ANNONCES du 21 au 28 octobre 2018

Paroisse Saint Désiré : ANNONCES du 21 au 28 octobre 2018

**************

 Aujourd’hui, Journée Missionnaire Mondiale

Quête pour les œuvres pontificales missionnaires.

**************

Lundi 22 octobre

  • Messe chez les Sœurs de l’Alliance à 12h,
  • Préparation de la liturgie du 28 octobre et de la Toussaint (Perrigny) à la cure à 20h.

Mardi 23 octobre

  • Pas de messe à Conliège,
  • Rencontre du Service Évangélique des Malades (SEM)) à la cure à 14h,
  • Mardi et jeudi   : catéchèse proposée par le chemin néo-catéchuménal pour les jeunes et les adultes, à 20h, rue des Tanneurs –  service de baby-sitting gratuit.

Mercredi  24 octobre

  • Rencontre de l’équipe AED (Aide à l’Eglise en Détresse) pour préparer la prière du vendredi 26, à la cure à 15h30.

Jeudi  25 octobre

  • Prière façon Taizé à la crypte de St Désiré à 20h30.

Vendredi 26 octobre

  • Pas de messe à St Luc,
  • Messe au Parc des salines, à 15h.

Samedi 27  octobre

  • Baptêmes  aux Cordeliers de :
    • Keydan et Kaylan DORIVAL,
    • Shaynice JEAN-JOACHIM-EURASIE,
    • Djanaël HANESSE.
  • Messe à la Maison d’Arrêt.

Messes : 

  • 9h : Perrigny
  • 10h30 Cordeliers, Montain, Macornay, Voiteur et Mirebel

*****************

A la sortie, des bougies à déposer sur la tombe de nos défunts, seront en vente au profit du Service des Vocations au prix de 5 €

 *****************

Actuellement,

 Quatre jeunes hommes : Paterne, Ligori, Jegani, Christopher  sont au séminaire ou en attente d’ordination,

Deux jeunes filles  sont en passe de rentrer chez les Clarisses

et Sœur Maria Clara a fait cet été ses vœux temporaires au Carmel de St Maur….

*****************

Je vous remercie par avance du bon accueil que vous ferez à nos vendeurs à l’issue de la célébration et surtout de vos prières pour que

Dieu donne à notre Eglise de St Claude

toutes les vocations dont elle a besoin pour l’annonce de la Bonne Nouvelle.

*****************

Fête de « TOUS SAINT »

Jeudi 1er novembre

Eglise des Cordeliers

Rendez-vous, parents et enfants à  9h15  à l’église des Cordeliers pour divers ateliers.

*****************

Messe anticipée du 30 ème dimanche du Temps Ordinaire – Samedi 27 octobre :

  • 18h30 : Revigny 
  • 18h30 : Brery  

Dimanche 28 octobre :

Messes  :

  • 9h : St Luc
  • 9h : l’Etoile 
  • 10h30 : Cordeliers
  • 10h30 : Vevy (baptême de Marc RAGONDET)
  • 11h : Macornay

**********************

Le bulletin du doyenné « Vivons Ensemble entre Seille et Sorne » est paru.

Pensez à vous réabonner !

Merci aux distributeurs de venir prendre les paquets à la cure.

**********************

Pour clôturer ce mois d’octobre, mois du Rosaire,

chapelet organisé par les équipes du Rosaire,

mercredi 31 octobre  à 16h à St Luc.

**************************

INTENTIONS DE MESSES du 21 au 28 octobre 2018 

Samedi  20/10/2018 18h30  : Perrigny

18h30 : Nevy sur Seille

 Gérard et Claude GADOULLET,

Pour Tressy MEDIGUE -GLARMET  (anniversaire),

Pour les mariés d’hier : Fabien et Mélodie COMBE,

Alberte et Georges DENIS et leur petite fille Julia,

Léon PROST et sa famille,

Famille BOUVIER-GRIGI,

Famille GUIGNOT-VENNE,

Pour des parents et les défunts de leur famille,

Paul et Madeleine GUILLEMAUT (anniversaire),

Gustave LOYE et Jean-Noël REVERBERI,

Jean DURAFFOURG et défunts de sa famille,

Michel ROGER,

Michel KRATTINGER,

Gilberte LARCENEUX (suite obsèques).

