à 20 h (on a besoin de cuisiniers, de personnes qui préparent la salle et animent les tables …).

Mardi 10 décembre

  • Groupe biblique animé par le père Villet, rue des Tanneurs, de 14 h 30 à 16 h 30 Lettre de Saint Jacques (apporter votre Bible),
  • Atelier inter-confessionnel : Galates 3,1 -14 –  » relire l’Ecriture, comme Ancien Testament, à partir de Pâques  » salle du temple de Lons le Saunier, 24, place Bichat. 19 h 30 – 21 h.

Mercredi 11 décembre

  • Prière de louange pour l’AVENT chez les Sœurs de l’Alliance, 7 h 30 à 8 h,
  • Groupe autour du livret, à St Luc à 15 h 30.

Jeudi 12 décembre

  • Préparation à la Confirmation : Groupe des adultes, à la cure à 20 h 30.

Vendredi  13 décembre

  • Concert de la Maîtrise de Sainte Marie, église Saint Désiré à 20 h 30,
  • Vous êtes mariés religieusement et vous souhaitez approfondir en couple, votre foi :

Venez découvrir les équipes Notre Dame : ce vendredi soir

Patou et Jacky COURVOISIER vous accueilleront.

Merci de vous inscrire : 03 84 44 41 25 – 06 30 42 70 34

Samedi 14 décembre 

  • Temps Fort des 6/5èmes  à Ste Marie de 9 h à 12 h.

Dimanche 15 décembre  –  3ème Dimanche de l’Avent

Messes

  • Samedi 
    • 18 h 30 : Passenans et Perrigny
  • Dimanche
    • 9 h : St Désiré et Macornay 
    • 10 h 30 : Cordeliers et Crançot 
    • 11 h : St Didier

***********

DIMANCHE 22 Décembre

15 h 30 : église des Cordeliers

Messe d’au-revoir à Monseigneur Vincent Jordy et d’action de grâce

suivi d’un verre de l’amitié au Carcom.

*************

Mgr Vincent Jordy sera installé comme archevêque de Tours

Dimanche 5 janvier à 15 h 30 en la cathédrale St-Gatien de Tours.

Le service diocésain des pèlerinages propose aux Jurassiens la possibilité de l’accompagner dans son nouveau diocèse. Deux cars sont prévus, votre inscription est OBLIGATOIRE jusqu’au 20 décembre DERNIER DÉLAI.

Téléphoner au service des pèlerinages : 03 84 47 87 50   ou   pelerinages@eglisejura.com

************

Merci de faire savoir aux  personnes qui ne peuvent pas se déplacer et qui souhaiteraient rencontrer un prêtre  qu’ils ne doivent pas hésiter à appeler au secrétariat : 03 84 24 04 44

**************

Intentions de messes du 8 au 15 décembre

Samedi 7/12/19

 

18 h 30 : Montmorot Maria BASSET et Rosa ROTA ;

Alberte et Georges DENIS et leur petite fille Julia ; Pierre BROUTET et famille ;

Jean THEVENOD ;

Emmanuel MEYNIER ;

Famille GUIGNOT – VENNE ;

En l’honneur de la Sainte Vierge ;

Yvette GUILLON ;

René BRUN et François BERTHAIL ;

Intention particulière ;

Anne-Marie et René COQUILLE ;

Georges et Marcelle CATTENOZ et leurs familles ;

Gilles ROY et défunts de sa famille ;

Daniel MARECHAL et défunts famille MARECHAL – SAVOYE ;

Famille PROST – DANGIN ;

Bernard BILBAULT et famille ;

Famille BASSARD – CLERC vivants et défunts ;

Simone et Léon PROST et famille ;

Colette, Joseph et Benoit ROZAIN et famille.

