homélie du 14° dimanche …. (prochaine homélie le 30 juillet)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Cet Évangile que nous entendons lors de la fête du Sacré Cœur, fête de l’infinie miséricorde de Dieu pour tous les hommes, il nous est donné de l’entendre ce dimanche 14° du temps ordinaire. Dans les propos de Jésus nous pouvons distinguer trois moments distincts : une prière de louange adressée au Père, une affirmation sur la connaissance de Dieu et enfin un appel à devenir disciple. 3 moments, donc 3 parties dans mon homélie :

1/ L’Évangile commence donc par une prière d’action de grâce de Jésus. Jésus rend grâce à son Père car ses apôtres, de simples pêcheurs, se sont laissés instruire par l’Esprit Saint. Jésus exulte de joie pour les moyens que son Père utilise pour se faire connaître des hommes. Il passera par ceux qui sont devant lui le cœur disponible, l’âme ouverte.

Cette parole de Jésus est un aide mémoire pour chacun de nous. Ce que nous savons de Dieu, nous le savons par révélation du Père. Nous n’avons pas à en tirer orgueil, c’est toujours Dieu qui fait le premier pas en notre direction. Certes, par nos capacités à réfléchir (qui sont elles aussi cadeaux de Dieu), nous pouvons accéder à la connaissance de Dieu et la déployer pour la faire comprendre aux autres. Mais n’oublions jamais que Dieu ne peut venir remplir de sa présence que des cœurs qui L’attentent, des intelligences qui Le cherchent et des âmes qui désirent Lui ressembler. Alors demeurons pauvres pour qu’Il nous enrichisse !

2/ l’Evangile se poursuit par une affirmation sur la connaissance de Dieu : Si Dieu vient jusqu’à nous, c’est pour faire alliance avec nous, pour nous connaître. Connaître Dieu est d’abord une initiative divine, une invitation du Seigneur. C’est Dieu qui nous appelle à nous unir à Lui et il le fait par son Fils Jésus qu’il a envoyé dans le monde pour sceller son alliance éternelle avec l’humanité. Car qui mieux que le Christ connaît le Père, lui qui s’est fait le plus petit parmi les petits ? Lui qui est venu réaliser la volonté de Dieu au milieu des hommes ? 

Ainsi Jésus veut se communiquer aux autres, à nous ce matin, il veut se faire connaître de nous et faire connaître son Père. Comment donc le laisser œuvrer en nous ? D’abord en méditant sérieusement les textes bibliques car ils vous aideront à comprendre combien le projet de Dieu est cohérent, lui qui a choisi un peuple pour y naître et pour ouvrir ses promesses à tous les hommes. C’est ce que nous rappelle le prophète Zacharie dans la première lecture : Voici ton roi qui vient à toi :… Il brisera l’arc de guerre, et il proclamera la paix aux nations. Sa domination s’étendra d’une mer à l’autre.

Celui qui parcoure la Bible, avec le secours de l’Esprit, découvre que l’amour divin du Père enfante sans cesse notre monde et le relève avec patience. Comme le laisse entendre le psaume : le Père est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour, Il soutient ceux qui tombent et redresse les accablés.

Ensuite, vous le savez bien, puisque vous êtes ici, Jésus se fait connaître à nous et nous révèle le Père à travers les sacrements et surtout l’Eucharistie. La communion à son Corps ressuscité est union à sa vie divine, elle est prémices des noces éternelles dans la joie. Alors où en êtes vous vraiment de votre foi eucharistique ? Pouvez-vous affirmer tout à l’heure en recevant l’hostie consacrée : « Jésus tu es mon Seigneur et mon Dieu : c’est ta vie divine que je reçois quand je communie » ?

3/ L’Évangile se termine par un appel de Jésus à devenir son disciple, car la véritable connaissance du Christ qu’offrent la méditation de l’Ecriture et la communion à son Corps, suscite le désire de le faire aimer, de le communiquer. Nous sommes eucharistiés pour devenir le pain de Dieu qui nourrit tous les hommes. Voilà le joug que Jésus nous propose de prendre : celui du témoignage de l’amour, de celui qui est doux et humble de cœur.  Il est notre modèle pour agir dans notre monde et aimer ceux que nous rencontrons. Ce n’est pas facile pensez-vous car nous sommes de pauvres pécheurs ! Certes, mais alors écoutez la réponse que vous fait st Jean Chrysostome : « Venez, vous tous qui vivez dans l’anxiété, dans la tristesse, dans le péché ; venez, non pour recevoir le châtiment de vos péchés, mais pour en être délivrés ; venez, non pas que j’ai besoin de la gloire que vous pouvez me procurer, mais parce que je veux votre salut… je vous ferai jouir d’un repos complet. ». Oui frères et sœurs venez recevoir à la communion la source de Vie et vous deviendrez source de vie divine et de salut pour les autres. Amen