Dimanche 21/10/2018

29ème dimanche du Temps Ordinaire

 

 9h : Montaigu

 9h : Vernantois

10h30  : Cordeliers

10h30 : Vevy

11h : Plainoiseau

Lundi 22/10/2018

St Jean  Paul II

12h :  Srs de l’Alliance

18h30 : Cordeliers

 
Mardi 23/10/2018

St Jean de Capistran

8h30 : Cordeliers
Mercredi  24/10/2018

St Antoine-Marie Claret

18h30 : Cordeliers
Jeudi 25/10/2018

St Enguerran

8h30 : Cordeliers Famille VILLE-BELLEVRET.
Vendredi 26/10/2018

St Dimitri

 

18h30 :  Cordeliers

Famille GHELMA-VERNET, 

Défunts familles HERODY-VUITTON et CHALUMEAU-DANG.

Samedi  27/10/2018

  Ste Emeline

8h30 : Cordeliers  
Samedi  27/10/2018 18h30  : Revigny

18h30 : Brery

 Odile SASSARD et sa petite fille Laetitia,

René BRUN et famille BRUN et BERTHAIL,

François BERTHAIL,

Familles DÉTHÉ-GROSJEAN-PIGNIER,

En action de grâce pour 50 ans de mariage,

Joseph ROZAIN et sa famille,

Famille GUIGNOT-VENNE,

Andrée DOLE,

Josette GUYON (anniversaire),

Intentions particulières, 

Pour les malades,

Famille DE MARGUERYE,

Vivants et défunts des familles KOVARIK et VATTEVILLE,

Albert et Madeleine PY et famille.

Dimanche 28/10/2018

30ème dimanche du Temps Ordinaire

 

 

 

 

 9h : St Luc

 9h : L’Etoile

10h30  : Cordeliers

10h30 : Vevy

11h : Macornay

 

 

homélie 28° dimanche

Qui est le « jeune homme richeÉvangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? » Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. » L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. » Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. » Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! » Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Jésus reprenant la parole leur dit: « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarde et dit: « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. » Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. » Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle. »

Dans la vie sociale, nous rencontrons deux genres de personnes : celles qui font le minimum requis et celle qui font un maximum. Celles qui visent un vivre ensemble de base : respecter la loi et se faire quelques connaissances et celles qui veulent une véritable vie sociale, qui veulent plus de justice et une vraie vie fraternelle avec les autres. A la seconde catégorie, celle des personnes qui en veulent toujours plus, on pourrait associer un slogan politique entendu les dernières années : travailler plus pour gagner plus !

Et bien il en va de la vie spirituelle et de notre conversion comme de la vie sociale : il y a ceux qui ne veulent gagner que le SMIG, c’est à dire le Salut Minimum Garanti et ceux qui, sachant le salut possible, voudront travailler sans relâche au Salut du plus grand nombre par la pleine communion entre les hommes et avec Dieu. Les premiers feront le minimum demandé pour obtenir leur salut, à savoir respecter les 10 commandements. Les autres s’abîmeront en Dieu, jusqu’à l’épuisement, pour servir les hommes ; ils essaieront, au-delà du respect des 10 commandements de vivre dans l’imitation de Jésus-Christ.

Vous aurez certainement reconnu là les deux attitudes décrites dans l’Evangile de ce dimanche : d’un côté l’homme riche, de l’autre Jésus et ses disciples.