Dimanche 8/12/19

2ème Dimanche

d’Avent

 

 9 h   :

  •  St Luc,
  • Lavigny

 

10 h 30 :

  •  Cordeliers
  • Crançot

 

11 h  :   

  • Arthenas,
  • Voiteur
Lundi 9/12/19  18 h 30 : Cordeliers Fête de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie
Mardi 10/12/19

St Romaric

8 h 30 : Cordeliers

10 h 30 : Conliège

Mercredi 11/12/19

St Daniel

18 h 30 :  Cordeliers Daniel PERNIN.
Jeudi 12/12/19

Ste Chantal

8 h 30 : Cordeliers
Vendredi 13/12/19

Ste Lucie

9 h : St Luc

18 h 30 : Cordeliers

Samedi 14/12/19

Ste Odile

8 h 30 : Cordeliers
Samedi 14/12/19

 

 18 h 30 :

  • Passenans
  • Perrigny
Pierre BROUTET et famille ;

Intentions particulières ;

Famille GUIGNOT – VENNE ;

André LAGUT et défunts de sa famille ;

Jeanine HUGON ;

Raymonde JANIER ;

Simone et Léon PROST et famille ;

Antoinette CHATRENET (suite obsèques) ;

Noël et Gérard PUTOT (anniversaire) ;

Famille MAURILIERAS.

Dimanche 15/12/19

3ème Dimanche

d’Avent

 9 h  :

  • St Désiré
  • Macornay

10 h 30 :

  •  Cordeliers
  • Crançot

11 h : St Didier

homélie du 1 dimanche de l’Avent A

Psaume : 121

Quelle joie quand on m’a dit : « Nous irons à la maison du Seigneur ! » Maintenant notre marche prend fin devant tes portes, Jérusalem !

Jérusalem, te voici dans tes murs : ville où tout ensemble ne fait qu’un ! C’est là que montent les tribus, les tribus du Seigneur.

C’est là qu’Israël doit rendre grâce au nom du Seigneur. C’est là le siège du droit, le siège de la maison de David.

Appelez le bonheur sur Jérusalem : « Paix à ceux qui t’aiment ! Que la paix règne dans tes murs, le bonheur dans tes palais ! »

À cause de mes frères et de mes proches, je dirai : « Paix sur toi ! » À cause de la maison du Seigneur notre Dieu, je désire ton bien.

messes du jour prieres semaine dimanche - Page 5

Depuis le commencement, à cause de la défiance des hommes à son égard, Dieu a transformé l’Histoire des hommes en histoire du salut. Au cours des siècles Il est intervenu dans la vie des hommes en faisant connaître par la voix des prophètes son désir de se faire l’un de nous pour faire de chacun de nous, si nous le désirons, des participants de sa nature divine. Dieu en Jésus assume notre humanité pour la diviniser et transforme notre marche à travers le temps et l’histoire en un pèlerinage vers la maison du Seigneur, vers le royaume qui vient.

En ce début d’année liturgique il est important de rappeler ce double mouvement de Dieu qui vient à nous en Jésus et de nous qui allons vers le Père. Le temps de l’Avent nous prépare donc autant à Noël (Dieu vient à nous) qu’il nous indique le but de notre vie terrestre : nous préparer à entrer dans le royaume de Dieu. J’en veux pour preuve la première strophe du psaume 121 que nous venons d’entendre. Le temps de l’Avent que nous inaugurons aujourd’hui est à la fois une marche joyeuse vers la crèche et nous pouvons dire avec le psalmiste: Quelle joie quand on m’a dit : « Nous irons à la maison du Seigneur ! » Il est aussi l’indicateur du terme de notre pèlerinage sur terre et au jour de notre mort avec le psalmiste nous proclamerons : « maintenant notre marche prend fin devant tes portes, Jérusalem » !

Cette double invitation à arpenter joyeusement le chemin vers la crèche et vers le royaume a plusieurs caractéristiques que j’aimerai vous partager ce matin.

1/ Une invitation pour tous. Le désir de Dieu de sauver toute l’humanité est proclamée par la bouche du prophète Isaïe : Vers Jérusalem afflueront toutes les nations et viendront des peuples nombreux. Ils diront : « Venez ! Montons à la montagne du Seigneur, à la maison du Dieu de Jacob ! » Ainsi l’élection du peuple juif  n’est pas exclusive, elle est particulière. Il n’est pas seul à être sauvé, mais le modèle du Salut accueilli et proposé à tous. Et ce désir divin de sauver toute l’humanité se réalise déjà à la crèche. En effet, à travers l’adoration des bergers israélites et des mages païens c’est déjà toute l’humanité qui est présente devant le Seigneur.