 

    ANNONCES du 9 juillet au 6 août 2017

ANNONCES du 9 juillet au 6 août 2017

*******

VIVONS ENSEMBLE

SERVEZ-VOUS ET FAITES – LE CONNAITRE

*******

En juillet et août, le secrétariat de la cure , 7 rue du Puits Salé à Lons le Saunier 

sera ouvert uniquement le matin

Tél : 03 84 24 04 44

Mail :  saint.desire@eglisejura.com  –  http //doyennedelons.com

******

Au mois de juillet

  • pas de messe chez les Soeurs de l’Alliance
  • ni de messe à St Luc le jeudi soir.

   ******

Dimanche  9 juillet  –  14ème dimanche du Temps Ordinaire

Messes :

  • Samedi :
    • 18h 30 : Revigny
  • Dimanche :
    • 9h 00 : St Luc
    • 10h 30 : Cordeliers et Mirebel

Mercredi 12 juillet

  • Préparation au baptême, à la cure à 20h00.

Dimanche  16 juillet  –  15ème dimanche du Temps Ordinaire

Messes :

  • Samedi :
    • 18h30 Montmorot
  • Dimanche :
    • 9h00 : St Désiré
    • 10h30 : Cordeliers et Vevy

******

Dimanche 16 juillet 2017  

Pèlerinage à Notre Dame du Mont Carmel

  • 15h 30 : RDV à l’église de Revigny
  • 15h 45 : Temps de prière
  • 16h 00 : Départ de la marche
  • 18h 30 : Rassemblement vers l’oratoire et Prière Mariale.

Marcher…c’est un élan…pour une rencontre…

Paroisses saint Désiré – les Roches 

Mercredi 26 juillet : 3 châteaux de la côte de l’Heute (distance + ou – 9 km)

  • Départ 9h, église de Verges
  • Retour 16h: messe à l’église à l’église de Verges

Mercredi 9 août : Sur les pas de Saint François Néron (distance + ou – 9 km)

  • 9h 30 – 16h30 : départ et retour église de Macornay

******

Dimanche  23 juillet   – 16ème dimanche du Temps Ordinaire

Messes :

  • Samedi :
    • 18h30 St Luc
  • Dimanche :
    • 9h00 : Conliège
    • 10h30 : Cordeliers et Crançot

Dimanche  30 juillet – 17ème dimanche du Temps Ordinaire

Fête de la Paroisse Saint Désiré

  • Messe 10h 30 : Cordeliers
  • Vêpres à 18h église St Désiré suivies d’un verre de l’amitié salle paroissiale rue des Tanneurs.

Jeudi 3 août

  • Messe à St Etienne de Coldre à 10h 30 donc pas de messe le matin aux Cordeliers.

Dimanche  6 août  – 18ème dimanche du Temps Ordinaire

Messes :

  • Samedi :
    • 18h30 St Désiré
  • Dimanche :
    • 9h00 Montmorot
    • 10h30 Cordeliers et Briod

***********************

INTENTIONS DE MESSES  du 8 au 23 juillet 2017

Samedi 8/07/2017 18h 30 : Revigny En action de grâce pour le mariage de :

  • Nicolas et Mathilde, 
  • Romain et Marie-Gabrielle, 

Odile SASSARD et sa petite fille Laetitia,

M. et Mme AUNE, Paulette MARTIN et famille,

Bernard POULET et sa famille,

Bernard ANDRE (anniversaire),

Familles ABRAS-BERNARD-BARTHELET,

Louis et Aline BUCHIN et leur fille,

Yvette TESTON (anniversaire).

Dimanche 9/07/2017

14ème Dimanche du Temps Ordinaire

9h 00 : St Luc

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Verges

Lundi 10/07/2017

St Ulrich

18h 30 : Cordeliers  
Mardi  11/07/2017

St Benoit

8h 30 : Cordeliers  
Mercredi 12/07/2017

St Olivier

10h 30 : N.D de Lorette

18h 30 : Cordeliers

 
Jeudi 13/07/2017

St Henri, St Joël

8h 30 : Cordeliers  
Vendredi 14/07/2017

De la Ferie

9h 00 : St Luc

18h 30 : Cordeliers 

 
Samedi 15/07/2017

St Donald

8h 30 : Cordeliers  
Samedi 15/07/2017 18h 30 : Montmorot  Famille PUGET-PIRAT,

Famille VILLE-BELLEVRET,

Micheline SCAMORI, René BOISSON,

Intentions particulières Jean-Claude PRENAS et sa famille,

Familles DUCLOCHER-LAPIERRE,

André LEGLISE,

Peata TUIKALEPA-Falakika et défunts de la famille MASEI,

Akenete -Suzana – Vitalina – Sapeta – Vévé TAKASI.