Nous ne devons pas nous tromper, Jésus ne condamne pas l’homme riche, au contraire nous dit st Marc : Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Mais l’homme riche a une vision très législative du royaume de Dieu et de la vie éternelle, sa question, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? peut se traduire par : quel est le SMIG spirituel qui me garantisse la vie éternelle ? Et Jésus donne une réponse, ce qui signifie que l’on peut être sauvé en suivant cette voix. Il lui rappelle la loi des pères, celles des 10 commandements. En les respectant chacun peut vivre une vie juste et honnête, c’est le minimum à vivre qui garantit un vivre ensemble paisible dans ce monde et la vie éternelle dans l’autre.

Cependant il nous faut scruter aussi la seconde partie du propos de Jésus. Il ajoute une clause supplémentaire : » Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi.«  Jésus affirme que l’on peut aller plus loin en s’unissant davantage à Lui. Il n’est plus seulement un Dieu qui donne des commandements pour diriger nos vies, il est le frère avec lequel nous voulons vivre et cheminer dans la foi. A ce niveau là, Jésus n’impose rien, il fait seulement une proposition, une invitation à cet homme riche de vivre plus intensément sa relation avec Dieu. L’homme est libre de sa réponse. L’invitation à une vie spirituelle plus radicale, à la suite du Christ comporte trois points qu’on appelle dans l’Eglise les conseils de vie évangélique : la pauvreté, la chasteté et l’obéissance. Essayons d’appliquer ces 3 conseils à notre relation à l’argent et aux biens qu’ils soient d’ordre matériel, intellectuel ou spirituel, comme Jésus y invitait l’homme riche.

D’abord la pauvreté : Notre attachement aux choses et aux idées nous empêche-t-il de dire un « oui » franc et massif à Dieu ? Pour suivre Jésus, sommes-nous prêts, comme nous y invite st Ignace de Loyola à « nous rendre indifférents à toutes les choses créées… de telle manière que nous ne voulions pas, santé plus que maladie, richesse plus que pauvreté, honneur plus que déshonneur, vie longue plus que vie courte, et ainsi de tout le reste ». Ainsi la pauvreté, c’est faire avec ce que l’on a, ne désirant servir que le Christ notre unique trésor.

Ensuite la chasteté : ce terme s’il s’applique en premier aux relations que nous avons avec les autres personnes, peut aussi être utilisé pour bien gérer notre relation aux choses et aux objets. La chasteté est requise dans l’utilisation de nos biens. C’est là le vrai problème du jeune homme riche comme le souligne st Marc avec pudeur : Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. Il peut nous arriver que nous soyons attachés d’une manière déraisonnable, voir fusionnelle, à notre argent, nos biens, nos idées. La chasteté est l’exercice d’une saine distance, d’une bonne gestion de nos relations aux choses et aux personnes.

Enfin l’obéissance : il s’agit là d’écouter, de comprendre, d’acquiescer et d’appliquer les Paroles du Christ pour notre salut et celui de tous les hommes : comme le rappelle la lettre aux Hébreux : Elle est vivante, la parole de Dieu,….. pas une créature n’échappe à ses yeux, tout est nu devant elle, soumis à son regard ; nous aurons à lui rendre des comptes.

Jésus nous invite à une vie plus radicale, plus parfaitement évangélique, oserons-nous, dans la pauvreté, la chasteté et l’obéissance, dire 1 « oui » total, pour devenir en ce monde de vrais évangélisateurs, pour la gloire de Dieu et le salut du Monde. Amen

rencontre des équipes de liturgie du Doyenné

ce mercredi 10 octobre l’espace st Désiré rue des Tanneurs était plein des membres des équipes de liturgie des cinq paroisses du doyenné de Lons.

20181010_195907

un premier temps de rencontre, d’échange et de formation. Une rencontre qui en appellera d’autres.

nous avons commencé par nous présenter par paroisse…

 

avant de partager ensemble un temps de prière.