Alors interrogeons-nous. Si tous les hommes sont appelés au salut, ai-je le désir de les voir tous partager la vie de Dieu et, est-ce que j’agis en ce sens ?

2/ Une invitation au changement. Mais pour désirer le salut de tous, il faut d’abord accueillir le sien ! Dans son sermon 169, 13 st Augustin affirmait : « Dieu qui t’a créé sans toi, ne te sauvera pas sans toi ». Dieu ne peut pas nous sauver sans notre accord, sans que nous accueillions le Salut qu’il donne en Jésus.

Les autres peuples attendent aussi qu’on éclaire leur chemin de vie, qu’on leur indique les changements à opérer. Dans la première lecture les païens demandent : Qu’il nous enseigne ses chemins, et nous irons par ses sentiers. Les commandements que Dieu a donnés à son peuple sont à faire connaître à tous les hommes, grâce à eux tous pourront marcher à la lumière du Seigneur. Mais pour que tous marchent, il faut d’abord que nous même soyons sur le chemin !

Demandons-nous maintenant où nous en sommes de l’acceptation de notre salut, avons-nous accueilli Jésus en nos vies, réglons-nous notre vie sur les commandements du Seigneur ?

3/ faire de sa vie un témoignage. Les changements intérieurs qu’opère Jésus quand il est accueilli en nous, se voient à terme à l’extérieur. C’est st Paul qui nous le dit en l’écrivant aux Romains : Conduisons-nous honnêtement, comme on le fait en plein jour. Nous devenons des témoins.

Témoigner de sa foi et la proposer aux autres ce n’est pas l’imposer mais désirer leur bien, c’est ouvrir un chemin vers la vie en plénitude à la fin des temps, comme le dit le psalmiste : À cause de la maison du Seigneur notre Dieu, je désire ton bien. 

Par l’eucharistie Dieu vient aujourd’hui crécher en vous, alors demandons-lui la grâce de devenir pour la semaine une crèche publique où les personnes étrangères à Dieu pourront Le contempler à l’œuvre et désirer ainsi bénéficier du salut à leur tour. Amen

entrée en Avent aux Cordeliers

une belle entrée en Avent pour les enfants et les parents de la catéchèse le dimanche 01 décembre dernier. Dès 09h15 les enfants se sont retrouvés en groupe, avec les catéchistes,  pour découvrir le temps de l’Avent pendant que les parents ont partagés avec le père Jean Villet. Lors de la messe animée joyeusement par les musiciens, les petits chanteurs à la croix de bois, présents pour l’Eucharistie, ont entonné un chant à l’offertoire.

retour en image…

LES ATELIERS DES ENFANTS

ATELIER DES PARENTS

A67D7A54-0BD2-4664-A722-33A670D816D923BAF16E-75C0-4412-82C6-906010C51F46

LA MESSE

 

 

entrée en Avent à Voiteur

Dimanche  1° décembre : Les raisons ne manquaient pas aux paroissiens des coteaux de Seille pour faire la fête.

Tout d’abord c’est le 1° dimanche de l’Avent et toute la communauté paroissiale s’est préparé à accueillir dans la joie la venue du sauveur.

C’est aussi la fête de saint François Xavier missionnaire, principalement en Asie mais surtout un des pères fondateurs de la compagnie de Jésus qui a beaucoup œuvré dans le domaine de l’enseignement. C’est pourquoi traditionnellement le groupe scolaire de la Salette vient à cette occasion participer à la messe paroissiale.

Cette célébration commune, recueillie et festive, rajeunie par la présence de nombreux enfants petits et grands, a été également un moment important pour les CM1 qui ont reçu un livre pour les aider à mieux découvrir Jésus. « Parle Seigneur, Ta parole est un trésor »

Il nous reste maintenant à nous mettre en route dans la joie vers l’Espérance de Noël.

Resized_20191201_105004_001_1928001002Resized_20191201_110650_1067Resized_20191201_115444_9441