Dimanche 16/07/2017

15ème Dimanche du Temps Ordinaire

Notre Dame du Mt Carmel

9h 00 : St Désiré

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Vevy

Lundi 17/07/2017

Ste Charlotte

18h 30 : Cordeliers  
Mardi  18/07/2017

St Frédéric

8h 30 : Cordeliers  
Mercredi  19/07/2017

St Arsène

10h 30 : N.D de Lorette

18h 30 : Cordeliers

 
Jeudi 20/07/2017

Ste Marina

8h 30 : Cordeliers  
Vendredi 21/07/2017

St Victor

9h 00 : St Luc

18h 30 : Cordeliers 

Marie GHELMA et sa famille.
Samedi 22/07/2017

Ste Marie Madeleine

8h 30 : Cordeliers  
Samedi 22/07/2017 18h 30 : St Luc Daniel PERNIN,

Eugène et Marie FLORIN et leur fils.

Dimanche 23/07/2017

16ème Dimanche du Temps Ordinaire

 

9h 00 : Conliège

10h 30 : Cordeliers

10h 30 : Mirebel

 

les catéchistes se réunissent en doyenné : travail et repas convivial!

la quasi totalité des catéchistes du doyenné de Lons étaient présentes ce mardi soir pour fixer les grandes dates de l’année à venir que nous vivrons en doyenné! CE fut l’occasion aussi d’un bilan des activités et de partager un repas dans une ambiance conviviale!

tous les événements à venir, dates et lieux seront communiqués dans le numéro de rentrée de « Vivons Ensemble ».

 

A NOTER DÉJÀ :

LA MESSE DE RENTRÉE AVEC BENEDICTION DES CARTABLES,

POUR TOUT LE DOYENNE

LE DIMANCHE 24 SEPTEMBRE A 10H30 AUX CORDELIERS A LONS! 

 

Repas de fin d’année avec les confirmands et leurs parents

Une belle soirée festive avec une cinquantaine de personne s’est déroulée ce vendredi 30 juin à l’espace saint désiré. Il s’agissait à la fois de conclure l’année de préparation à la confirmation et de faire le lien avec le groupe qui commence la préparation. Cette soirée a permis aux parents et aux jeunes de faire connaissance autour d’un barbecue. Une ambiance décontractée et des conversations à bâton rompu pour cette première qui est à renouveler!

lors de la soirée ont été présentées les différentes activités et rendez-vous durant l’année de préparation à la confirmation : rencontres du vendredi soir, pélé à Lourdes, Week-end à Châtel, service des plus pauvres, etc… les jeunes qui terminent leur préparation ont été d’excellents témoins pour les jeunes qui commencent. Merci à tous ceux qui ont fait de cette soirée une réussite!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Présentation des travaux de restauration des peintures murales et du missel de l’église de Revigny

Ce vendredi 23 juin, à l’invitation de la mairie de Revigny, une foule nombreuse et passionnée s’est retrouvée à l’église de Revigny. Depuis qu’ont été découvertes les peintures murales représentant la passion du Christ dans le choeur de l’église, de nombreuses personnes ont à coeur de les faire connaître et restaurer.

en plus, dans un missel du XVI° siècle retrouvé par l’une de nos paroissiennes il est fait mention, par le curé de l’époque, d’un événement  miraculeux à l’origine de la fête « de la mont carmel » dans le village. Ce missel a lui aussi été restauré …. 

les mots que vous lirez ci-dessous sont de Madame Annette Fusier

L’église de Revigny était bondée le 23 juin 2017 après-midi (du monde jusque dans la tribune) pour la présentation de deux restauration :    

20170623_171615.jpg

 –  les peintures murales du chœur de l’église

– le missel de la mairie.

Monsieur le maire Jean-Yves Bailly a donné le récapitulatif des travaux :

effectués : le toit  (2012-2013),

à venir : cloche, fissures du chœur. Montant 160.900 euros avec financement en cours d’organisation avec l’aide de la Région, du Département, de la fondation du patrimoine (appel au peuple : donnez et réduisez vos impôts ! ) et le prix : Pèlerin  Patrimoine en 2016 de 13 500 €. La procédure de classement est en cours.