20181010_213105

puis chacun à réfléchi à ce qu’était la liturgie pour lui : préparation des célébrations; messes, sacrements, place de la Parole de Dieu, symboles, rites, etc…

après une lecture commune et attentive des définitions données par les fiches éditées il y a quelques années par le  service diocésain de la liturgie;

20181010_210509

nous avons partagé en petits groupes sur les rites et symboles qui nous parlent ou nous interrogent,

 

après une remontée des différents échanges nous nous sommes quittés en célébrant l’office des complies.

 

 

ANNONCES du 14 au 21 octobre 2018

Paroisse Saint Désiré : ANNONCES du 14 au 21 octobre 2018

*************

 Du lundi 15 au vendredi 19 octobre, 

retraite des prêtres des 3 diocèses de Franche-Comté à la Roche d’Or

 *************

Aujourd’hui, commencement de la

semaine missionnaire mondiale

*************

Lundi 15 octobre

  • Pas de messe chez les Sœurs de l’Alliance à 12h,
  • Préparation de la liturgie du 21 octobre à la cure à 20h.

Mardi 16 octobre

  • Relecture du Vivons Ensemble, à la cure à 9h15,
  • Rencontre de l’Aumônerie des Lycées, salle des Tanneurs de 18h30 à 21h15.

************

Essai pendant deux mois, le mardi et le jeudi d’une catéchèse

proposée par le chemin néo-catéchuménal pour les jeunes et les adultes,

à 20h, rue des Tanneurs ; service de baby-sitting gratuit.

*************

Mercredi 17 octobre

Journée internationale de lutte contre la pauvreté

Jeudi 18 octobre

  • Après-midi de rencontre amicale ouverte à tous … au 3 rue des Tanneurs.

Vendredi 19 octobre

  • Rencontre du Groupe de confirmands (jeunes) de 19h15 à 22h, rue des Tanneurs.

Samedi 20  octobre

  • Mariage de Fabien COMBE et Mélodie LEBRUN, aux Cordeliers à 15h.

************

Rencontre – échange

avec Ahmed BELGHAZI, Imam de Chalon Sur Saône

« l’amour et la fraternité sont les fruits de la paix »

9 h30 – 12 h – POLIGNY

************

LANCEMENT DU LIVRET DIOCESAIN :

à 14h30 à la Maison du diocèse à Poligny.

Nouveau livret 2018-2019

« Goûtez la Parole, vivre la fraternité »

************

Messe anticipée du 29ème dimanche du Temps Ordinaire – Samedi 20 octobre  

  • 18h30 : Perrigny
  • 18h30 : Nevy sur Seille

 Dimanche 21 octobre : DIMANCHE DES MISSIONS

Quête pour les œuvres pontificales missionnaires.

Messes  :

  • 9h : Montaigu
  • 9h : Vernantois   
  • 10h 30 : Cordeliers
  • 10h30 : Vevy 
  • 11h : Plainoiseau

*****************

Samedi 20 et Dimanche 21 octobre

Braderie d’automne du Secours Catholique

18 avenue du Stade, à Lons, de 10h à 17h

*****************

INTENTIONS DE MESSES du 14 au 21 octobre 2018  

Samedi 13/10/2018 18h30 : Montmorot

18h30 :  St Didier

Familles PERRIN-PRIEUR-MAZAUDON,

Maurice NOëL (anniversaire) et sa famille,

Jean-Michel MENU (anniversaire),

Marguerite DELOULE (suite obsèques),

Famille PUGET-PIRAT,

Famille PROST-LHOMME,

Jean et Edith PEROZ,

René BRUN et famille BRUN et BERTHAIL,

François BERTHAIL,

Simone BERNARD,

Elisabeth et Pierre MILLET,

Marcelle BOISSON (suite obsèques),

Solange MERCIER,

Famille GUIGNOT-VENNE,

Familles VIDELIER-BERRARD,

Georges et Marcelle CATTENOZ,

Jean THEVENOD,

Intentions particulières,

Famille Frédérique JOURDAN et LOISEAU,

Marie-Thérèse PONARD (suite obsèques).