En l’absence des restauratrices de Vesoul les peintures ont été expliquée par Mme Lanczitk  sui pour se faire entendre a dû se résoudre à « monter en chaire » (une idée de l’éventuelle féminisation du clergé et pour Monsieur l’abbé Brelot peut-être l’envie de réutiliser les chaires de ses églises !)

20170623_173334

Avec M. Buzelin de la DRAC, Mme Lanczitk  nous a exposé l’histoire de ces peintures et dans un 2ème temps le public est monté dans le chœur pour mieux voir. Révélées fortuitement par une infiltration en décembre 2013 – provoquée sans doute par les fissures dues au poids du clocher bâti au XVI° siècle sur l’église datant du XV°.

Dégagées de novembre 2014 à janvier 2015 les 17 scènes de la passion du Christ ne sont pas toutes bien reconnaissables, surtout sur le côté sud plus humide. Deux et demi ont été restaurées (moitié supérieure du fait de la fenêtre percée plus tard). L’arrestation de Jésus avec le baiser de Judas est l’élément principal – on remarque Jésus tenant l’oreille coupée par Pierre au serviteur du grand prêtre (avant de la replacer ) Pierre qui replace son épée dans le fourreau. Les visages ne sont pas refaits dans cette scène mais sont très expressifs dans la suivante où les guerriers ont des mines farouches (Jésus devant Pilate sans doute).

Les couleurs ont été restituées avec minutie suivant une technique pointilliste qui masque les piquetages (350 par m ) effectués lorsque quelques siècles plus tard les peintures démodées ont été remplacées par d’autres enduits, piquetages qu’on voit bien sur les scènes non encore restaurées. Les techniques utilisées lors de la réalisation puis de la restauration sont clairement démontrées.

20170623_17504620170623_175130.jpg

Après ces explications données en un duo très dynamique, le public s’est rendu à la salle polyvalente pour découvrir le missel restauré.

En très mauvais état, victime des usures du temps, il a bénéficié entre les moines de Cyndy Landry d’un véritable lifting expliqué de façon très précise, documents à l’appui. Cet ouvrage compte 384 pages mais manquent les pages de 128 à 216. Il date du XVI° siècle (1589 imprimé à Besançon). Désormais restauré pour le contenu le voir à la mairie.

Mais ce que tout le monde attendait c’est l’histoire de l’événement  …. relaté sur une page du calendrier : le récit du vicaire de Revigny : Antoine Roux. C’est Mme Annie Gay qui, avec son talent oratoire bien connu et sa compétence révélée de longue date qui a éclairé cette histoire.

D’abord la date : le 16 juillet 1634 dit le texte – mais en se référant à Mme Guyard  directrice des archives départementales, une erreur de transcription doit être rectifiée : les faits datent du 16 juillet 1637.

C’est un événement lié à la guerre de Dix Ans  lors d’une des tentatives de conquête par la France de cette terre espagnole des paysans réfugiés dans les grottes (Baumes), de Revigny ont été attaqués et ont échappé au désastre. La légende et la tradition attribuent cette victoire à l’intervention de la Vierge qui a détourné les balles sur un essaim d’abeilles lequel a mis les assaillants en fuite. De ce miracle est issue la fête du 16 juillet où Notre Dame est célébrée en procession vers l’oratoire des Monts de Revigny. Cette brillante explication n’est ici que résumée avec des moments savoureux :

– Comment la pauvre armée comtoise imprudemment avancée devant le duc de Longeville remontant du Bugey a été « patafiolée » (écrasée ?) à  Cornod  le 16 mars 1637.

La mise au point sur la résistance collective conduit par des chefs de bande … dont le célèbre Lacuzon à Montaigu et St Laurent la Roche, ou La Courbière en Bresse et ici à Revigny le curé de St Maur qui ne se contentait pas de protéger et soutenir religieusement les paysans réfugiés (21 baptêmes de 1631 à 1648) et d’ aider lors d’une épidémie de peste mais aussi les dirigeait lors des escarmouches, comme d’autres prêtres ailleurs dans la comté…)

Cette après-midi culturelle s’est achevé par un « pot de l’amitié » dont le buffet de qualité exceptionnelle est à signaler. Et le public nombreux et attentif attend la suite des restaurations de ces peintures murales qui sont rares en Franche Comté.