Dimanche 14/10/2018

28ème dimanche du Temps Ordinaire

 

9h : St Luc

9h : Frontenay

10h30  : Cordeliers

10h30 : Vevy

11h : Courbouzon

Lundi 15/10/2018

Ste Thérèse d’Avila

18h30 : Cordeliers  
Mardi 16/10/2018

Ste Edwige

8h30 : Cordeliers

18h : Conliège

Jeanne PETETIN épouse DALOZ,

Pour les âmes du purgatoire.

Mercredi 17/10/2018

St Baudoin

18h30 : Cordeliers
Jeudi 18/10/2018

St Luc

8h30 : Cordeliers  
Vendredi 19/10/2018

St René

9h : St Luc

18h30 :  Cordeliers

Samedi 20/10/2018

  Ste Adeline

8h30 : Cordeliers Gérard et Jean-Louis VILLE.
Samedi 20/10/2018 18h30 :  Perrigny

18h30 :  Nevy s/Seille

Pour les mariés d’hier : Fabien et Mélodie COMBE,

Alberte et Georges DENIS et leur petite fille Julia,

Léon PROST et sa famille,

Famille BOUVIER-GRIGI,

Famille GUIGNOT-VENNE,

Pour des parents et les défunts de leur famille, Paul et Madeleine GUILLEMAUT (anniversaire), Gustave LOYE et Jean-Noël REVERBERI.

Dimanche 21/10/2018

29ème dimanche du Temps Ordinaire

 9h : Montaigu

 9h : Vernantois

10h30  : Cordeliers

10h30 : Vevy

11h : Plainoiseau

 

 

homélie du 27° dimanche

Saint Materne: 02/03/14 - 09/03/14Lecture du livre de la Genèse

… le Seigneur Dieu fit tomber sur lui un sommeil mystérieux, et l’homme s’endormit. Le Seigneur Dieu prit une de ses côtes, puis il referma la chair à sa place. Avec la côte qu’il avait prise à l’homme, il façonna une femme et il l’amena vers l’homme. L’homme dit alors : « Cette fois-ci, voilà l’os de mes os et la chair de ma chair ! On l’appellera femme – Ishsha –, elle qui fut tirée de l’homme – Ish. » À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un.

Lecture de la lettre aux Hébreux

Si donc Jésus a fait l’expérience de la mort, c’est, par grâce de Dieu, au profit de tous. Celui pour qui et par qui tout existe voulait conduire une multitude de fils jusqu’à la gloire …

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, des pharisiens abordèrent Jésus et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? » Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. » Jésus répliqua : « C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle. Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur déclara : « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle. Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. »

Celui pour qui et par qui tout existe voulait conduire une multitude de fils jusqu’à la gloire ; Voilà comment le rédacteur de la deuxième lecture définit en quelques mots dans sa lettre aux Hébreux le projet de Dieu le Père révélé aux hommes et aux femmes de tous les temps. Voilà le projet de Dieu pour nous ! Il nous a créés pour la gloire, pour sa gloire. En effet non seulement Dieu a de la joie et se glorifie de nous créé homme ou femme, mais il veut aller plus loin encore en nous invitant à partager sa propre vie. Sa gloire c’est que nous soyons ses enfants par adoption, que nous puissions participer dès aujourd’hui et pour l’éternité à sa nature divine.

Pour cela il a d’abord mis en nous son image, il nous a façonnés à sa ressemblance. Comme le relate le livre de la genèse : Avec la côte qu’il avait prise à l’homme, Dieu façonna une femme. Ainsi, au commencement, comme dit Jésus dans l’évangile ; Dieu, pour exprimer son mystère, a fait l’homme et la femme. On pouvait en contemplant l’union de l’homme et de la femme  saisir le mystère de Dieu et voir à quelle gloire l’humanité était appelée, attendue.

Malheureusement, abusés par le démon, piégé par Satan, l’homme et la femme ont abîmé son image par leur péché ; ils ont déformé sa ressemblance par leur désobéissance et leurs fautes. Ils ont fait capoter le projet de Dieu en souillant sa gloire en eux. Désormais l’image de Dieu qui irradiait du couple est comme floutée. Mais Dieu ne pouvait pas abandonner ceux qui demeurent, même d’une manière abîmée, sa ressemblance.

Voilà pourquoi Dieu a envoyé son Fils Jésus, afin qu’il relance le projet de Dieu. Qu’à la fois il restaure en nous l’image et la ressemblance et qu’il nous permette, d’une manière définitive, d’accéder à la gloire promise au commencement.

Ainsi en donnant sa vie sur la croix, en prenant sur lui tous nos péchés, nos fautes et nos désobéissances, Jésus nous garantit, si nous accueillons le salut qu’il donne et acceptons le don de sa vie, de pouvoir vivre pleinement le projet initial de Dieu. Il nous rend capable pour toujours d’accéder à la gloire de Dieu. En recevant sa vie et son amour, en vivant selon ses enseignements et ses commandements, il nous donne tous les moyens pour atteindre ce but. En cela nous comprenons pourquoi, dans l’évangile, Jésus introduit son propos en partant du « commencement » car il rappelle le projet initial de Dieu. Ensuite par toute sa vie donnée jusqu’à la mort sur la croix il annonce qu’il est venu restaurer l’alliance brisée entre Dieu le Père et l’humanité. En sa personne désormais tous pourront faire une alliance avec le Père dans la joie et l’amour pour toujours. En affirmant ensuite que ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas Jésus réaffirme que l’union de l’homme et de la femme, l’un et l’autre purifiés par le baptême, nourris de l’Eucharistie, guidés par l’Esprit Saint, est le signe visible de cette alliance éternelle.

Ainsi la gloire qui nous attend à la fin des temps rayonne déjà, sous nos yeux, dans le sacrement de mariage. C’est désormais dans l’amour conjugal, librement consenti, tourné vers l’accueil de la vie, orienter vers l’éternité et appuyer sur la fidélité et le pardon que Dieu fait rayonner sa gloire. Voilà la mission des baptisés mariés : que leur vie de couple, de famille expriment le désir de Dieu de s’unir, en son fils Jésus, à tous les hommes et toutes les femmes de ce monde.

La vie éternelle est donc à entendre comme une noce sans fin, une union conjugale de chaque âme avec son Dieu. !et les prémices pour tous de cette joie éternelle nous l’expérimentons dans l’Eucharistie. En effet, dans ce sacrement Jésus vient s’unir à nous. Son corps que nous recevons en communion vient ne faire qu’un avec le nôtre. En recevant en nous son corps livré pour nous, il est l’époux qui s’unit à notre âme son épouse. En effet il y a une totale convergence entre l’eucharistie et le don des époux l’un à l’autre dans le grand acte d’amour. Voilà pourquoi le mariage, validement célébré, est un sacrement indissoluble. Car chaque personne mariée témoigne dans le don de toute sa vie et de son corps à son conjoint que Jésus est le Dieu fidèle qui fait alliance pour toujours avec l’humanité.

Alors, par respect pour tous ceux que leur situation matrimoniale empêche d’accéder à la communion, je vous invite, frères et sœurs à venir communier en sachant bien ce que vous faites, en vous y préparant bien. Il ne s’agit pas de partager un repas fraternel, mais de se préparer à s’unir à notre Dieu, de ne faire qu’un avec lui. Rappelez-vous les paroles de Dieu dans la première lecture du livre de la genèse : tous deux ne feront plus qu’un.

Ne faire qu’un avec Dieu pour l’éternité, voilà frères et sœurs notre gloire à venir à la quelle nous nous préparons en chaque eucharistie. Amen